Vous êtes ici : HomeDiocèsesBujumburaNouvelles Bujumbura

Nouvelles Bujumbura

KW’ISABUKURU Y’UKWIBUKA URUPFU RW’UMUGANWA LUDOVIKO RWAGASORE :13/10/ 2018

homebuja

Ibisomwa vyeranda : Sag 4, 7-15; Mc 9, 33-37
 “Intungane n’aho yopfa itaragera, izokwibera mu mahoro” (Ubwitonzi 4,7)

Banyenicubahiro mwese, bakristu namwe bene-Data mwitavye uru rubanza ruhambaye rw’igihugu,

1. Icadukoranije uyu munsi, ni icama kidukoranya ku munsi nk’uyu. Twibuka aho umuganwa Ludoviko Rwagasore yagandagurwa, hari mu 1961. Tumwibuka kuko yabaye incungu y’Uburundi mu kwikukira kw’igihugu. Uyu munsi rero nk’iyindi minsi yose isa n’iyi, ntube umunsi w’akaruhuko gusa, n’ube nyabuna umunsi ugira ico utwigishije haba mu buzima bwacu canke mu buzima bw’igihugu cacu.

2. Ijambo ry’Imana twumvise mu gitabu c’Ubwitonzi (Sag. 4,7-15) ritubwiye riti: umuntu w’intungane n’aho yopfa akiri muto, azokwibera mu mahoro, kuko iteka ry’umuntu ritava ku burambe bwiwe. Uko ni ko ya Mana dusenga kandi tuyoboka itanguye itubwira, kugira ngo natwe tugire ico twibwira n’ico twibwiriza. Mu maso y’Imana, uramba canke utaramba, igikuru ni uko igihe cose Imana iguhaye, wogikoresha ngo urangure umugambi w’Imana kuri wewe, muri ubu buzima bwo ngaha kw’isi. Ni co bivuga uku “kwemera ukabaho nk’uwacakiwe n’Umukama”, “ntukundire ko inabi ikononera umuzirakanyi wawe” canke ngo “ububeshi buzimize umutima wawe” (v.11). Imana igize rero iti: igikuru ni ukubaho uri intungane. Ndabakengurukiye mwese banyenicubahiro, namwe bakristu mwese, mwashimye kuza gutangurira uru rubanza imbere y’Imana, kuko mwemera Imana. Ndazi ko mwese mwazanywe n’ugusubira gukengurukira Imana kuri iyi ngabire y’uyu muganwa yiguze igihugu cacu. Ndazi kandi ko mwese mwipfuza gusabira amahoro iki gihugu cacu c’Uburundi. Ese Imana yotwumvira, tugataha tugize ico tugabanye.

Lire la suite...

LA FIN DE LA PEREGRINATION DES RELIQUES DE SAINTE THERESE DE L'ENFANT JESUS AU BURUNDI ET LEUR RETOUR A LISIEUX

                           

La visite des reliques de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus au Burundi s'est achevée ce dimanche 9 Septembre 2018, à la Cathédrale Regina Mundi.

La visite des reliques de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus au Burundi s'est achevée ce dimanche 9 Septembre 2018. C'était vers 12h20 quand les chrétiens lui adressaient leurs derniers messages d'adieu, avant de monter à bord d'un véhicule qui l'emmena vers l'Aéroport internationale de Bujumbura, et prendre le vol d'avion pour la ville de Lisieux, en France. Les cérémonies d'adieu ont été célébrées à la Cathédrale Regina Mundi et la messe a été présidée par l'Archevêque de Bujumbura, S.E. Mgr Gervais Banshimiyubusa, entouré du Père Zacharie, prêtre de la congrégation des frères Carmes, des Pères de cette congrégation et des prêtres de la Cathédrale. Il y avait aussi des Sœurs Bene Tereza,de nombreux religieux et bien de chrétiens qui participaient à cette Eucharistie.

Le discours d'adieu a été prononcé par le Père Zacharie, au nom de ceux qui étaient chargés de la pérégrination des reliques. Père Zacharie, au nom de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, au nom de l'équipe, au nom des Sœurs Bene Tereza, et au nom de ceux qui ont organisé la pérégrination, a remercié tous ceux qui ont accueilli la visite de la Sainte. Le Père a en premier lieu remercié la Conférence Épiscopale des Évêques Catholiques du Burundi pour avoir sollicité la venue de ces reliques dans notre pays. Les autres personnes qui ont reçu la gratitude du Père Zacharie sont tous les chrétiens qui ont accompagné la Sainte dans son pèlerinage. Ici, le Père a cité les prêtres des différentes paroisses visitées, les religieux, les prisonniers et les malades pour l'avoir accueilli avec toute leur dévotion.

Le Père Zacharie a profité de l'occasion pour demander à tout burundais de demander à la Sainte une prière car, rassurait-il, la Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus est prête à tout porter à Jésus: "Oui, la Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus a eu confiance en nous pour nous visiter, profitons-en pour lui demander de porter nos prières. Il est vrai que nous l'avons déjà fait avec nos petites lettres-là, mais insistons toujours; elle est prête à porter nos remerciements à Jésus, mais également nos inquiétudes, nos doutes; il y a plein à porter pour nous, même pour les incrédules, car elle reconnait leurs peines". Le Père a demandé aux chrétiens burundais d'accepter à leur tour les recommandations de Sainte Thérèse à leur endroit, celles de poursuivre avec la mission évangélisatrice qu'elle avait déjà entamée et de l'étendre à toutes les nations.
La messe d'adieux de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus s'est achevée par le port de ses reliques dans un véhicule qui l'a immédiatement emmenée à l'aéroport international de Bujumbura pour son voyage retour à Lisieux, en France.

Rappelons que les reliques de la Sainte Patronne des missions sont au Burundi depuis le 30 juillet, à la demande de la Conférence Épiscopale des évêques du Burundi, et que leur pérégrination s'est vue accueillie par tous les diocèses du Burundi. En ces jours-ci, depuis le soir de ce vendredi 31 Août, elles étaient dans la capitale du pays. Les reliques de Sainte Thérèse de l'enfant Jésus sont retournées à Lisieux, le deuxième plus grand lieu de pèlerinage de France après Lourdes, et où se trouve une Basilique édifiée en son honneur.


Michel NIBITANGA

LE TOUR DE L'ARCHIDIOCESE DE BUJUMBURA DE RECEVOIR LA PEREGRINATION DES RELIQUES DE LA PATRONNE DES MISSIONS

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus visitera les couples, les célibataires, les veuves, les veufs, les jeunes et les enfants de l'Archidiocèse; elle visitera aussi les étudiants universitaires, les consacrés, les prêtres et les malades.

                                
Les reliques de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus arrivent sur le territoire de l'Archidiocèse de Bujumbura ce mercredi, le 30 Août 2018. La Patronne des missions au Burundi entrera dans notre Archidiocèse par le portail de la Paroisse Bukeye, Vicariat Muramvya, à 10h00. Sa vénération sera faite en mémoire de sa parole de la Sainte: «Je voudrais parcourir la terre pour faire aimer l'Amour».

La Patronne des missions au Burundi visitera les couples, les célibataires, les veuves, les veufs, les jeunes et les enfants de l'Archidiocèse. Elle visitera aussi les étudiants universitaires, les consacrés, les prêtres et les malades. Différentes paroisses sont aussi au rendez-vous: Paroisse Bukeye, Paroisse St Jean Baptiste (au Mont Sion de Gikungu), Paroisse Saint Michel et la Paroisse Cathédrale Regina Mundi. Les communautés et autres structures ecclésiales qui auront l'honneur de recevoir la visite de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus sont entre autres: les soeurs Bene-Tereziya de Bukeye, les prisonniers de Mpimba, les Carmélites de l'Enfant de Jésus de Bujumbura, la Radio Maria Burundi, les membres du groupe «Christ Roi», les Pères Carmes, les Soeurs Clarisses, les policiers de l'API, et la Communauté de l'Emmanuel.

