Vous êtes ici : AccueilDiocèsesBubanzaNouvelles BubanzaLES RESCAPES DE NYEMPUNDU CRIENT AU SECOURS

Nouvelles Bubanza

LES RESCAPES DE NYEMPUNDU CRIENT AU SECOURS

«Des terrains s’écroulaient bizarrement d’une façon simultanée sur la totalité des monticules de toute la colline de recensement de NYEMPUNDU ».

C’était à 21h de la nuit du Mercredi 04 décembre 2019 que la première détonation s’est fait entendre à RUKOMBE une des succursales de la Paroisse Rugendo, sur la Colline de recensement de NYEMPUNDU, Zone NYAMAKARABO, Commune MUGINA, Province CIBITOKE. Il s’agissait de l’éboulement du sol dû aux pluies torrentielles qui se sont abattu sur ces collines.

D’après le Catéchiste Responsable de la Succursale RUKOMBE dont le père est emporté par l’éboulement, la population a, dans un premier temps, pensé aux crépitements d’armes lourdes. Ceux qui ont eu la hardiesse de sortir de leurs maisons se sont rendu compte que c’étaient des terrains qui s’écroulaient bizarrement d’une façon simultanée sur la totalité des monticules de toute la colline de recensement de NYEMPUNDU. Ainsi, ils ont alerté leurs voisins par n’importe quel moyen. Ce cauchemar est allé jusqu’à 3h du matin.

De l’autre côté, ceux des succursales RUKOMBE, GIKOMERO, MUGERU et RWAMAGASHWE, sont en cris de détresse. Personne ne parle à l’autre. Car les leurs, les cultures, les maisons sont emportées par l’éboulement du sol sur la Colline NYEMPUNDU. Les dégâts constatés sont énormes, y compris des vies humaines. « La population en débandade ne savait quoi faire dans cette nuit obscure, tout sombre, sous une forte pluie », nous a livré Thomas MISAGO, Chef de Colline de NYEMPUNDU.

Très tôt le matin, les rescapés se sont mobilisés pour chercher les survivants dans les décombres des maisons écroulées. Ils ont été appuyés et organisés par l’administration et les volontaires de la Croix Rouge et de la Caritas vivant dans ces communautés avant que leurs supérieurs aux échelons communal, provincial et paroissial n’y arrivent. Ces fouilles ont pu sauver la vie de 8 personnes et récupérer 26 cadavres. Vendredi, quand la Caritas diocésaine s’est rendue sur les lieux, les recherches continuaient pour savoir le sort des 10 personnes portées disparues. Les blessés ont été conduits dans les structures de soins les plus proches et les cadavres ont été acheminés à la morgue de l’hôpital de CIBITOKE sur autorisation du Gouverneur de cette province en attendant le jour de l’inhumation digne et officielle sur la colline Nyamakarabo, chose faite ce jeudi 12 décembre. Les rescapés crient au secours car les glissements des terrains observés, ont emporté tout à leur passage : les personnes, les maisons, les cultures, etc. Plus de 389 ménages n’ont pas d’abris.

Signalons que la zone touchée est la région pastorale de RWAMAGASHWA, entre autre les succursales GIKOMERO, RUKOMBE, MUGERU et RWAMAGASHWA où tous sont en désolation et méritent une assistance tant matérielle que spirituelle.

Abbé Romain NDIHOKUBWAYO

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 58 invités et aucun membre en ligne