Vous êtes ici : AccueilDiocèses GitegaNouvelles GitegaLE PERSONNEL DE LA SANTE DANS UNE CAUSERIE ANIMEE PAR L'ARCHEVEQUE DE GITEGA S.E Mgr SIMON NTAMWANA.

Nouvelles Gitega

LE PERSONNEL DE LA SANTE DANS UNE CAUSERIE ANIMEE PAR L'ARCHEVEQUE DE GITEGA S.E Mgr SIMON NTAMWANA.

Promouvoir la santé et préserver la dignité de tout enfant de Dieu est une réelle préoccupation de l’Eglise catholique. L’Archidiocèse de Gitega se veut être témoin de cette évidence.

Mgr Simon NTAMWANA, Archevêque de Gitega, avec l'Abbé Emmanuel NZEYIMANA, donnant la conférence. (Photo de A. Boniface KWITONDA © CEDAL-GITEGA)

Le dimanche, 17 février, dans la salle Saint Jean Paul II sise à l’Archevêché de Gitega, s'est tenu une causerie des médecins, infirmiers et membres des Associations à carrière médicale notamment l’A.P.S.H-BURUNDI (Association pour la Promotion de la Santé Humaine).

Ladite causerie a été animée par S.E Simon NTAMWANA, Archevêque de Gitega, ensemble avec les prêtres responsables de la Coordination Diocésaine pour l’Apostolat des Laïcs (CDAL) de GITEGA, l’Abbé Boniface KWITONDA et l’Abbé Emmanuel NZEYIMANA.  Le sujet principal était: "L’attitude et le comportement d’un personnel de la santé digne de son nom (Médecins et infirmiers)  au sein d'une structure de sante".

Tout a commencé par une célébration eucharistique dans la même salle Saint Jean Paul II. Dans son homélie, Monseigneur Simon a conseillé le personnel de la santé de ne jamais mener un acte médical qui déshonore la dignité d’un être humain quel que soit le motif, car la vie de l'homme est non seulement inaliénable mais aussi un don de Dieu.

 

Poursuivant avec la conférence sur base du thème ci -haut évoqué, bon nombre de questions ont été soulevées et posées à l’Archevêque de Gitega, puis discutées entre tous les participants.

Celle qui a pris plus de temps dans les échanges fut « Pourquoi l'Eglise Catholique est contre les méthodes artificielles que prône le gouvernement étatique pour la limitation et l’espacement des naissances alors que, pour l’Etat comme pour l’Eglise, la démographique galopante est une question majeure et préoccupante ».

A cette question, l'Archevêque a répondu disant que ces méthodes artificielles n'honorent pas la dignité de l'être humain. En plus elles contrarient le projet de Dieu envers l'être humain. En effet, nul n’a le droit de décider les enfants à laisser naître et ceux à envoyer dans le néant. Pour ce, il a prié le personnel de la santé de rester vigilant et sage afin de ne pas forcer les familles à employer, parmi les méthodes du planning familial, la ligature des trompes utérins ou la vasectomie, l’avortement, etc. Plutôt, il les a conseillés d'expliquer sans mâcher les mots toutes les conséquences liées à la santé qui peuvent poursuivre l’usage des méthodes contraceptives artificielles : le surpoids, les cancers par exemple chez certaines femmes, etc.

Parmi les méthodes de reproduction responsable que prône l’OMS, poursuivit-il, il y a aussi la méthode naturelle liée à l’observation du cycle menstruelle chez la femme. Cette méthode, ensemble avec l’allaitement est vivement encouragée par l'Eglise du fait qu'elle ne présente à la suite aucun problème pour la santé et elle honore la dignité des enfants de Dieu.

 
Photo de famille des participants à la Conférence (A. Boniface KWITONDA © CDAL-GITEGA)

Une autre pertinente question posée à l'Archevêque est la position de l'Eglise Catholique à propos du chômage chez les jeunes burundais.

Dans sa réponse, il a dit que le chômage est un grave problème qui préoccupe l'Eglise du fait que si rien n'est fait, les jeunes burundais pourront développer un désespoir profond vis-à-vis de leur avenir et se tourneront en dérision.  "A nous tous les Burundais de conjuguer les efforts afin de palier à cette question via les initiatives de création d'emplois car l'Etat ne peut plus donner d'emplois à tous les jeunes qui sollicitent le travail", a conclu Mgr l’Archevêque de Gitega.

D'autres questions comme celle concernant la farouche propagation et transmission du VIH/SIDA, furent également objet de discussion.
Il est à signaler qu’une causerie pareille se tiendra une fois le trimestre dans l'Archidiocèse de Gitega dans le but de promouvoir la santé humaine et la dignité des enfants de Dieu.

Claude KUBWIMANA © Radio Maria Burundi.

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 27 invités et aucun membre en ligne