Thérèse, était une Carmélite cloîtrée, brûlant d'un désir missionnaire hors du commun. Sa devise - «aimer Jésus et le faire aimer» - l'a conduite à offrir sa courte vie pleine de souffrances pour l'évangélisation d'Asie et d'Afrique en particulier. La première pérégrination des reliques de la Sainte Patronne des missions a eu lieu en France dans le contexte de la Deuxième Guerre Mondiale. Et au Burundi, ce pèlerinage fait suite à la demande de la Conférence Épiscopale des Evêques de l’Eglise Catholique du Burundi. Les reliques de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus sont au Burundi depuis le 30 juillet, et du 30 Août au 8 Septembre, c'est le tour de l'Archidiocèse de Bujumbura pour boucler l'itinéraire le 9 Septembre.

Dans l'attente de son arrivée, le foyer de Charité de Bujumbura nous a prévu un enseignement riche d'inspirations bibliques et spirituelles sur le thème «Soyez Saints comme Dieu est Saint».

Michel NIBITANGA

PEREGRINATION DES RELIQUES DE LA PATRONNE DES MISSIONS AU BURUNDI

« Je voudrais parcourir la terre, prêcher ton nom et planter sur le sol infidèle ta Croix glorieuse, mais, ô mon Bien-Aimé…» (Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus)
                                                          
A la demande de la Conférence Épiscopale des évêques du Burundi, les reliques de la Sainte Patronne des missions, Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, sont prévues d'être au Burundi, le 30 juillet pour y rester jusqu'au 9 septembre 2018.

Thérèse, était une Carmélite cloîtrée, brûlant d'un désir missionnaire hors du commun. Sa devise - «aimer Jésus et le faire aimer» - l'a conduite à offrir sa courte vie pleine de souffrances pour l'évangélisation d'Asie et d'Afrique en particulier. C'est après sa mort que sa mission de parcourir tous les continents est devenue si tangible.

«Je voudrais parcourir la terre, prêcher ton nom et planter sur le sol infidèle ta Croix glorieuse, mais, ô mon Bien-Aimé, une seule mission ne me suffirait pas, je voudrais en même temps annoncer l'Évangile dans les cinq parties du monde et jusque dans les îles les plus reculées... Je voudrais être missionnaire non seulement pendant quelques années, mais je voudrais l'avoir été depuis la création du monde et l'être jusqu'à la consommation des siècles... Mais je voudrais par-dessus tout, ô mon Bien-Aimé Sauveur, je voudrais verser mon sang pour toi jusqu'à la dernière goutte... » (Ms B 3r)

Ces paroles ont la chance de se réaliser aussi dans notre pays à travers l'événement de la pérégrination de ses reliques.

La première pérégrination a eu lieu en France dans le contexte de la Deuxième Guerre Mondiale. Après avoir visité tous les diocèses du Rwanda, le reliquaire du Centenaire passe la frontière Rwanda-Burundi à Ruhwa, Cibitoke pour visiter tous les diocèses du Burundi. L'Archidiocèse de Bujumbura, bouclera l'itinéraire, et ce sera du 30 août jusqu'à la fin.

LANCEMENT OFFICIEL DU FORUM DIOCESAIN DES JEUNES A LA PAROISSE ST. MICHEL, SESSION 2018

                                                

La Paroisse St. Michel a accueilli le forum diocésain des jeunes de l'Archidiocèse de Bujumbura ce 17 juillet. Les jeunes venus sont ceux des différents vicariats de l'Archidiocèse, à savoir le Vicariat Bujumbura, Vicariat Buhonga et Vicariat Muramvya. Le forum a été rehaussé par l'Archevêque émérite du Diocèse, S.E Mgr Évariste Ngoyagoye, l'envoyé de l'actuel Archevêque en voyage apostolique, qui d'ailleurs a célébré une messe, à la fin de la conférence du jour, à l'intention de ces jeunes. Le thème dudit forum est ainsi libellé : «Ne crains rien, car je te rachète, Je t'appelle par ton nom; tu es à moi!» (Isaïe 43, 1)

