Vous êtes ici : AccueilDiocèsesMuyingaNouvelles MuyingaRENCONTRE DES LEADERS POLITIQUES ET DES ADMISTRATIFS POUR UNE PAIX DURABLE.

Nouvelles Muyinga

RENCONTRE DES LEADERS POLITIQUES ET DES ADMISTRATIFS POUR UNE PAIX DURABLE.

« La violence n’est jamais une solution à la violence mais au contraire elle l’active et permet son extension. Exerçons-nous à vivre la non-violence active qui convertit et sauve l’autre ».

Les leaders politiques et les administratifs des provinces Muyinga et Karusi ont participé ce jeudi le 16 mai 2019, à une conférence-débat organisée par la Commission diocésaine pour l’Apostolat des Laïcs sur le thème : « La non-violence active et la réconciliation source de paix et du développement durable », dans les enceintes de l’Auberge Mgr NTERERE.

En effet, l’Eglise catholique, dans le monde, est appelée à travailler pour l’établissement d’une paix durable. Elle doit investir toutes ses forces pour que tous les enfants de Dieu puissent vivre en harmonie dans le respect mutuel, dans leur différence d’opinion, de provenance et d’appartenance politique. Tel est le message de l’Evêque dans son discours d’ouverture.

 

C’est pour cette raison que la commission diocésaine pour l’apostolat des laïcs a organisé cette conférence pour contribuer à la préparation paisible des élections de 2020.

Ainsi, étaient présents les administratifs, les anciens députés et sénateurs et les représentants des partis politiques œuvrant dans ces deux provinces qui ont répondu à l’invitation. Ces partis sont le CNL, le CNDD-FDD, SAHWANYA FRODEBU IRAGI RYA NDADAYE, SAHWANYA FRODEBU NYAKURI, RANAC, FNL, UPRONA, RPB NTURENGANWE et le parti APDR.

Deux thèmes ont été exposés :

 La Non-violence active source de paix et de développement durable exposé par Abbé Eugène Nimenya, Dr en Théologie Dogmatique et détenteur d’une Maitrise en Sciences Politiques.
 Le comportement des chrétiens avant, pendant et après la période électorale pour construire le pays où règnent la paix, la Démocratie et le développement durable exposé par Joseph NDAYIRUKIYE secrétaire de la Commission épiscopale pour l’Apostolat des Laïcs.

Dans le premier exposé, Mr l’Abbé Eugène a rappelé que la violence entraine toujours la violence. Il a évoqué des formes de violence selon CAMARA, un évêque brésilien : la violence-mère, la violence des victimes et la violence de répression. Plusieurs solutions sont envisageables dans toutes ces violences mais la vraie est la non-violence active qui convertit l’autre et empêche cette violence de se propager. Ainsi donc, la violence n’est jamais une solution à la violence mais au contraire elle l’active et permet son extension. Exerçons-nous à vivre la non-violence active qui convertit et sauve l’autre, a-t-il conclu.

Les différentes interventions ont apprécié cette initiative de rassembler les leaders politiques et les administratifs pour échanger sur ces thèmes ci-haut cités. En effet, cela permet aux participants de s’ouvrir les uns les autres pour l’édification d’une vraie démocratie caractérisée par le respect de l’autre différent de moi car il m’est une richesse.
Cette rencontre a été une opportunité qui a permis aux leaders des différents partis politiques de se présenter mutuellement d’une part et d’autre part de partager non seulement les échanges mais aussi la joie autour d’un verre offert après.

Signalons que les participants ont demandé à ce que ces initiatives soient multipliées mais aussi étendues au niveau de tous les diocèses du pays.

Abbé Evariste HARERIMANA

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 78 invités et aucun membre en ligne