Vous êtes ici : AccueilVie d'EgliseCommuniquésCommuniqué de clôture de l’Assemblée Plénière de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi du mois de Juin 2019

Communiqués

Communiqué de clôture de l’Assemblée Plénière de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi du mois de Juin 2019

cecab juin2019 a

1. Du 4 au 7 Juin 2019, les Evêques membres de la Conférence des Evêques catholiques du Burundi se sont rencontrés au Grand Séminaire Saint Jean Paul II de Gitega, dans leur Assemblée plénière ordinaire du mois de Juin.

2. Comme d’habitude, après la prière et l’allocution d’ouverture, les Evêques ont commencé par échanger les informations sur la vie et la pastorale dans leurs diocèses respectifs.

- A cet égard, tous les Evêques rendent grâce au Seigneur pour la participation massive et fervente du Peuple de Dieu aux retraites et aux fêtes pascales de cette année, sans oublier les nombreux baptêmes d’adultes qui ont eu lieu. Ils se réjouissent aussi que le cycle des confirmations ait déjà commencé dans certains diocèses.

- C’est avec grande joie qu’ils ont reçu l’information comme quoi tous les diocèses ont organisé soit des sessions de formation soit des rencontres d’échanges pour les prêtres.

- Ils se sont également félicités de l’accueil favorable que leur dernière mise au point sur la célébration digne de l’Eucharistie a eu de la part du clergé et du Peuple de Dieu en général.

- Ils ont été informés que la Croix des jeunes est en train d’accomplir normalement son pèlerinage dans le diocèse de Ngozi et qu’on a déjà commencé la préparation du forum national des jeunes qui se tiendra dans ce même diocèse.

- Ils notent avec satisfaction que les récoltes sont plus ou moins bonnes partout dans le pays, à l’exception de deux zones dans le diocèse de Muyinga.

- C’est avec une grande préoccupation qu’ils ont noté une recrudescence du paludisme dans plusieurs régions du Burundi, ainsi que certains phénomènes de société comme les vols dans les champs ou dans les ménages, le banditisme armé, les nombreux cas d’accusations de sorcellerie qui débouchent parfois sur des assassinats des présumés coupables, ainsi que le trafic des jeunes filles à certains endroits.

- Les Evêques constatent et déplorent également la montée progressive de l’intolérance politique qui, par ici par-là, s’avère cause d’affrontements et même de morts. C’est aussi avec peine qu’ils ont pris connaissance de l’insécurité qui pèse sur nos compatriotes dans certains camps de réfugiés en Tanzanie.

3. Après cet échange d’informations, les Evêques se sont penchés sur certaines questions de fond qui concernent aussi bien la vie de l’Eglise que de la société. Ils ont d’abord procédé à la lecture du Motu proprio « Vos estis lux mundi » du Pape François, relatif aux abus sexuels commis par des clercs ou des membres d’Instituts de vie consacrée sur des mineurs ou des personnes qui leur sont assimilées par la loi. Ils voulaient en avoir une compréhension commune et une même perception des modalités pratiques de son application.

4. Dans le cadre de la pastorale partagée de promouvoir l’auto-prise en charge économique et financière des communautés chrétiennes dont ils ont la charge, les Evêques ont analysé ce qu’il faut faire pour que cette promotion soit effective dans les Grands Séminaires. Du même coup, ils ont rédigé un message à l’endroit des formateurs et des séminaristes pour leur expliquer le bien-fondé de cette exigence et leur donner des directives y relatives.

5. En ce qui concerne la vie du pays, l’attention des Evêques s’est longuement focalisée sur la situation sociopolitique actuelle en rapport avec les élections de 2020. Ils ont cherché notamment à discerner quelle doit être la contribution de l’Eglise en vertu de sa mission, pour que ces élections se déroulent dans la paix et fassent avancer la cause de la démocratie.

6. Les Evêques ont été informés que le Président de la CVR a demandé par une lettre officielle l’opportunité d’une rencontre de son équipe avec la CECAB pour lui expliquer la mission de cette Commission et solliciter son appui. Tout en agréant l’idée, ils ont estimé qu’il fallait d’abord bien se préparer à la rencontre, afin qu’elle puisse être fructueuse.

7. Les Evêques ont pris également connaissance d’un projet de production d’un vin de messe par les soins des Sœurs de l’Ordre de la Visitation de Gitega. Le projet a été fort apprécié mais certains éléments d’ordre liturgique requièrent encore d’être vérifiés pour déterminer à qui il revient de décider de la mise en usage de ce vin, entre la CECAB et l’Ordinaire du lieu où il est produit.

8. Un autre sujet qui a retenu l’attention des Evêques a été la célébration du mois extraordinaire de la Mission en rapport avec le centenaire de la Lettre apostolique Maximum Illud, conformément à la recommandation du Saint Père.

9. Avant de clore les travaux de leur session, les Evêques se sont penchés sur plusieurs autres sujets intéressant la vie en Eglise comme la situation financière de GEMECA, l’état d’avancement du chantier du Centre international Oasis de Paix et Réconciliation (CINOPR), ainsi que l’opportunité d’un communiqué dans les églises pour annoncer l’ouverture du procès de béatification de l’Abbé Michel Kayoya, des 40 jeunes séminaristes de Buta et des missionnaires xavériens de Buyengero.

Fait à Gitega le 07 Juin 2019

Joachim NTAHONDEREYE
Evêque de Muyinga et Président de la CECAB

 

Télecharger ce Communiqué ici

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 20 invités et aucun membre en ligne