Vous êtes ici : HomeDiocèsesMuyingaNouvelles MuyingaLE SANCTUAIRE DE BONERO-LOURDES DU DIOCESE DE MUYINGA

Nouvelles Muyinga

LE SANCTUAIRE DE BONERO-LOURDES DU DIOCESE DE MUYINGA

                      
C’était en date 12/11/2000 que feu Son Excellence Monseigneur Jean Berchmans NTERERE, a déclaré « Sanctuaire de Marie » l’Eglise de Bonero.

En effet, l’année 2000 était une année spéciale dans l’Eglise Universelle. On célébrait le grand jubilé de 2000 de la Rédemption. Au niveau local, le Diocèse avait organisé des célébrations en vue d’aider les chrétiens à bénéficier et vivre de façon effective les grâces de ce jubilé. C’est dans cette perspective que la date du 12 novembre 2000 était dédiée au « Jubilé de la femme et des familles » où les cérémonies devraient avoir lieu sur la colline de Bonero, une des succursales de la paroisse de Gisanze.

Dans ses mots d’accueil adressés à l’évêque et au peuple de Dieu réuni pour cette célébration, le Père Modesto TODISCHI, alors curé de Gisanze, sous la mouvance de l’Esprit, dirai-je, s’est exprimé ainsi : « Chers frères et sœurs en Christ, comme il est magnifique de nous retrouver ensemble ici, si nombreux et en qualité de peuple de Dieu. Soyez les bienvenus, que Dieu vous bénisse ». Il a continué en décrivant le lieu d’accueil : « …le lieu où nous sommes, c’est dans une propriété cultivée et fertile, signe de la paternité et la bonté de Dieu qui nous nourrit. C’est sous un ficus, un arbre traditionnellement très symbolique. Il servait de lieu de prière à nos ancêtres, et de ses écorces se fabriquaient des vêtements. Aussi nos premiers catéchumènes se rassemblaient sous l’arbre pour des séances de catéchèse. Cet arbre est ainsi un souvenir du Dieu Tout-Puissant, le Dieu de nos ancêtres… » . Il ne savait pas que quelques instants après, ce lieu allait être déclaré un lieu de pèlerinage.

 

C’est en clôturant son homélie sur la femme et les familles, que son Excellence Monseigneur Jean Berchmans NTERERE a tenu proclamer « Sanctuaire de Marie » l’Eglise de Bonero en ces termes : « Désormais, l’Eglise de Bonero devient un Sanctuaire de Marie Reine de la Paix. Nous lui confions tous les foyers pour qu’ils soient témoins de l’Amour fidèle de Dieu. Chaque année, le 15 Août, ceux qui le pourront, nous nous rencontrerons dans cet endroit devenu lieu de pèlerinage, Lourdes du Diocèse de Muyinga » .


Après la messe, une grande et belle statue de la Vierge Marie fut bénie et installée dans le sanctuaire en guise de signe de sa consécration à Marie. Il ne savait pas que cela était un héritage qu’il laissait à l’Eglise-famille du Diocèse de Muyinga car, quelques mois plus tard, il rejoindra le Pasteur par excellence, le 5 Mai 2001. Malgré son départ, les chrétiens n’ont pas manqué au rendez-vous du 15 Août 2001. Environ 15.000 pèlerins venus de toutes les paroisses se sont rassemblés à Bonero pour prier avec Marie et lui rendre hommage. Dans la célébration eucharistique présidée par Son Excellence Monseigneur Roger MPUNGU, Evêque émérite, deux événements ont marqué les cérémonies : la consécration du Diocèse et de feu Monseigneur Jean Berchmans NTERERE à la Reine de la paix et la collation du ministère de lectorat à sept grands séminaristes, après quatre ans de sécheresse de vocation sacerdotale au diocèse. Signalons de passage que ces derniers ont été ordonnés dans ce Sanctuaire en 2004 et depuis lors, chaque année le Diocèse reçoit de nouveaux ouvriers dans le champ du Seigneur, signe de fécondité spirituelle de ce sanctuaire de Bonero.


Le sanctuaire de Bonero accueille chaque année des pèlerins qui viennent, ponctuellement pour les sessions de formation des membres de Mouvements d’Action Catholique et groupes d’apostolat, et de façon spéciale la célébration de la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie du 15 Août. Par ailleurs, pour que les fidèles de la Paroisse puissent s’habituer à visiter ce lieu, le nouveau curé de la Paroisse de Gisanze, Abbé Zabulon NZIMENYA, depuis Septembre 2017, a eu l’inspiration d’organiser un pèlerinage pour tous les fidèles de la paroisse chaque deuxième samedi du mois. Les fidèles chrétiens de chaque succursale se fixent un lieu de rassemblement pour commencer le pèlerinage. Tous convergent à Bonero où ils se rassemblent, clôturent ensemble le Rosaire, chantent les louanges de Dieu. La journée se termine par la célébration eucharistique. Nous remercions le Seigneur pour les grâces qu’il ne cesse de répandre sur tous ceux qui se rendent avec foi dans ce Sanctuaire. C’est dans cette même perspective qu’au cours de cette année jubilaire de 50 ans d’existence de notre Diocèse, des pèlerinages, de toutes les catégories de fidèles sont organisés en ce lieu pour bénéficier des grâces d’en haut.

                  
Chers frères et sœurs dans le Christ, nous avons voulu vous rappeler à la mémoire comment ce Sanctuaire de Bonero a pris naissance pour vous aider à vivre pleinement les grâces que tout pèlerin bénéficie en visitant ces lieux déclarés sacrés par ceux qui en ont le pouvoir et le mandat, en vue de l’édification et la sanctification du peuple de Dieu. Nous nous réjouissons avec Marie de la grande affluence des pèlerins vers Bonero chaque année. Faudrait-il que tous ceux qui passent à cet endroit sachent, qu’à l’origine de ce sanctuaire, il n’y a pas eu une apparition quelconque comme Lourdes en France, Fatima au Portugal ou Kibeho au Rwanda, ... Le Sanctuaire marial de Bonero est né d’une inspiration de celui qui avait reçu la charge de paitre le troupeau du Seigneur, et pour cela, les grâces d’en haut se déversent sur toutes les âmes qui s’y rendent dans un esprit de prière. Dans sa perspective de pasteur, le Sanctuaire de Bonero devrait être pris comme la Lourdes de Muyinga. Ceci sous-entend un endroit qui présente une bonne atmosphère pour le recueillement et la prière, une architecture digne d’un Sanctuaire marial, des constructions pour l’accueil et l’hébergement des pèlerins et si possible une communauté religieuse chargée de tout cela. C’est donc parti.


Il va sans dire aussi que la construction du Sanctuaire de Bonero fait partie des grands projets prioritaires de notre Evêque pour que ce Sanctuaire puisse répondre vraiment aux critères d’un vrai Sanctuaire de Marie. Cela transparait clairement dans son message adressé au peuple qui s’y était rassemblé pour célébrer la solennité l’Assomption 2018. En effet, après avoir présenté la maquette de construction du sanctuaire à la Vierge Marie pour sa bénédiction et son intercession, il a demandé à l’économe Général du Diocèse de faire de son mieux pour qu’à la clôture du jubilé d’or de notre Diocèse, l’on présente ce Sanctuaire de Bonero parmi les fruits de ce jubilé.  Signalons de passage que l’ouverture du jubilé a eu lieu le 8 Septembre 2018 et sa clôture est prévue le 5 Septembre 2020.
Nous rendons grâce à Dieu qui ne cesse de nous donner des pasteurs selon son cœur. Que la Vierge Marie Reine de la Paix de Bonero, veille sur le peuple de Dieu de notre Diocèse de Muyinga.

                


                                                                   Abbé Evariste Harerimana
                                                                  Chargé de la Communication dans le Diocèse Catholique de Muyinga

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 22 invités et aucun membre en ligne