Vous êtes ici : HomeVie d'EgliseCommuniquésCommuniqué de clôture de l’Assemblée Plénière Ordinaire de la CECAB du mois de décembre 2017

Communiqués

Communiqué de clôture de l’Assemblée Plénière Ordinaire de la CECAB du mois de décembre 2017

Les Evêques membres de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi ont tenu leur session ordinaire  au Grand Séminaire interdiocésain Saint Jean-Paul II de Gitega, du 05 au 08 décembre 2017.  A la fin de leur Assemblée, le Président de la Conférence, S.E. Mgr Joachim Ntahondereye, a publié un communiqué qui retrace les grands points qui ont retenu l’attention des Evêques.

Le communiqué précise d’abord  les points relevés à travers les échanges sur l’actualité ecclésiale et sociopolitique. Les Evêques ont apprécié le soin avec lequel les fidèles chrétiens se sont préparés à la Solennité de Christ Roi de l’Univers. Ils se sont informés mutuellement sur la façon dont ils ont ouvert l’année pastorale dans leurs Diocèses respectifs et se sont réjouis du fait que, le jour de Christ Roi,  l’Evêque de Ngozi a publié les Actes du Premier Synode diocésain de Ngozi. Ils ont saisi l’occasion pour l’en féliciter. En fait, les Diocèses du Burundi, à l’exception du Diocèse de Rutana, ont organisé des synodes diocésains, il y a quelques années. Il reste l’étape finale qui est la publication des Actes, et le Diocèse de Ngozi est le premier à franchir cette étape.  
Un autre point que les Evêques ont apprécié est la célébration en date du 19 novembre 2017 de la journée mondiale  des pauvres récemment instaurée par le Pape François. Ils ont noté avec satisfaction que cette journée a été une occasion propice de prière et de gestes concrets de solidarité à l’endroit des plus démunis.

Les Evêques ont déploré qu’une forte  disette sévit un peu partout dans le pays, suite à une alternance malheureuse de sécheresse prolongée et de pluies torrentielles accompagnées de surcroît par des vents violents et de la grêle.

Selon le même communiqué, les Evêques n’ont pas manqué de tourner leur regard vers Arusha où se poursuivaient encore les pourparlers entre les politiciens burundais à la recherche d’une entente pour sortir de la crise qui les a dispersés. Ce faisant, poursuit le communiqué, les Evêques ont partagé l’espoir que cette entente puisse être effectivement atteinte mais, sortis de leur réunion, ils ont malheureusement appris qu’il n’en avait pas été ainsi.
Le communiqué indique ensuite les principaux sujets qui étaient inscrits à l’ordre du jour à savoir la poursuite de l’analyse du projet d’un Directoire national pour la formation des séminaristes et des prêtres, un travail qui avait été commencé mais qui exige l’intégration des nouveautés introduites par la nouvelle Ratio Fundamentalis Institutionis Sacerdotalis publiée le 8 décembre 2016 par la Congrégation pour le Clergé ainsi que l’examen des bilans financiers des quatre Grands Séminaires interdiocésains du Burundi.

Le projet de la création d’une Université catholique au Burundi est aussi un point sur lequel les Evêques sont revenus. D’après le communiqué, les Evêques sont revenus sur ce sujet pour préciser les étapes à garantir pour faire avancer rapidement sa réalisation.

Télécharger le communiqué en kirundi et en français

Abbé Lambert Niciteretse

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 44 invités et aucun membre en ligne