Avant 8 heures, les jeunes arrivaient déjà et les chargés du protocole leur donnaient des badges avant de les installer, tandis que l'animation avec les chansons d'accueil était en cours pour agrémenter le début. Après la prière de louange au Seigneur, un mot d'accueil a été prononcé. L'Abbé Léonard Nimbona, le Curé de la Paroisse St. Michel, a souhaité la bienvenue à l'Archevêque émérite, aux prêtres qui ont organisé ledit forum, aux autres prêtres présents, et surtout aux jeunes pour lesquels le forum est destiné. «C'est la joie pour nous car nous y bénéficierons des bénédictions», s'est réjouie le curé.

Lire la suite...

CELEBRATION DE L'ORDINATION AU PETIT SEMINAIRE DE KANYOSHA, PAROISSE REGINA PACIS DE KININDO

                                                 
Le sacrement de l'ordre a été célébré ce 14 juillet, au Petit Séminaire de Kanyosha, Paroisse Regina Pacis de Kinindo. Quatre catégories de candidats étaient au rendez-vous selon les différentes étapes : la collation des ministères de lectorat et d'acolytat ainsi que l'ordination diaconale et sacerdotale. La messe est présidée par Son Excellence Monseigneur Gervais Banshimiyubusa, à côté de lui le presbyterium de l'Archidiocèse, des prêtres venus d'autres diocèses et une foule immense de fidèles.

L'assemblée réunie, vers 9h30, au son de cloche, on le voit sur les visages des fidèles, il arrive enfin ce moment tant attendu par les membres des familles des ordinands, leurs amis, les fidèles de différentes paroisses de l'Archidiocèse, les chorales du jour, tout le protocole, tout apprêté. Alors la procession ouvre la célébration. Des jeunes servants de messe, une file de prêtres, au pas ecclésiastique, scandant des chants de vocation et au bout le Pasteur, S.E. Mgr Gervais Banshimiyubusa, Archevêque de Bujumbura, qui bénissait le peuple. Le mot d'ouverture sera prononcé par le curé de la Paroisse Regina Pacis, Monsieur l'Abbé Agapit NINDORERA, souhaitant la bienvenue à tous les participants. Il a ensuite présenté brièvement la Paroisse qui, pour la première fois de ses 22 ans d'existence, allait voir naître un tout premier prêtre natif, s'est-il réjoui. Il a alors invité Mgr l'Archevêque de bien vouloir présider la célébration.

Lire la suite...

Monseigneur Gervais BANSHIMIYUBUSA reçoit le pallium du Pape François

Le pallium est un signe d'autorité dont l'Evêque métropolite, en communion avec l'Église Romaine, est légitimement investi dans sa propre circonscription.
                                                                                                                                                                                     
A la Place Saint Pierre, comme chaque année, au cours de la Solennité des Saints Pierre et Paul (le 29 juin), le saint Père, le Pape François a donné le pallium aux vingt-trois nouveaux archevêques nommés au cours de l'année 2018. C'est à cette occasion que Son Excellence Mgr Gervais Banshimiyubusa, nouvel archevêque de Bujumbura a reçu le pallium. Il s'agit d'un signe d'autorité dont l'archevêque métropolite, en communion avec l'Église Romaine, est légitimement investi dans sa propre circonscription.

Les nouveaux archevêques ont donc juré fidélité et obéissance à l'Apôtre Pierre, à la Sainte et Apostolique Église de Rome, au Pontife Romain et à ses légitimes successeurs. Dans la prière de bénédiction des palliums, le saint Père a imploré le Seigneur de fructifier le ministère de ces pasteurs pour qu'ils se reconnaissent pasteurs de son troupeau et traduisent dans leur vie ce que signifie ce nom. Il a demandé au Seigneur que ces pasteurs se chargent du joug évangélique sur leurs épaules, servant de modèles sur la voie des commandements, d'exemple de persévérante fidélité.

