Vous êtes ici : HomeDiocèsesBujumburaNouvelles Bujumbura

Nouvelles Bujumbura

L'EQUIPE CARITAS DE LA CATHEDRALE REGINA MUNDI EN VISITE A LA PRISON DE MPIMBA LE JOUR DE LA FETE DU CHRIST ROI

L'objet principal de la visite était de faire un geste de charité et de communion à ces prisonniers pour partager avec eux la joie de la fête.


                       
 

Le dimanche du 25 novembre 2018, jour de la solennité du Christ Roi, les chrétiens de la Cathédrale Régina Mundi, par le truchement de l'équipe Caritas de la même paroisse, ont rendu visite aux prisonniers de la prison de Mpimba pour leur faire une aumône et partager avec eux une messe qui a commencé à neuf heures. Une équipe composée de quatre femmes, trois hommes et un jeune, avait représenté l'équipe de Caritas de la Paroisse. Cela faisait un bon bout de temps qu'ils s'y étaient préparés. Pour joindre l'utile à l'agréable, ils avaient mis ensemble des aides constituées de vivres et de non-vivres, essentiellement de la nourriture, des vêtements, ainsi que des savons, et avaient demandé l'autorisation d'entrer dans la prison.

Lire la suite...

DES ENSEIGNEMENTS DE RENFORCEMENT DES ACQUIS DE PAIX ET DE DEVELOPPEMENT SONT DONNES AUX PERSONNES DEFAVORISEES DES PAROISSES RUSHUBI, MURAMVYA, KIVOGA ET MUNANIRA

Les cibles sont principalement les démobilisés, les déplacés de la guerre civile de 1993, les rapatriés et les personnes qui étaient restées dans les collines pendant cette guerre.


                        
 
En vue de renforcer la cohésion sociale, la Commission Diocésaine Justice et Paix (CDJP Bujumbura), à travers le projet Misereor, est en train de donner des enseignements aidant les différentes catégories de couche sociale à bâtir pacifiquement la société. Le thème général est «Le renforcement des acquis de paix et de promotions de développement socio-économique des personnes défavorisées». Ces enseignements sont en train d'être donnés dans les paroisses Rushubi, Muramvya, Kivoga et Munanira, Paroisses de l'Archidiocèse de Bujumbura.
Le chargé du projet Misereor dans le CDJP-Bujumbura, Jean Claude NDIZEYE, nous a expliqué le choix de ces Paroisses et les groupes cibles. Il précise que le projet s'adresse principalement aux personnes démobilisées des forces armées, aux déplacés de la guerre civile de 1993, aux rapatriés et aux personnes qui étaient restées dans les collines pendant cette guerre. On leur donne des formations en matière de résolution pacifique des conflits, de communication non violente et de leadership.

Lire la suite...

PREMIÈRE CONFÉRENCE AUX JOURNALISTES CATHOLIQUES SE TROUVANT DANS L'ARCHIDIOCÈSE DE BUJUMBURA

Les présentations faites parlaient de "La mission de l'Eglise en faveur des laïcs engagés dans le monde des médias" et du "Rôle du laïc œuvrant dans les médias"

                         

"Je suis Journaliste... et je suis Chrétien", tels sont les mots qu'on pouvait lire sur l'exposition du thème de la conférence tenue, ce 2 Décembre 2018, à l'intention des journalistes catholiques du Burundi vivant dans l'Archidiocèse de Bujumbura qui, enfin, ont ajouté qu'ils sont fiers d'être des chrétiens catholiques, et qu'ils devront désormais agir dans la vérité, dans l'éthique professionnelle et dans la morale de l'Eglise.

Le mot d'ouverture a été prononcé solennellement par l'envoyé du Conseil National de Communication (CNC), Monsieur Déodatus NDAYISHIMIYE, tandis que les conférenciers du jour étaient l'Abbé Dieudonné NIYIBIZI, Directeur du Centre Diocésain de Communication CEDICOM-Bujumbura, et l'Abbé Jérémie BUKENE, Chargé de l'Apostolat des Laïcs. Les présentations faites parlaient de "La mission de l'Eglise en faveur des laïcs engagés dans le monde des médias" et du "Rôle du laïc œuvrant dans les médias".


                          

L'accueil et la présentation de l'objet de la Conférence a été exprimé par l'Abbé Dieudonné NIYIBIZI, Directeur du CEDICOM. Il a rappelé aux journalistes qu'ils font partie intégrante de l'Eglise, et que cette Eglise entreprend plusieurs activités pastorales en leur faveur. "Si elle accompagne les personnes malades à travers une aumônerie, pourquoi pas aussi nous les journalistes? Si les enseignants ont un accompagnement spécifique, pourquoi pas nous les hommes des médias? Si les militaires et les policiers ont les aumôneries propres, pourquoi pas les hommes et les femmes engagés dans le domaine des médias? Si les politiciens sont en train de demander un accompagnement spécifique, pourquoi pas les hommes des médias si importants vu leur rôle dans la société?", a dit l'Abbé.

Lire la suite...

CELEBRATION DE LA SOLLENNITE DU CHRIST ROI DE L’UNIVERS DANS LA PAROISSE CATHEDRALE REGINA MUNDI

                           

« La royauté des puissants de ce monde est symbolisée par des bêtes sauvages car elle sème la terreur, par contre, le royaume du Christ est caractérisé par la paix, la justice, la sainteté et la charité » (Abbé Thierry HAVYARIMANA)

« Jésus est notre Roi pour les siècles et des siècles ». Comme partout dans les paroisses de l'Eglise Universelle et dans l'Archidiocèse de Bujumbura, la solennité du Christ Roi de l’Univers, cette journée dominicale clôturant l'année liturgique B, a particulièrement été célébrée, ce dimanche 27 novembre 2018, dans une ambiance de fête, et les textes du jour parlent de la Royauté de notre Seigneur Jésus qui diffère de celle de ce monde, Lui qui fait la paix, la justice et l'unité de toutes les créatures.

Lire la suite...

CONCERT D'EVANGELISATION PAR LA CHORALE «LES ANGES DU CIEL» DE LA PAROISSE KANYOSHA

Différentes séries de chants de louange et d'adoration, ainsi que des poèmes, des sketchs et la parole de Dieu, ont été présentés.

                        

Dans l'objectif d'évangéliser le peuple, la chorale «Les Anges du Ciel», l'une des chorales de la Paroisse Mère de la Miséricorde de KANYOSHA, a présenté un concert d'évangélisation, ce dimanche le 11 Novembre, sous le thème «ET MALHEUR À MOI SI JE N'ANNONCE PAS L'ÉVANGILE» (1COR 9,16). Ce concert a débuté par une prière, à partir de 14 heures, une prière après laquelle le président de ladite chorale a souhaité les bienvenues aux différents invités présents, tout en remerciant toutes les personnes qui avaient répondu à l'invitation, les invitant à suivre ce concert cœur et âme car il contenait un message édifiant.

Lire la suite...

ATELIER DE FORMATION A L'ENDROIT DES CATECHISTES DE LA PAROISSE MERE DE LA MISERICORDE DE KANYOSHA

                                

L'atelier de formation portait sur le thème «La catéchèse et méthodologie catéchétique»

Ce samedi, le 27 Octobre, les catéchistes de la Paroisse Mère de la Miséricorde de Kanyosha ont bénéficié d'une formation organisée par le Service Diocésain de la Catéchèse et Liturgie (SDCL-Bujumbura en sigles). L'atelier de formation portait sur le thème «La catéchèse et méthodologie catéchétique». Les catéchistes jouent un rôle primordial dans la pastorale des catéchumènes et dans l'enseignement des chrétiens; c'est pourquoi, compte tenu de leur grande contribution pour bâtir et consolider l'Eglise, la Paroisse Kanyosha a préparé un atelier de formation pour le personnel de la catéchèse.

Dans son exposé, Monsieur Emmanuel MANWANGU, le formateur et membre du service Diocésain chargé de la catéchèse et liturgie, s'est borné sur l'explication de la catéchèse, ses objectifs, ses sources, les destinataires de la catéchèse et enfin les différents points autour desquels un sujet d'étude doit tourner, entre autres le préambule (accueillir les catéchisés et les tourner vers Dieu), la causerie, l'activité et enfin la vérification des ressources installées chez les catéchisés en redonnant à Dieu une réponse de foi, en disant ce qu'ils vont faire pour mettre en pratique la Parole de Dieu et son image.

                               

Les bénéficiaires de la formation ont remercié vivement la Paroisse qui a organisé ladite formation en leur intention en général, et le service Diocésain de la catéchèse et liturgie en particulier, et ont aussi avoué que cette formation leur sera utile dans leur mission précisée par TWAGIRAYEZU Médiatrice, la responsable des catéchistes de la Paroisse Mère de la Miséricorde de Kanyosha. Le Service Diocésain de Catéchèse et Liturgie a été créé au cours de l'année pastorale 2010-2011. Avant cela, l'enseignement de la Catéchèse était administré par l'institution ecclésiale d'alors, dénommée «Coordination Diocésaine de l'Education Humaine et Chrétienne» (CDEHC) de Bujumbura qui fut réorganisée en deux services diocésains distincts, à savoir la Coordination des Ecoles sous-convention catholique et le Service Diocésain de Catéchèse et Liturgie.

