Vous êtes ici : AccueilDiocèsesMuyingaNouvelles Muyinga

Nouvelles Muyinga

RENCONTRE DES LEADERS POLITIQUES ET DES ADMISTRATIFS POUR UNE PAIX DURABLE.

« La violence n’est jamais une solution à la violence mais au contraire elle l’active et permet son extension. Exerçons-nous à vivre la non-violence active qui convertit et sauve l’autre ».

Les leaders politiques et les administratifs des provinces Muyinga et Karusi ont participé ce jeudi le 16 mai 2019, à une conférence-débat organisée par la Commission diocésaine pour l’Apostolat des Laïcs sur le thème : « La non-violence active et la réconciliation source de paix et du développement durable », dans les enceintes de l’Auberge Mgr NTERERE.

En effet, l’Eglise catholique, dans le monde, est appelée à travailler pour l’établissement d’une paix durable. Elle doit investir toutes ses forces pour que tous les enfants de Dieu puissent vivre en harmonie dans le respect mutuel, dans leur différence d’opinion, de provenance et d’appartenance politique. Tel est le message de l’Evêque dans son discours d’ouverture.

Lire la suite...

UNE SESSION DE FORMATION POUR LES PRETRES DU DIOCESE CATHOLIQUE DE MUYINGA.

Le prêtre est un rassembleur du peuple de Dieu dans toutes ses composantes.



Dans le cadre d’une formation permanente du clergé de Muyinga, comme le prévoit le Code de Droit Canon de l’Eglise (Can.279), les prêtres de ce diocèse ont commencé une session de formation de deux jours dans les enceintes du Grand Séminaire Jean Paul II de Gitega.

Pour notre Diocèse, mis à part une semaine de Retraite spirituelle organisée à l’intention de tous les prêtres chaque année, on organise aussi une semaine de formation sur divers thèmes qui aident les prêtres de se ressourcer intellectuellement et humainement. Pour cette année, le thème est : « L’entretien sur l’Islam et la Possibilité de dialogue Islamo-Chrétien (Catholique) ».

Lire la suite...

OUVERTURE D’UNE UNITE DE TRANSFORMATION DES PRODUITS AGRICOLES DANS LA COMMUNE DE MWAKIRO

Il y a cinq ans, on ne produisait du maïs que pour une consommation immédiate car en petite quantité. Mais aujourd’hui, une seule personne peut produire 10 tonnes de maïs à lui seul

Lire la suite...

REUNION DES CHARGES DES SERVICES CENERAUX AU NIVEAU PASTORALE

Le Vicaire Général,  Mgr Protais Nkurikiye a réuni ce mardi 27 mars, les chargés des services généraux du Bureau Pastoral au Centre de Formation Permanente Isidore Bakanja. 

L'objectif de cette réunion était la présentation de chaque service des activités en cours de réalisation et les perspectives d'avenir. Comme nous sommes tous dans le Bureau pastorale, qui  est considéré comme le cœur du diocèse, nous avons besoin de savoir ce que chacun est en train de faire ou projeter pour une bonne coordination et surtout que tout doit s'articuler sur le thème pastorale de l'année.

Après les différents exposés, force est de constater que les activités apostoliques vont bon train malgré les problèmes liés à la conjoncture économique que plus d’un fait face. Cette rencontre des agents pastoraux était la première depuis l’ouverture de l’année pastorale en septembre 2018. Toutefois, chaque service présente un bilan trimestriel très positif qui est digne d’être encouragé.

Lire la suite...

JUBILE DE 100ANS POUR LA CONGREGATION DES BENE BIKIRA

C'est une grande joie pour les sœurs de la congrégation des Bene Bikira qui fêtent ce lundi 25 mars 100 ans d’existence de leur congrégation. La célébration a commencé par une Messe présidée par Son Excellence Monseigneur Joachim Ntahondereye dans la paroisse de Gitaramuka en présence de nombreux prêtres, d’autres religieux et laïcs qui étaient venus partager la joie avec elles.