Son Excellence Mgr Gervais Banshimiyubusa, archevêque métropolitain de Bujumbura, a reçu des mains du Pape François le signe de son autorité sur la province ecclésiastique de Bujumbura composée des diocèses de Bujumbura, Bubanza et Bururi. Ces signes pastoraux sont désormais imposés aux nouveaux archevêques par le représentant du Pape, le Nonce, dans les pays concernés. Ainsi, le moment venu, au niveau de la Province ecclésiastique de Bujumbura, sera solennellement célébré cet événement, dans l'Église métropolitaine. Vous saurez que cet événement des Apôtres saints Pierre et Paul rassemble à la Place St Pierre des milliers de fidèles venus du monde entier pour soutenir leurs nouveaux pasteurs et remercier le Seigneur de ce don.


                                                               Abbé Dieudonné NIYIBIZI

Paruwasi Nteguza ya Ruziba: Impundu mu muryango w’Abapatiri b’Inyigisho Rukristu

Ku wa 22 Mukakaro 2017, abakristu bo muri Paruwasi nteguza ya Ruziba, Diyoseze nkuru ya Bujumbura, n’abasaserdoti bo mu muryango w’Abapatiri b’Inyigisho Rukristu bayiragijwe, bavyukanye, biriranwa kandi baryamana impundu y’urweze.

Muti iyo mpundu yava kuki? Ubwa mbere ni uko hari abadiyakoni 3 bo muri uyo muryango,Umwungere mukuru wa Diyoseze Bujumbura, Musenyeri Evariste Ngoyagoye yari aramutse yatira mw’ibanga ry’ubusaserdoti.

 

Abatiwe mw’ibanga ry’Ubusaserdoti ni:

Lire la suite...

Abasaserdoti bashasha muri Diyoseze nkuru ya Bujumbura

Kw’igenekerezo rya 8 Mukakaro 2017, Diyoseze Nkuru ya Bujumbura yari iramukanye urubanza rw’ukwatira abasaserdoti n’abadiyakoni, n’ugushikiriza ubutumwa bw’ugusoma Ijambo ry’Imana n’ubukorezi abari bamaze igihe bitegurira ayo mabanga. Ivyo birori bikaba vyabereye muri Paruwase Kiganda birongowe na Nyenicubahiro Evaristo Ngoyagoye Umwepiskopi mukuru wa diyoseze nkuru ya Bujumbura.

Afatiye kw’Ijambo ry’Imana, Umwepiskopi mukuru yaribukije abakritu baraho ubutumwa bugiye guhabwa iyo misore, ati: “Bakristu muri ngaha, tugira dutere iteka ryo kwatira aba baseminari bamaze igihe bitegura. Bamwe tubatire mw’ibanga ry’ubusaserdoti n’ubudiyakoni, abandi na bo tubashikirize ubutumwa bwo gusomera Ijambo ry’Imana abakristu, abandi na bo baronke ubutumwa bwo gufasha n’ukwunganira umusaserdoti mu gihe aba ariko arahereza Inkuka y’Imisa. Ndabasavye muje kwumviriza amajambo n’igisabisho dushikiriza Imana kugira ngo na mwe nyene muzobasabire muzi neza ubutumwa bashinzwe kuva uyu munsi. Twavyumvise no mw’Ijambo ry’Imana, ingene Umukama yitoreye umuhanuzi Yeremiya, iramutyorora yonyene kugira ngo imutume, aje kwigisha no guhanura igihugu cayo. N’aba nyene niko kuko, Imana ibatoreye ubwo butumwa. None rero murihatira kubasabira. Na Yezu Kristu, mu Nkuru Nziza yarasabiye abigishwa biwe, mbere aranasaba Mana Se ngo abagire beranda kandi abazigame mw’izina ryiwe. Ni co gituma na mwe baseminari mugira ngo mwatirwe, mwongere mushingwe ubutumwa, murihatira kurangura ico mwemeye, mukirangurane umutima mwiza n’ubugamburutsi. Ni na vyo Pawulo mweranda yasavye umukunzi wiwe Timote, ati: “Ntiwanjanjwe ku ngabirano ikubamwo, imwe wahawe kubera ijambo ry’abahanuzi, hamwe abakurambere bakugaranzurirako ibiganza. Ivyo ubishiremwo umwete, uvyamemwo ngo bose babone ingene utera imbere. Itegereze umutima wawe n’ivyo wigisha, ugume wihambirira kuri ivyo, kuko ugize utyo, uzokwikiza wewe nyene wongere ukize n’abakwumviriza.”