L'Animation Catéchétique se déploie en catéchèse paroissiale (le catéchuménat et les catéchèses de préparation à la célébration des sacrements), en catéchèse scolaire (l'organisation et l'enseignement de la religion dans les écoles fondamentales et post-fondamentales tant publiques que privées, et dans les centres d'enseignement de métiers), en formation initiale et permanente des catéchistes dont le suivi est assuré par Monsieur Emmanuel MANWANGU, et en supervision des activités par les responsables du SDCL.



                                         Gonzalve NTASHIMIKIRO, Paroisse Kanyosha

KW’ISABUKURU Y’UKWIBUKA URUPFU RW’UMUGANWA LUDOVIKO RWAGASORE :13/10/ 2018

homebuja

Ibisomwa vyeranda : Sag 4, 7-15; Mc 9, 33-37
 “Intungane n’aho yopfa itaragera, izokwibera mu mahoro” (Ubwitonzi 4,7)

Banyenicubahiro mwese, bakristu namwe bene-Data mwitavye uru rubanza ruhambaye rw’igihugu,

1. Icadukoranije uyu munsi, ni icama kidukoranya ku munsi nk’uyu. Twibuka aho umuganwa Ludoviko Rwagasore yagandagurwa, hari mu 1961. Tumwibuka kuko yabaye incungu y’Uburundi mu kwikukira kw’igihugu. Uyu munsi rero nk’iyindi minsi yose isa n’iyi, ntube umunsi w’akaruhuko gusa, n’ube nyabuna umunsi ugira ico utwigishije haba mu buzima bwacu canke mu buzima bw’igihugu cacu.

2. Ijambo ry’Imana twumvise mu gitabu c’Ubwitonzi (Sag. 4,7-15) ritubwiye riti: umuntu w’intungane n’aho yopfa akiri muto, azokwibera mu mahoro, kuko iteka ry’umuntu ritava ku burambe bwiwe. Uko ni ko ya Mana dusenga kandi tuyoboka itanguye itubwira, kugira ngo natwe tugire ico twibwira n’ico twibwiriza. Mu maso y’Imana, uramba canke utaramba, igikuru ni uko igihe cose Imana iguhaye, wogikoresha ngo urangure umugambi w’Imana kuri wewe, muri ubu buzima bwo ngaha kw’isi. Ni co bivuga uku “kwemera ukabaho nk’uwacakiwe n’Umukama”, “ntukundire ko inabi ikononera umuzirakanyi wawe” canke ngo “ububeshi buzimize umutima wawe” (v.11). Imana igize rero iti: igikuru ni ukubaho uri intungane. Ndabakengurukiye mwese banyenicubahiro, namwe bakristu mwese, mwashimye kuza gutangurira uru rubanza imbere y’Imana, kuko mwemera Imana. Ndazi ko mwese mwazanywe n’ugusubira gukengurukira Imana kuri iyi ngabire y’uyu muganwa yiguze igihugu cacu. Ndazi kandi ko mwese mwipfuza gusabira amahoro iki gihugu cacu c’Uburundi. Ese Imana yotwumvira, tugataha tugize ico tugabanye.

Lire la suite...

LA FIN DE LA PEREGRINATION DES RELIQUES DE SAINTE THERESE DE L'ENFANT JESUS AU BURUNDI ET LEUR RETOUR A LISIEUX

                           

La visite des reliques de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus au Burundi s'est achevée ce dimanche 9 Septembre 2018, à la Cathédrale Regina Mundi.

La visite des reliques de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus au Burundi s'est achevée ce dimanche 9 Septembre 2018. C'était vers 12h20 quand les chrétiens lui adressaient leurs derniers messages d'adieu, avant de monter à bord d'un véhicule qui l'emmena vers l'Aéroport internationale de Bujumbura, et prendre le vol d'avion pour la ville de Lisieux, en France. Les cérémonies d'adieu ont été célébrées à la Cathédrale Regina Mundi et la messe a été présidée par l'Archevêque de Bujumbura, S.E. Mgr Gervais Banshimiyubusa, entouré du Père Zacharie, prêtre de la congrégation des frères Carmes, des Pères de cette congrégation et des prêtres de la Cathédrale. Il y avait aussi des Sœurs Bene Tereza,de nombreux religieux et bien de chrétiens qui participaient à cette Eucharistie.