Cette Congrégation a été fondée en 1914 par Son excellence Monseigneur Jean Joseph Hirtz alors vicaire Apostolique du Rwanda-Burundi. C'était donc le 25 Mars 1919 que la première sœur, sœur Marie Jeanne Nyirabayovu a émis ses premiers vœux dans la Paroisse de Rwaza au Rwanda. Petit à petit, la communauté a grandi.
La congrégation est arrivée au Burundi en 1973 suite à une guerre civile qui a éclaté au Rwanda et qui a poussé certaines sœurs à fuir leur pays. Dieu écrit droit sur des lignes courbes. Arrivées au Burundi, elles ont continué l’œuvre d’évangélisation à Muyinga et voilà que la première communauté venait de naître.

Aujourd'hui la congrégation compte trois Provinces: deux provinces au Rwanda et celle du Burundi. Au Burundi, la congrégation des Bene Bikira a déjà 9 communautés et un Noviciat qui se trouve à Rugari dans le diocèse de Muyinga.

Lire la suite...

NOTRE EVEQUE CELEBRE SON 16 ANNIVERSAIRE D’EPISCOPAT

Notre Evêque, Son Excellence Monseigneur Joachim Ntahondereye célèbre  son 16ème  anniversaire d’ordination épiscopale ce 1er Mars à la Cathédrale Notre Dame de Lourdes de Muyinga.

Dans son homélie, où il avait fait choix des textes dédiés à la célébration du Sacré-Cœur de Jésus – car nous sommes le premier vendredi du mois-, il a  rappelé le rôle du Bon Pasteur.  C’est un Pasteur qui ne confond pas une brebis et une autre. Il connait chacune d’elle, l’aime profondément et sait de quoi elle a besoin. Quelle personne, super intelligente soit-elle, aurait cette prétention et surtout  dans un diocèse ayant plus d’un million et demi d’habitants ? Seul Dieu en est capable. Et pourtant Dieu a besoin de personnes disponibles pour partager sa mission de pasteur. Ce qu’il nous demande, c’est de prier le Maitre de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson qui est toujours abondante. « Et il l’a toujours fait à voir combien depuis mon ordination épiscopale il n’a pas cessé d’augmenter le nombre de prêtres qui acceptent de collaborer à cette noble mission de pasteur », a-t-il ajouté.

Lire la suite...

UN NOUVEAU AUMONIER POUR LA 3ème REGION MILITAIRE

Le nouvel Aumônier, Abbé Lambert Ngendabanyikwa a pris possession de l’Aumônerie de la 3ème Division Militaire ce dimanche 3 février. Cela a eu lieu lors d’une messe présidée par l’Evêque du Diocèse Catholique de Muyinga, S.E. Mgr Joachim Ntahondereye, dans le Camp Militaire de Mukoni.

Commentant, les textes du jour, l’Evêque lui a dit : «  Le Prophète est celui qui parle au Nom de Dieu,  Ce n’est pas celui qui prédit l’avenir comme certains le  prétendent. C’est le témoin de la vérité de Dieu au milieu des hommes, en parole et en acte, la vérité qui s’accomplit  dans l’amour qui n’est pas égoïste et c’est pourquoi il ne mâche  pas les mots. Ce qui lui attire beaucoup d’ennemis. Toutefois il ne doit pas fléchir les bras (….). Tu es appelé à harmoniser ton état de sacerdoce ministériel à l’état d’Officier Supérieur de l’Armée que tu es après une année de formation à l’ISCAM. Sache que le Christ et son Eglise s’attendent que ton sacerdoce prophétique  prime toujours  sur tout et que tu deviennes comme le Comme le ferment dans la pâte de ce corps  militaire. Tu es appelé à aider tes frères et sœurs dont tu as la charge,  à être lumière et sel au milieu des autres frères non chrétiens, les aider à se donner pour l’amour de leur patrie : voilà ta mission».

Lire la suite...

