Vous êtes ici : AccueilDiocèsesBujumburaNouvelles BujumburaDEVRIONS-NOUS NOUS INQUIETER DE LA 20 EME ANNEE DE CHAQUE SIECLE? LE CORONAVIRUS, CETTE MALADIE QUI ÉVEILLE PEUR ET CURIOSITÉ

Nouvelles Bujumbura

DEVRIONS-NOUS NOUS INQUIETER DE LA 20 EME ANNEE DE CHAQUE SIECLE? LE CORONAVIRUS, CETTE MALADIE QUI ÉVEILLE PEUR ET CURIOSITÉ

Dans l'histoire de l'humanité, de l'époque de la peste noire (1320) à la flambée actuelle de Covid-19, en passant par le Choléra (1820) et la Grippe Espagnole (1920), l'année 20 se répète par coïncidence pour faire apparaître les pandémies, ces maladies de masse



Après avoir connu le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, mieux connu sous le nom de Coronavirus, les utilisateurs des réseaux sociaux associent cette pandémie à d'autres survenues dans la 20ème année de chaque siècle. Ce 15 Mars 2020, c'était l'étonnement des blogueurs de l'Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires» (AMNDVDEN) de la Ville Saint Bonnet de Mure en France, sur les épidémies de l'après 100 ans des années en 20.

Aujourd'hui c'est le COVID-19 (acronyme anglais signifiant "Coronavirus Disease 2019), parfois appelée Pneumonie de Wuhan ou Pneumonie chinoise. Maladie infectieuse émergente de type zoonose virale, provoquée par le Coronavirus SARS-CoV-2 (ex 2019-nCoV), responsable, à partir de novembre 2019, à Wuhan (capitale de la province du Hubei, en Chine centrale), d'une épidémie, requalifiée en mars 2020 par l'OMS en pandémie. Et le COVID-19 a déjà fait au moins 10 316 morts victimes de l'épidémie de Coronavirus désormais totalisés dans le monde, depuis son début, selon un bilan établi par l'AFP ce vendredi.

Les blogueurs de l'AMNDVDEN font un constat étrange: dans l'histoire de l'humanité, l'année 20 se répète par coïncidence pour faire apparaître les pandémies ou les maladies de masse. Aujourd'hui, ils évoquent le tour du COVID-19, cette maladie qui a suscité en eux une interrogation sur la curieuse recrudescence, encore une fois, d'une épidémie: pourquoi tous les 100 ans...?

Oui, c'est prouvé, une épidémie tous les 100 ans: des invasions mongoles, l'année 1220; de la peste noire en 1320; de la variole en 1520; d'une maladie étrange qui, en 1620, aura emporté la majorité des passagers à Mayflower, aux États-Unis; la peste de Marseille de 1720; le Choléra de 1820, à Java et à Bornéo; la peste pneumonique, dite Grippe Espagnole de 1920, causée par le virus H1N1; et aujourd'hui, la flambée actuelle qui se dit d'elle c'est la maladie à Coronavirus 2019 (COVID-19), signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, le 31 décembre 2019. Bien que ces maladies de masse qui ont surgi dans l'histoire de l'humanité aient varié au cours des années, l'année 20 se répète par coïncidence.

La catastrophe de 1220: les invasions mongoles

Les blogueurs de l'AMNDVDEN commencent par l'année 1220. Même si cette année ne soit pas connue par une pandémie, mais elle a été caractérisée par une catastrophe encore plus destructrice pour l'époque: "les invasions mongoles", font observer ces blogueurs. Ils indiquent que les Mongols de Gengis Khan auront brûlé et rasé Boukhara (16 février), Otrar (17 mars), Samarkand (mars) et Harat. En Russie, Ukraine, Pologne et Hongrie, Gengis Khan, les Mongols et/ou Tatars sont généralement décrits comme de grands destructeurs.
L'invasion Mongole de l'Europe au XIIIe siècle provoque la destruction des principautés slaves et des grandes villes, comme Kiev et Vladimir. Les invasions mongoles touchent également l'Europe centrale, notamment la Bohême-Moravie, la Pologne (bataille de Legnica, 1241), la Moldavie, la Valachie, la Transylvanie, la Hongrie (bataille de Mohi, 1241) et la Bulgarie. Au moins 20 à 40 % de la population des pays conquis par les Mongols meurt, massacrée ou à la suite des épidémies.

En 1320, la peste bubonique ou peste noire

On pense que la peste bubonique, mieux connue sous le nom de peste noire, est apparue pour la première fois chez l'homme en Mongolie vers 1320. Ses symptômes étaient des maux de tête, de la fièvre et des frissons. Les langues des malades semblaient souvent blanchâtres avant qu'il n'y ait une inflammation sévère des ganglions lymphatiques. Enfin, des taches noires et violettes sont apparues sur la peau des personnes touchées; La mort pouvait se produire en une semaine.

Le 1520, l'an de la variole qui a coûté la vie des millions d'indigènes de Tenochtitlan

La maladie de la variole a été déterminante pour la victoire espagnole contre Tenochtitlan. Elle a coûté la vie à entre 2 et 3,5 millions d'indigènes selon les historiens. De nombreux Aztèques ont succombé à la variole apportée par les Européens, comme le Tlatoani Cuitláhuac, vainqueur de Hernán Cortés.