Le discours d'adieu a été prononcé par le Père Zacharie, au nom de ceux qui étaient chargés de la pérégrination des reliques. Père Zacharie, au nom de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, au nom de l'équipe, au nom des Sœurs Bene Tereza, et au nom de ceux qui ont organisé la pérégrination, a remercié tous ceux qui ont accueilli la visite de la Sainte. Le Père a en premier lieu remercié la Conférence Épiscopale des Évêques Catholiques du Burundi pour avoir sollicité la venue de ces reliques dans notre pays. Les autres personnes qui ont reçu la gratitude du Père Zacharie sont tous les chrétiens qui ont accompagné la Sainte dans son pèlerinage. Ici, le Père a cité les prêtres des différentes paroisses visitées, les religieux, les prisonniers et les malades pour l'avoir accueilli avec toute leur dévotion.

Le Père Zacharie a profité de l'occasion pour demander à tout burundais de demander à la Sainte une prière car, rassurait-il, la Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus est prête à tout porter à Jésus: "Oui, la Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus a eu confiance en nous pour nous visiter, profitons-en pour lui demander de porter nos prières. Il est vrai que nous l'avons déjà fait avec nos petites lettres-là, mais insistons toujours; elle est prête à porter nos remerciements à Jésus, mais également nos inquiétudes, nos doutes; il y a plein à porter pour nous, même pour les incrédules, car elle reconnait leurs peines". Le Père a demandé aux chrétiens burundais d'accepter à leur tour les recommandations de Sainte Thérèse à leur endroit, celles de poursuivre avec la mission évangélisatrice qu'elle avait déjà entamée et de l'étendre à toutes les nations.
La messe d'adieux de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus s'est achevée par le port de ses reliques dans un véhicule qui l'a immédiatement emmenée à l'aéroport international de Bujumbura pour son voyage retour à Lisieux, en France.

Rappelons que les reliques de la Sainte Patronne des missions sont au Burundi depuis le 30 juillet, à la demande de la Conférence Épiscopale des évêques du Burundi, et que leur pérégrination s'est vue accueillie par tous les diocèses du Burundi. En ces jours-ci, depuis le soir de ce vendredi 31 Août, elles étaient dans la capitale du pays. Les reliques de Sainte Thérèse de l'enfant Jésus sont retournées à Lisieux, le deuxième plus grand lieu de pèlerinage de France après Lourdes, et où se trouve une Basilique édifiée en son honneur.


Michel NIBITANGA

LE TOUR DE L'ARCHIDIOCESE DE BUJUMBURA DE RECEVOIR LA PEREGRINATION DES RELIQUES DE LA PATRONNE DES MISSIONS

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus visitera les couples, les célibataires, les veuves, les veufs, les jeunes et les enfants de l'Archidiocèse; elle visitera aussi les étudiants universitaires, les consacrés, les prêtres et les malades.

                                
Les reliques de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus arrivent sur le territoire de l'Archidiocèse de Bujumbura ce mercredi, le 30 Août 2018. La Patronne des missions au Burundi entrera dans notre Archidiocèse par le portail de la Paroisse Bukeye, Vicariat Muramvya, à 10h00. Sa vénération sera faite en mémoire de sa parole de la Sainte: «Je voudrais parcourir la terre pour faire aimer l'Amour».

La Patronne des missions au Burundi visitera les couples, les célibataires, les veuves, les veufs, les jeunes et les enfants de l'Archidiocèse. Elle visitera aussi les étudiants universitaires, les consacrés, les prêtres et les malades. Différentes paroisses sont aussi au rendez-vous: Paroisse Bukeye, Paroisse St Jean Baptiste (au Mont Sion de Gikungu), Paroisse Saint Michel et la Paroisse Cathédrale Regina Mundi. Les communautés et autres structures ecclésiales qui auront l'honneur de recevoir la visite de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus sont entre autres: les soeurs Bene-Tereziya de Bukeye, les prisonniers de Mpimba, les Carmélites de l'Enfant de Jésus de Bujumbura, la Radio Maria Burundi, les membres du groupe «Christ Roi», les Pères Carmes, les Soeurs Clarisses, les policiers de l'API, et la Communauté de l'Emmanuel.

