Vous êtes ici : HomeDiocèsesMuyingaNouvelles MuyingaLe Prêtre, objet et instrument de la miséricorde divine

Nouvelles Muyinga

Le Prêtre, objet et instrument de la miséricorde divine

« Le Prêtre, objet et instrument de la miséricorde divine ».Tel est le thème autour duquel le premier groupe des prêtres du Diocèse de Muyinga (plus de 30 prêtres) a tourné saméditation pendant 5 jours de retraite au Foyer de Charité de GIHETA du 10 au 15 janvier 2016.Ce thème s’inspire de l’Année Sainte du Jubilé  Extraordinaire de la Miséricorde que Sa Sainteté le Pape François a ouverte le 8 décembre 2015.

1
Le prédicateur de la retraite était le Père Hermès COYITUNGIYE (Père de Schoenstatt). Pendant 5 jours, le prédicateur a aidé les prêtres à remuer et à ruminer le thème ci-haut cité dans l’optique de voir combien notre Seigneur est miséricordieux au point de se permettre de confier aux hommes pécheurs et faibles sa mission très délicate de répandre son Pardon et de proclamer sa Parole à ses enfants.

Notre prédicateur n’a pas cessé de nous montrer combien la noble mission à laquelle le Seigneur nous a associés n’est pas à la hauteur de la seule force humaine et que par conséquent, nous reconnaissants, nous autres dans le rang de nos frères pécheurs que nous servons, nous sommes appelés à recourir constamment à cette source sanctifiante à laquelle nous abreuvons nos frères qu’est le sacrement de la Réconciliation.

«Prêtre, tu es toi aussi l’objet de la miséricordedivine», nous a exhortés le prédicateur. Il mérite la louange notre Dieu qui met sa confiance en des hommes pécheurs. C’est à ce niveau que nous comprenons bien que les pensées divines dépassent de loin les pensées humaines. Que le Seigneur soit loué!

Comme le Psalmiste le disait étonnamment:: «Qu’est donc le mortel que tu t’en souviennes,le fils d’Adam que tu le veuilles visiter ?A peine le fis–tu moindre qu’un dieu, tu le couronne de gloire et de beauté » (Ps8, 5-6).

 

Nous devrions toujours garder en mémoire cet étonnement devant la grandeur de la miséricorde que notre Dieu le Père nous enveloppe. En effet, dans sa toute puissance, il pouvait faire autrement pour nous faire parvenir sa Parole et sa Miséricorde mais il a toujours agit et manifesté sa volonté à l’homme à travers l’homme même.Pour communiquer son appel et sa volonté à Samuel, il a dû passer par le prêtre Eli(1S3, 9) ; et pour donner mission à Saul devenu Paul, il a dû passer par Ananias(Ac9,17).Même aujourd’hui il choisit lui-même d’autres Elis et Ananias qu’il envoie communiquer sa volonté et répandre sa miséricorde à leurs frères.
Il ne nous a pas choisis et couronnés de cet honneur suite à notre mérite encore moins à notre sainteté, a martelé le prédicateur ;c’est plutôt par son amour infini qu’il a envers nos confrères, qu’il a mis sa confiance en nous les prêtres, ses créatures faibles, pour qu’à notre tour nous soyons des « bâtisseurs et non des briseurs de pontsentre le Créateur et sa créature », a souligné le prédicateur.Par des exemples concrets de l’histoire du salut des peuples, le prédicateur nous a convaincu de cette réalité de non mérite de la mission qui nous est confiée. En effet, dans l’histoire du salut nous voyons plusieurs personnages de grand renom dans la foi qui ont bénéficié de l’appel de Dieu malgré leurs limites humaines. Sommes-nous plus grand que le Roi David ?Dieu l’a fait monter au trône de son peuple malgré ses faiblesses allant jusqu’à la trahison en volant la femme d’Urieaprès l’avoir fait tuer (2Sam11,1ss).


Qu’avons-nous de plus à nous venter pour notre choix, sinon d’être de faibles créatures comme saint Pierre Apôtre qui bénéficia, après la résurrection du Seigneur, le pouvoir d’être « Primus inter pares »( le Premier parmi les égaux) des apôtres, sur qui le Seigneur bâtira son Eglise alors qu’il l’avait renié trois fois au moment de la Passion? Pensons-nous passer au devant l’infatigable apôtre des païens, saint Paul qui,étant encore Saul, reçut son appel d’être porteur de la Bonne Nouvelle aux gentils, sur le chemin de Damas allant à la recherche des chrétiens pour les emprisonner ?(Ac9,1-20).Lui -même reconnaît qu’il a été choisi par la grâce de Dieu(Eph 1,1). Non, nous ne sommes pas meilleurs qu’eux, sinon des pécheurs pardonnés ; nous sommes nous autres choisis par la grâce et la miséricorde divine pour être porteurs de ses mystères. Dans ce choix, il nous a façonnés à sonModèle et nous sommes appelés à nous y conformer pour être des maniables instruments dans les mains du Créateur.


Pour être de bons instruments, six qualités sont requises, selon le prédicateur :
Le détachement total de soi-même :nous devons faire notre cette prière de saint Nicolas de Flue : « Mon Seigneur et Mon Dieu prends-moi tout ce qui m’entrave, tout ce qui diminue mon grand amour pour toi,Mon Seigneur et Mon Dieu, donne -moi tout ce qui augmente l’amour pour toi et prends mon moi s’il dérange l’amour . Amen »
L’attachement total à celui à qui nous sommes les instruments :Lui-même nous dit qu’il est la vigne et nous des sarments et que si le sarment est détaché de la vigne, il se dessèche (Jn 15,4-6) .
la disponibilité élevée d’engagement :se rendre disponible toujours à faire la volonté de celui qui t’a choisi et non pas faire ta volonté, ni chercher des motifs de ne pas être disponible.
Transparaître et faire apparaître l’image du Père miséricordieux :Quand Philippe a demandé à Jésus de leur montrer le Père, la réponse qu’il areçue est celle-ci : « celui qui m’a vu a vu le Père » (Jn 14,9). Nous autres instruments, nous devrons refléter cette image du Père comme Jésus.
La liberté et la sécuritéintérieure :se sentir libre de donner son vouloir.
Uneriche fécondité de l’instrument de la miséricorde divine :être capable de produire des œuvres de la miséricorde.
Ainsi, au terme de cette retraite qui était très riche, nous demandons au Seigneur maître et usager de ses instruments de nous modeler par ses grâces multiples afin de devenir de bons objets et instruments de sa Parole de miséricorde au milieu de nos frères.Très Sainte Marie Reine des Apôtreset porte de la miséricorde divine, nous nous réfugions sous l’abri de ta miséricorde. Protège-nous et prie pour nous.

Abbé Fidèle BIZIMANA
Participant à la retraite

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 11 invités et aucun membre en ligne