Lire la suite...

Nta matati adashobora gutorerwa umuti

Ku wa 24 Rusama 2017 uruganda « Ecole de la foi » rwifadikanije na Caritas Burundi rwaratunganije ikiganiro kigira 4 murukurikirane rw’ibiganiro bitsimbataza amahoro. Ico kiganiro cari gishingiye ku vyiyumviro birashe vyo gutorera umuti amatati. Ibiganiro vyashikirijwe na Patiri Désiré NIYIBIZI avuka muri diyoseze Ngozi akarangurira ubutumwa i Bujumbura mu Biro vyo Kumenyesha Inkuru Nziza mu Burundi kumwe na Zénon MANIRAKIZA ari mu rwego rw’abashingantahe mu Burundi.

Iciyumviro c’ishimikiro ca Patiri Désiré NIYIBIZI cari«Gutora ico muhwanirako ariko hatabuze ibibatandukanya n’ingingo z’inama Nkuru ya Mbere i Yeruzalemu».
Patiri Désiré NIYIBIZI ati : « Mu buzima ubwo ari bwo bwose nta vyama vyera de! » Arongera ati : « Kira noneho abakurambere ni bo bivugira ngo: «Ahari abantu hama urunturuntu». Impari canke amatati vyadutse si ivyo kureka gurtyo: ni ivyo gutorera umuti.
Habaye amatati abantu bifata gute ?

Ku bw’uwo musaseredoti, imbere y’amatati usanga abantu batagira inyifato zimwe. Hashobora kuboneka inyifato 4 bivanye n’uko umuntu ameze.
1. Inyifato yo kurindira igihe kiroranye kugira ngo abacanyemwo bazoshobore kugiriranira ikiganiro kibubaka ;
2. Inyifato yo kwirinda amabi ariko uwubonako ariwe yahohotewe bikamubabaza ku buryo bwihishije muri we ;
3. Inyifato yo kwigumya no kubika mu nda gushika umusi bizosambuka bikaja ahabona ;
4. Inyifato yo kwirinda amabi ariko hakugarwa ubucuti bwari hagati yabatase.

Lire la suite...

Umuryango w’abapatiri ba Shoenstatt waribarutse amahasa

Kw’igenekerezo rya 23 Ndamukiza 2017, umusi w’Imana ukurikira Pasika, ku Musozi wa Siyoni Gikungu, Umwepiskopi Mukuru wa Diyoseze Nkuru ya Bujumbura, Nyenicubahiro Evariste NGOYAGOYE, yaratiye mw’ibanga ry’Ubusaserdoti, imisore 2 yo mu muryango w’abapatiri ba Schoenstatt. Na bo ni Diyakoni Lonjino NTIRANYIBAGIRA, avuka muri Paruwasi Mbogora, Diyoseze Nkuru ya Gitega ; na Diyakoni Yohani Mariya BISIMWA IZAHAKI, avuka mu gihugu kibanyi ca Kongo iharanira Demokarasi, muri Paruwasi Kabale, Diyoseze Nkuru ya Bukavu.

Lire la suite...

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 39 invités et aucun membre en ligne