Thérèse, était une Carmélite cloîtrée, brûlant d'un désir missionnaire hors du commun. Sa devise - «aimer Jésus et le faire aimer» - l'a conduite à offrir sa courte vie pleine de souffrances pour l'évangélisation d'Asie et d'Afrique en particulier. La première pérégrination des reliques de la Sainte Patronne des missions a eu lieu en France dans le contexte de la Deuxième Guerre Mondiale. Et au Burundi, ce pèlerinage fait suite à la demande de la Conférence Épiscopale des Evêques de l’Eglise Catholique du Burundi. Les reliques de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus sont au Burundi depuis le 30 juillet, et du 30 Août au 8 Septembre, c'est le tour de l'Archidiocèse de Bujumbura pour boucler l'itinéraire le 9 Septembre.

Dans l'attente de son arrivée, le foyer de Charité de Bujumbura nous a prévu un enseignement riche d'inspirations bibliques et spirituelles sur le thème «Soyez Saints comme Dieu est Saint».

Michel NIBITANGA

PEREGRINATION DES RELIQUES DE LA PATRONNE DES MISSIONS AU BURUNDI

« Je voudrais parcourir la terre, prêcher ton nom et planter sur le sol infidèle ta Croix glorieuse, mais, ô mon Bien-Aimé…» (Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus)
                                                          
A la demande de la Conférence Épiscopale des évêques du Burundi, les reliques de la Sainte Patronne des missions, Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, sont prévues d'être au Burundi, le 30 juillet pour y rester jusqu'au 9 septembre 2018.

Thérèse, était une Carmélite cloîtrée, brûlant d'un désir missionnaire hors du commun. Sa devise - «aimer Jésus et le faire aimer» - l'a conduite à offrir sa courte vie pleine de souffrances pour l'évangélisation d'Asie et d'Afrique en particulier. C'est après sa mort que sa mission de parcourir tous les continents est devenue si tangible.

«Je voudrais parcourir la terre, prêcher ton nom et planter sur le sol infidèle ta Croix glorieuse, mais, ô mon Bien-Aimé, une seule mission ne me suffirait pas, je voudrais en même temps annoncer l'Évangile dans les cinq parties du monde et jusque dans les îles les plus reculées... Je voudrais être missionnaire non seulement pendant quelques années, mais je voudrais l'avoir été depuis la création du monde et l'être jusqu'à la consommation des siècles... Mais je voudrais par-dessus tout, ô mon Bien-Aimé Sauveur, je voudrais verser mon sang pour toi jusqu'à la dernière goutte... » (Ms B 3r)

Ces paroles ont la chance de se réaliser aussi dans notre pays à travers l'événement de la pérégrination de ses reliques.

La première pérégrination a eu lieu en France dans le contexte de la Deuxième Guerre Mondiale. Après avoir visité tous les diocèses du Rwanda, le reliquaire du Centenaire passe la frontière Rwanda-Burundi à Ruhwa, Cibitoke pour visiter tous les diocèses du Burundi. L'Archidiocèse de Bujumbura, bouclera l'itinéraire, et ce sera du 30 août jusqu'à la fin.

LANCEMENT OFFICIEL DU FORUM DIOCESAIN DES JEUNES A LA PAROISSE ST. MICHEL, SESSION 2018

                                                

La Paroisse St. Michel a accueilli le forum diocésain des jeunes de l'Archidiocèse de Bujumbura ce 17 juillet. Les jeunes venus sont ceux des différents vicariats de l'Archidiocèse, à savoir le Vicariat Bujumbura, Vicariat Buhonga et Vicariat Muramvya. Le forum a été rehaussé par l'Archevêque émérite du Diocèse, S.E Mgr Évariste Ngoyagoye, l'envoyé de l'actuel Archevêque en voyage apostolique, qui d'ailleurs a célébré une messe, à la fin de la conférence du jour, à l'intention de ces jeunes. Le thème dudit forum est ainsi libellé : «Ne crains rien, car je te rachète, Je t'appelle par ton nom; tu es à moi!» (Isaïe 43, 1)

Avant 8 heures, les jeunes arrivaient déjà et les chargés du protocole leur donnaient des badges avant de les installer, tandis que l'animation avec les chansons d'accueil était en cours pour agrémenter le début. Après la prière de louange au Seigneur, un mot d'accueil a été prononcé. L'Abbé Léonard Nimbona, le Curé de la Paroisse St. Michel, a souhaité la bienvenue à l'Archevêque émérite, aux prêtres qui ont organisé ledit forum, aux autres prêtres présents, et surtout aux jeunes pour lesquels le forum est destiné. «C'est la joie pour nous car nous y bénéficierons des bénédictions», s'est réjouie le curé.

Lire la suite...

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 38 invités et aucun membre en ligne