Vous êtes ici : AccueilDiocèsesRutanaNouvelles RutanaCélébration, pour la première fois au niveau diocésain,de la journée dédiée à la justice et la paix.

Nouvelles Rutana

Célébration, pour la première fois au niveau diocésain,de la journée dédiée à la justice et la paix.

Le diocèse de Rutana a célébré pour la première fois, le samedi 12 janvier 2019 à la succursale de Kayove, dans la paroisse de Mpinga, la journée dédiée à la justice et la paix. Les cérémonies étaient présidées par l’évêque de ce diocèse, Monseigneur Bonaventure Nahimana entouré par le secrétaire exécutif permanent de la commission épiscopale justice et paix et de plusieurs prêtres venus des différentes paroisses.

                  

Ces cérémonies ont été marquées par une marche pour la paix, suivie par une messe d’action de grâce et  des exhibitions folkloriques ponctuées par des discours de circonstance pour agrémenter la fête. Lors de cette marche qui avait à la tête l’évêque Bonaventure Nahimana, les participants constitués d’une foule nombreuse  de chrétiens,  scandaient des slogans de reconnaissance que Jésus Christ est le prince de la paix et que c’est la justice pour tous qui engendre la paix. Même les tambourinaires avec leur rythme envoutant  étaient au rendez-vous pour égayer les gens. Au cours de la célébration eucharistique qui a eu lieu au terrain de basket-ball situé derrière le Centre Communautaire de  la commune, Mgr Nahimana a, dans son homélie, rappelé  que Jésus Christ a laissé à ses disciples sa paix et que la paix qu’il donne n’est pas pareille à celle que donnent les humains. Lorsque les hommes donnent quelque chose, ils restent en manque tandis que tout ce que Dieu donne, au lieu de s’amoindrir s’agrandit autant que lorsque la paix et l’amour sont partagés entre plusieurs personnes.

 


 
Toutes les allocutions qui ont été prononcées après la célébration eucharistique, que ce soit celle du président de la commission paroissiale Justice et Paix ou celle de l’administrateur de cette commune de Mpinga-Kayove, ont porté sur la signification de cette journée. Ils se sont félicités de ce que la fête se déroule dans leur paroisse  et ont indiqué que cela leur donne plus d’efforts à travailler pour faire asseoir la justice et la paix dans la population de cette localité.  Le président de la commission paroissiale justice et paix a, pour sa part, fait savoir que les personnes en conflit qui recourent  aux services des médiateurs de la justice et paix sont satisfaites de la façon dont leurs différends se terminent. Quant à  l’administrateur, Mme Révocate  Nibigira, a fait savoir que la formation qu’elle a reçu à la commission Justice et paix l’a aidée même dans l’administration des affaires de la commune. C’est pour cela qu’elle a lancé un appel vibrant aux jeunes afin qu’ils adhèrent nombreux à cette commission pour leur formation humaine.

Le secrétaire exécutif permanent de la commission épiscopale Justice et Paix, l’abbé Charles Karorero est revenu sur le thème choisi par le diocèse pour cette journée qui est de « La famille chrétienne, source de paix et de développement de l’église et du pays » et a souligné qu’effectivement, c’est au foyer que se trouve la pépinière de la vie et le miroir de la famille et que c’est là que grandit chez les enfants l’esprit de justice et d’équité, l’amour du prochain et du travail. Il a félicité le diocèse de Rutana pour avoir été le troisième au niveau national  à organiser cette journée. Pour sa part, l’évêque du diocèse, Mgr Bonaventure Nahimana a fait savoir que désormais cette journée se célébrera à tour de rôle dans les différentes paroisses du diocèse et que c’est là où la commission Justice et paix est plus active qu’on se rendra.


                                                            Jean Bosco MUZIZE.







                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 79 invités et aucun membre en ligne