L’EVEQUE ECHANGE LES VŒUX AVEC LES TRAVAILLEURS ŒUVRANT AU SIEGE DU DIOCESE

 

Dimanche, le 03 Février 2019, vers 14h00 de l’après midi, au Bar du Séminaire Saint Pie X de Muyinga, l’air avait changé, une multitude d’hommes et de femmes bien endimanchés pour une fête! Ce sont les  salariés des services  généraux du Diocèse : l’ODEDIM-CARITAS, l’Economat Général, le Bureau Pastoral  dans tous leurs domaines d’activités, accompagnés de leurs époux (ses) pour l’échange des Meilleurs vœux autour de S.E. Mgr Joachim NTAHONDEREYE, Evêque  du Diocèse de Muyinga.

Sous un accueil chaleureux, l’Evêque laissait transparaitre  sa joie  sur son visage  toute la fête durant et  il l’exprimera dans  son discours à travers le chant « Ndanezerewe ndahimbawe…» résumant ainsi les sentiments de joie qui habitaient profondément son cœur.

Dans son discours, le Représentant des travailleurs Monsieur Vénuste RUKUMIRA, a souhaité à l’Evêque les Meilleurs Vœux du Nouvel An 2019 ; ensuite, exprimant  la volonté  de ses collègues, et en leur nom, il lui a promis une génisse nommée IYAMUCO qui lui sera remise le 1er Mai 2019, lors de la fête du travail et des travailleurs. Par là ils ont exprimé leur désir de revoir  l’Evêque parmi eux ce jour-là.

Lire la suite...

CELEBRATION DE LA XXIIIème JOURNEE MONDIALE DE LA VIE CONSANCREE A MUYINGA.

Les consacrées œuvrant dans le diocèse de Muyinga ont célébrée  la Journée Mondiale de la Vie consacrée ce Dimanche 3 février à la Cathédrale Notre Dame de Lourdes de Muyinga.

Préparation de la fête de la XXIIIème journée mondiale de la vie consacrée a commencé par une prière de Neuvaine, sous le thème « AVEC LES JEUNES, PORTONS L’EVANGILE A TOUS ». Au cours de cette neuvaine, les consacrés, soutenus par les autres fidèles, ont prié profondément pour les jeunes avec un regard centré sur Dieu, pour que les jeunes puissent s’ouvrir à l’esprit missionnaire afin d’annoncer l’Evangile de Dieu,  qui donne sens et joie de leur vie. La neuvaine a été coiffée par une récollection de toute une journée où la méditation était : « SOYONS FIDELE A NOTRE VIE CONSACREE ». Le prédicateur a demandé aux  Frères et Sœurs consacrés  de rester vigilants pour que la lumière qui est en eux ne s’éteigne pas. Le prédicateur nous a rappelés aussi l’objectif de cette fête pour cette année selon le Pape François : Rendre grâce à Dieu, Célébrer ensemble les merveilles de Dieu pour ceux qui vivent la vie consacrée et Connaitre la grandeur de la vie consacrée.

Lire la suite...

VISITE DE TRAVAIL DE SON EXCELLENCE L’EVEQUE AUX TRAVAILLEURS DE L’ODEDIM.

« La Caritas est le bras droit de l’Eglise Catholique. Pour cela, vous  les travailleurs de l’ODEDIM,  vous êtes appelés à vivre  l’amour et l’unité dans votre organisation »

Son Excellence Monseigneur Joachim NTAHONDEREYE a effectué ce lundi 12 Novembre, une visite de travail aux travailleurs de l’Organisation Diocésaine pour l’Entraide et le Développement Intégral de Muyinga (ODEDIM) œuvrant au chef-lieu du Diocèse de Muyinga.

Dans son discours aux travailleurs rassemblés, comme d’habitude tous les lundis à 7h30, devantle Bureau de son Siège, Mgr l’Evêque et Représentant Légal de l’ODEDIM, les a interpelés par deux questions : « Est-ce-que vous vous sentez plus membres de la Caritas ou vous vous sentez plus de l’ODEDIM » ? C’est une question qui n’avait bas besoin de réponse. En effet, a-t-il continué, « la Caritas est le bras droit de l’Eglise Catholique. Pour cela, vous les travailleurs de l’ODEDIM, vous êtes appelés à vivre l’amour et l’unité dans votre organisation ». Un second message qu’il leur a adressé, est qu’ils exercent leur Mission de travail au chef lieu du Diocèse.

Pour ce, ils ne doivent pas oublier qu’ils sont sous la direction du Vicaire Général Monseigneur Protais NKURIKIYE. Ce dernier coordonne tous les services de la Pastorale et par conséquent les travailleurs de tous ses services. De plus, l’Evêque les a encouragés à continuer la bonne habitude qu’ils ont déjà entreprise de s’entraider dans les différentes circonstances heureux ou malheureux que chacun d’entre eux traverse : "C’est un signe d’amour et de fraternité". C’est dans ce souci que la Commission Diocésaine Justice et Paix a été transférée dans l’ODEDIM en vue de manifester que l’Amour et la Justice sont intimement unis.


L’Evêque n’a pas manqué à suggérer au Chef Exécutif de l’ODEDIM, Monsieur l’Abbé Isaac KARIKURUBU de penser à la mise en place d’une Boite à suggestion pour permettre à ceux qui ont peur d’exprimer leur doléance publiquement de le faire de façon discrète. Signalons que la visite de ce genre est la première depuis la fondation de l’ODEDIM en 2009. L’ODEDIM est une organisation diocésaine qui est au service de la population des Provinces Muyinga, Kirundo, Karusi et une partie de Ngozi. La population bénéficie des projets qu’il réalise mais aussi par le travail qu’il offre. L’ODEDIM compte environ 300 travailleurs à sa charge.

 

Abbé Evariste HARERIMANA

Chargé de la Communication du Diocèse

 

LE SANCTUAIRE DE BONERO-LOURDES DU DIOCESE DE MUYINGA

                      
C’était en date 12/11/2000 que feu Son Excellence Monseigneur Jean Berchmans NTERERE, a déclaré « Sanctuaire de Marie » l’Eglise de Bonero.

En effet, l’année 2000 était une année spéciale dans l’Eglise Universelle. On célébrait le grand jubilé de 2000 de la Rédemption. Au niveau local, le Diocèse avait organisé des célébrations en vue d’aider les chrétiens à bénéficier et vivre de façon effective les grâces de ce jubilé. C’est dans cette perspective que la date du 12 novembre 2000 était dédiée au « Jubilé de la femme et des familles » où les cérémonies devraient avoir lieu sur la colline de Bonero, une des succursales de la paroisse de Gisanze.

Dans ses mots d’accueil adressés à l’évêque et au peuple de Dieu réuni pour cette célébration, le Père Modesto TODISCHI, alors curé de Gisanze, sous la mouvance de l’Esprit, dirai-je, s’est exprimé ainsi : « Chers frères et sœurs en Christ, comme il est magnifique de nous retrouver ensemble ici, si nombreux et en qualité de peuple de Dieu. Soyez les bienvenus, que Dieu vous bénisse ». Il a continué en décrivant le lieu d’accueil : « …le lieu où nous sommes, c’est dans une propriété cultivée et fertile, signe de la paternité et la bonté de Dieu qui nous nourrit. C’est sous un ficus, un arbre traditionnellement très symbolique. Il servait de lieu de prière à nos ancêtres, et de ses écorces se fabriquaient des vêtements. Aussi nos premiers catéchumènes se rassemblaient sous l’arbre pour des séances de catéchèse. Cet arbre est ainsi un souvenir du Dieu Tout-Puissant, le Dieu de nos ancêtres… » . Il ne savait pas que quelques instants après, ce lieu allait être déclaré un lieu de pèlerinage.

Lire la suite...

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 39 invités et aucun membre en ligne