Le 1620, avec l'étrange maladie des des colons de Plymouth

Le 16 mars 1620, des colons de Plymouth arrivent à bord du Mayflower aux États-Unis. On dit que la grande majorité des passagers sont morts et qu'une telle maladie s'est propagée même parmi les habitants de la côte est de l'Amérique du Nord.

En 1720, la peste de Marseille au bacille de Yersin

Le Grand San Antonio, navire de l'est méditerranéen arrivé à Marseille le 25 mai 1720, est à l'origine de l'épidémie. En effet, sa cargaison composée de soies fines et de balles de coton a été contaminée par le bacille de Yersin, responsable de la peste. À la suite d'une série de négligences graves et malgré les mesures de sécurité strictes, la peste s'est propagée dans toute la ville. Le centre de Marseille et les vieux quartiers ont été les plus touchés. La peste s'est propagée rapidement, faisant entre 30 000 et 40 000 morts, sur un total de 90 000 habitants.

En 1820, le Choléra, depuis Java et Bornéo

En 1820, cette maladie s'est déclarée à Java et à Bornéo. Elle est arrivée en Chine en 1821, puis s'est étendue à l'ouest de Ceylan et est arrivé plus tard en Perse, en Arabie, en Syrie et en Cochinchine la même année. Les vastes territoires de l'Empire russe ont été contaminés par l'armée malade et des dizaines de milliers d'hommes sont morts.

La peste pneumonique de 1920 ou Grippe espagnole

La grippe espagnole a eu lieu il y a 100 ans, à l'époque les gens étaient aux prises avec le virus de la grippe H1N1 qui avait subi une mutation génétique, ce qui le rendait beaucoup plus dangereux que le virus normal. Ce virus a infecté 500 millions de personnes et tué plus de 100 millions de personnes dans le monde, cette pandémie a été la plus meurtrière de l'histoire.

Cette fois-ci, l'émergente maladie de Coronavirus de 2019-2020

La pandémie de maladie à Coronavirus de 2019-2020 est une pandémie d'une maladie infectieuse émergente, appelée Covid-19 et provoquée par le Coronavirus SARS-CoV-2, qui débute en novembre/décembre 2019 à Wuhan, en Chine centrale, puis se propage dans le monde entier. Le COVID-19 fait partie de la grande famille des coronavirus, c'est-à-dire des virus pathogènes qui touchent l'humain avec différentes maladies, par exemple un rhume dit « classique », mais aussi des infections pulmonaires graves pouvant provoquer des syndromes respiratoires aigus sévères.

Le 11 mars 2020, l'épidémie de Covid-19 devient une pandémie selon l'OMS, qui demande des mesures de protection essentielles contre le nouveau coronavirus pour prévenir la saturation des places d'hôpitaux en soins intensifs et renforcer l'hygiène préventive (suppression des contacts physiques, bises et serrements de mains, fin des attroupements et des grandes manifestations ainsi que des déplacements et voyages non indispensables, promotion du lavage des mains, mise en application de quarantaine, etc.).

Les incertitudes épidémiologiques

Les incertitudes épidémiologiques sont souvent liées aux difficultés de détection d'une maladie. Que ce soit Covid-19, l'épidémie de choléra, la peste noire ou encore la grippe espagnole, ces calamités ont fait trembler plus d'une fois des continents entiers, car parmi les plus grands fléaux qui auront pu frapper l'humanité, les grandes épidémies de maladies infectieuses demeurent une effroyable force meurtrière.

Et quelle sera alors la prochaine grande épidémie après le coronavirus (COVID-19)? Nul doute que l'humanité se pose cette grande question, depuis le retour d'une épidémie, voire d'une pandémie, semblant malheureusement inévitable. Ça reste toujours difficile à prédire, étant donné les facteurs encore méconnus à considérer. Qui plus est, la maladie préoccupante et déjà là, bien existante, et ne manque malheureusement pas à l'appel.

Le Pape François prie pour ceux qui sont morts du coronavirus, et plus spécialement pour le personnel de la santé qui est mort en aidant les patients atteints de coronavirus. Et nous autant, pourrions-nous nous servir de la prière des Pères Oblats de la Vierge Marie de Sainte Rita, à Nice:

"Notre Père, nous demandons avec confiance que le coronavirus de Wuhan ne fasse plus de mal et que l'épidémie soit maîtrisée rapidement, que vous rendiez la santé aux personnes touchées et la paix aux endroits où elle s'est propagée. Accueillez les personnes décédées de cette maladie, réconfortez leurs familles. Aidez et protégez le personnel de santé qui la combat, et inspirez et bénissez ceux qui travaillent pour la contrôler.

Seigneur Jésus, docteur de nos âmes et de nos corps, nous nous sentons impuissants dans cette situation d'urgence sanitaire internationale mais nous avons confiance en vous, donnez-nous votre paix et votre santé.

Ô Marie, protégez-nous, continuez de prendre soin de nous et de nous conduire avec votre amour vers votre fils Jésus. Amen!"

Michel Nibitanga, CEDICOM

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne