Nouvelles Bubanza

Les élèves catholiques de l’Ecole Technique de Bubanza, une journée pour le jeûne et la méditation

« Celui qui craint le Seigneur entend ses leçons, ceux qui le cherchent trouvent ses faveurs » (Si 32, 14)

Comme c’est le cas pour tous les fidèles pendant la période de carême, ce samedi le 23 mars 2019, les élèves catholiques de l’Ecole Technique de Bubanza n’ont pas raté cette belle occasion que le Seigneur offre à tous et chacun pour se mettre à l’écart et se recueillir avec Lui. C’est dans ce contexte que ces élèves ont pris toute une journée de jeûne, en récollection, dans les enceintes de cette école, au tour du thème « Celui qui craint le Seigneur entend ses leçons, ceux qui le cherchent trouvent ses faveurs » (Si 32, 14).

Le prédicateur, Monsieur l’Abbé Romain NDIHOKUBWAYO, aumônier de cette école, après avoir passé en revue les différents aspects de la personne humaine, et soulignant la grandeur de l’homme, une grandeur qu’il a reçue dès la création (Ps 8), a montré les dangers qui guettent les jeunes d’aujourd’hui : vouloir gouter sur tout anticipativement, les entrainant ainsi dans le vagabondage sexuel, dans la paresse qui est la mère de tous les vices, et dans l’acquisition des faux amis,… Pour surmonter cela, le prédicateur les a invités à profiter de leur jeunesse et de leur force quand il est encore possible pour être au service de Dieu et des frères : « Ne gaspillez pas votre jeunesse inutilement, soyez dynamiques pour servir l’Eglise », a-t-il insisté.

« En vérité je vous le dit, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40)

Après ce moment si important de recueillement, les élèves ont fait une activité caritative. Tous, paniers à la tête, se sont dirigés vers l’Orphelinat « Marie Mère de la Consolation» de Bubanza. Ils ont offert des vivres collectés auprès de l’Ecole en échange de leur jeûne. Mr l’Abbé Justin BANZUBAZE, aumônier de cet orphelinat, au nom de toute la communauté, a remercié ces élèves de ce sacrifice qu’ils se sont imposés pour le bien des enfants orphelins. «Que cela soit une leçon modèle pour les autres», a-t-il fait appel. Soulignons que l’Orphelinat « Marie Mère de la Consolation » de Bubanza héberge des enfants dont les mamans succombent à l’accouchement.

Abbé Romain NDIHOKUBWAYO