Vous êtes ici : HomeDiocèses GitegaNouvelles GitegaL’ACTION FAMILIALE DANS L’ARCHIDIOCESE DE GITEGA A FETE SON JUBILE D’ARGENT

Nouvelles Gitega

L’ACTION FAMILIALE DANS L’ARCHIDIOCESE DE GITEGA A FETE SON JUBILE D’ARGENT

                                  

     Le samedi 27 Octobre 2018, l’Action Familiale de l’Archidiocèse de Gitega a célébré dans l’allégresse son Jubilé d’Argent. En effet, c’est en 1992 que feu Mgr Joachim RUHUNA, d’heureuse mémoire, a lancé le bureau d’Action Familiale avec l’aide de Sœur Jeanne Channel et de Madame Aquiline MAVANGE, encore jeune fille à l’époque. Peu après, se sont ajoutés à ce noyau Mr Venant NAHIMPEREYE, Mme Godelive NTIBISHIMIRWA et Sœur Thérèse MIBURO. Aujourd’hui, ce service pastoral comprend trois secteurs : le service d’éducation à la vie et à l’amour qui s’occupe des jeunes ; la préparation au mariage ; la planification familiale naturelle et l’éducation aux valeurs familiales.

                                 

    L’Action Familiale au Burundi est une émanation de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi. Les statuts instituant l’Action Familiale au Burundi ont été signés par les Evêques en date du 1er Mars 1989. L’Action Familiale n’a pas tardé à être agréée par le gouvernement puisque l’ordonnance ministériel n°550/173 lui octroyant la personnalité civile a été signée le 18 Juillet 1989. Depuis son lancement, l’Action Familiale dans ses trois secteurs, a réalisé bon nombre d’activités en faveur des jeunes, des fiancés et des couples. Voici, ci-après, les statistiques des activités réalisées.

I. SERVICE D’EDUCATION A LA VIE

Le service d’éducation à la vie s’étend sur plus de 200 écoles avec 143 éducateurs actifs dans les écoles et 67 éducateurs paroissiaux qui s’occupent des jeunes non-scolarisés. Grâce à l’augmentation des éducateurs, les jeunes formés sont passés d’environ 3.000 à 36.000 par an. Néanmoins, il y a encore des paroisses qui n’ont pas d’éducateurs des jeunes et d’autres qui n’ont qu’un seul éducateur pour une dizaine d’établissements scolaires.



II. SERVICE DE PREPARATION AU MARIAGE

Couples préparés au mariage dans les paroisses et couples régularisés entre 2006-2017

 (Le service préparation au mariage est opérationnel depuis l’année 2006 de manière autonome. Certaines paroisses ne transmettent pas régulièrement leurs statistiques).
 

ANNEE

NOUVEAUX COUPLES

COUPLES REGULARISES

TOTAL

2006

2606

3908

6514

2007

530

201

731

2008

5052

1610

6662

2009

5740

1663

7403

2010

4064

1126

5190

2011

3645

813

4458

2012

3712

202

3914

2013

2618

1099

3717

2014

3705

315

4040

2015

2255

3467

5722

2016

2340

301

2641

2017

3285

2002

5287

TOTAL

42354

14498

56852

III. SERVICE DE PLANIFICATION FAMILIALE NATURELLE

ANNEE

COUPLES RECRUTES

ABANDONS

AUTONOMES

1995

447

64

283

1996

639

73

366

1997

445

54

277

1998

532

45

313

1999

564

68

248

2000

422

57

302

2001

553

38

289

2002

489

42

297

2003

562

59

325

2004

668

78

374

2005

870

127

354

2006

598

98

217

2007

1072

73

344

2008

1246

83

465

2009

1342

87

692

2010

1356

79

736

2011

1421

94

759

2012

1235

68

687

2013

1452

75

782

2014

1392

63

647

2015

1598

79

574

2016

1614

134

616

2017

1625

120

819

TOTAL

22142

1758

10766

Le vœu de Mgr Simon NTAMWANA, l’Archevêque de Gitega pour les perspectives d’avenir de la pastorale familiale de l’Archidiocèse, est qu’elle diversifie les services pour s’occuper d’autres aspects d’accompagnement des diverses catégories de personnes qu’on trouve dans les familles. Dans un avenir proche, il aimerait voir commencé le service d’accompagnement post-matrimonial selon les âges de mariage. L’autre grand projet est la construction d’un centre diocésain de la pastorale familiale. Signalons qu’au cours de l’Eucharistie lors de la célébration du jubilé d’Argent, en cette date du 27 octobre 2018, l’Archevêque de Gitega a béni la première pierre de fondation dudit centre.
                          
Ces derniers temps, la Conférence des Evêques par le biais du service promotion santé de la Caritas Burundi est en train d’étudier des stratégies d’intégration des méthodes naturelles dans les formations sanitaires agréées des Diocèses pour que les statistiques des prestations en PFN puissent être rapportées au ministère de la santé et bénéficier de l’appui financier du gouvernement.

    La célébration du Jubilé d’argent de la pastorale familiale dans l’Archidiocèse de Gitega a donné l’occasion de réfléchir sur la place de la famille dans la communauté humaine et sur l’emploi des méthodes naturelles dans la planification des naissances.

Déogratias SINZINKAYO.
 PFN-EV

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne