Vous êtes ici : AccueilDiocèsesMuyingaNouvelles MuyingaOUVERTURE D’UNE UNITE DE TRANSFORMATION DES PRODUITS AGRICOLES DANS LA COMMUNE DE MWAKIRO

Nouvelles Muyinga

OUVERTURE D’UNE UNITE DE TRANSFORMATION DES PRODUITS AGRICOLES DANS LA COMMUNE DE MWAKIRO

Il y a cinq ans, on ne produisait du maïs que pour une consommation immédiate car en petite quantité. Mais aujourd’hui, une seule personne peut produire 10 tonnes de maïs à lui seul

 

C’est ce vendredi 5 avril que Son Excellence Monseigneur Joachim Ntahondereye, accompagné de l’Ambassadeur et chef de délégation de l’Union européenne M. Wofram VETTER, a procédé à l’ouverture d’une unité de production agricole dans la Commune de Mwakiro.

Cette œuvre grandiose est le fruit du projet Creava de l’Organisation Diocésaine pour l’Entraide et le Développement Intégrale de Muyinga  (ODEDIM).  Financé en premier par le Royaume de la Belgique, il a aussi trouvé appui de l’Union Européenne pour son achèvement. Ce projet a permis à la population des Communes Buhinyuza et Mwakiro (Province de Muyinga) de passer de l’agriculture tradionnelle à celle semi-moderne avec plus de rentabilité au niveau production. Il y a cinq ans, disent les habitants de ces communes, on ne produisait du maïs que pour une consommation immédiate car en petite quantité. Mais aujourd’hui, une seule personne  peut produire 10 tonnes de maïs à lui seul.

C’est pour cette hausse de la production que l’on a pensé à une unité de transformation pour aider la population groupée en 20 associations de producteurs, à écouler ces produits mais aussi consommer une farine de qualité plus que celle en provenance de la Tanzanie. Ainsi donc la farine IKIREZI ou perle en français, est le fruit de l’initiative de cette population de Mwakiro et Buhinyuza sous le cotch de la Creava.

Mis à part cela, vue la grande production des bananes grâce à ce même projet, cette population est en train d’initier une transformation de ces bananes en farine qui, d’après les premières expériences peut servir à la nutrition et facilement conservables que les régimes de banane.

Le projet Creava est donc venu comme un don du ciel pour cette population de 25000 ménages de ces deux communes. Elle a appris à aménager et cultiver sur les terrasses  et à utiliser la rotation des cultures. Ceci permet de produire une grande quantité en maïs, en haricots, en riz, en bananes et en sorgho. Qui ne pourrait pas se réjouir de cela ! A leur entendre dire aujourd’hui, elle n’a aucun problème sur le besoin alimentaire sauf trouver comment écouler le surplus de leur production.

« Est si ce projet pouvait s’étendre dans toutes les communes de la Province de Muyinga, de la province de Kirundo particulièrement secouée par des carences alimentaires continues » ! Cela vient de l’allocution de circonstance de Son Excellence l’évêque quand il exprimait sa joie de voir ainsi son rêve réalisé. En effet, quand il a reçu la demande de la Caritas internationale Belgique de leur accepter comme Eglise Catholique de venir s’installer au Burundi, il leur a dit : « Ne venez pas nous remplacer, mais venez nous soutenir pour que nous puissions voler de nos propres ailes ». Et voilà que son souhait trouve satisfaction à travers cette population de Buhinyuza-Mwakiro.

L’ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne au Burundi a promis de continuer à soutenir le développement de la population dans ses différentes initiatives de s’auto prendre en charge.

Signalons enfin que les cérémonies étaient rehaussées par les ambassadeurs de la Hollande, de la Belgique, de l’Allemagne et celui de l’Union européenne au Burundi. L’Administration était représentée par le Conseiller social de la Province de Muyinga en l’absence du Ministre de l’Agriculture obligé de retourner à Bujumbura pour une mission plus urgente.

Abbé Evariste Harerimana
Chargé de la Communication

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 83 invités et aucun membre en ligne