Vous êtes ici : AccueilVie d'EgliseCommuniquésCommuniqué de clôture de l’Assemblée Plénière de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi du mois de Décembre 2019

Communiqués

Communiqué de clôture de l’Assemblée Plénière de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi du mois de Décembre 2019

 

 

Photo1 dec2019


La photo montre les Evêques du Burundi qui venaient d’accueillir une délégation de la Conférence Episcopale Italienne


1. Du 3 au 6 décembre 2019, les Evêques membres de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi se sont réunis dans leur Assemblée Plénière ordinaire du mois de décembre dans les enceintes du Grand Séminaire St Jean Paul II de GITEGA.

2. Après la prière et le mot d’ouverture formulés par le Président de la Conférence, les Evêques ont échangé des informations relatives à la vie en Eglise et à la vie socio- économique et sécuritaire dans leurs Diocèses respectifs.

- Ce faisant, ils se sont réjouis de la manière dont la clôture du mois missionnaire extraordinaire a été célébrée, de la célébration de la journée mondiale pour les pauvres, de la préparation, par une neuvaine de prière, à la célébration de la Solennité du Christ Roi. Ils ont également fait mention de la croisade d’évangélisation faite par les membres du Renouveau Charismatique Catholique (RCC) dans tous les diocèses pendant le mois d’octobre.

- L’Archevêque de GITEGA et l’Evêque de MUYINGA ont exprimé leur joie pour avoir procédé à la publication des Actes de leur premier synode diocésain , respectivement le 9 et le 15 novembre 2019.

- Dans certains Diocèses, les Evêques ont procédé à l’érection de nouvelles paroisses et à l’installation canonique des Curés selon le rituel prévu à cet effet. L’Archidiocèse de GITEGA a célébré ses soixante ans d’existence le jour de la publication des Actes du Synode diocésain. Quant à l’Archidiocèse de BUJUMBURA, il a vu la célébration de la clôture du jubilé des 150 ans d’existence des missionnaires d’Afrique à la paroisse St Augustin de BUYENZI, en date du 1er décembre 2019.

3. Passant au chapitre des nouvelles de l’Eglise Universelle, le Président de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi a informé l’Assemblée qu’en date du 8 décembre 2019 allait être ouverte l’année jubilaire du sanctuaire de Loreto en Italie pour marquer le centenaire de la proclamation de la Sainte Vierge vénérée en ce sanctuaire comme Patronne des voyageurs en avion. Cela dit, il a indiqué que le jubilé sera clôturé le 10/12/2020. Il a en outre informé l’Assemblée de la publication de la Lettre apostolique en forme de Motu proprio « Aperuit illis » par laquelle le Pape François a institué le troisième dimanche du Temps Ordinaire comme Dimanche de la Parole de Dieu. Du même coup, il lui a fait savoir que le Saint-Père a également institué le dernier dimanche de septembre comme dimanche dédié aux migrants et aux réfugiés.

4. Concernant la situation sécuritaire, les Evêques ont déploré les attaques perpétrées par des hommes armés dans deux paroisses du Diocèse de BUBANZA, à savoir MUSIGATI et MABAYI respectivement la nuit du 22 octobre et celle du 16 novembre 2019. Ils ont prié pour les victimes de ces actes de violence condamnables et ont profité de l’occasion pour exprimer leurs condoléances attristées et leur proximité aux familles éprouvées.

- Ils se sont dit très peinés et préoccupés par ces événements malheureux qui sont venus s’ajouter aux rumeurs qui circulent et entretiennent un climat de peur dans la population, dans ces moments de préparation aux élections générales de 2020. A ce propos, ils ont échangé pour déterminer l’attitude et l’action à mener en vue d’aider la population à ne pas céder à la panique. Aussi se sont-ils engagés à continuer à donner le message d’espérance et à promouvoir la culture de paix et de réconciliation dans toutes les couches de la société burundaise. De manière particulière, ils ont focalisé leur attention sur la jeunesse scolarisée et non scolarisée, estimant qu’il est toujours urgent de promouvoir pour elle l’éducation à la paix, à la réconciliation et à la protection de l’environnement.

5. Concernant la situation socio-économique, les Evêques se sont dit préoccupés par les pluies diluviennes qui, dans certains coins du pays, ont non seulement provoqué la destruction des cultures et des infrastructures d’intérêt public, mais ont aussi emporté des vies humaines notamment dans la Commune MUGINA de la province CIBITOKE.

6. Leur échange d’informations a touché ensuite à la problématique de l’enseignement du « Droit à la sexualité » dans les écoles fondamentales, ce qui entraîne, entre autres conséquences, la prolifération des grossesses dans les rangs des écolières et des élèves. Face à ce mal, ils ont estimé qu’il est de leur devoir de plaider pour que soit mis fin à ce genre d’enseignement en supprimant notamment du livret de la neuvième fondamentale le chapitre sur le Droit à la sexualité. En effet, selon eux, le contenu de ce chapitre non seulement déprave les jeunes et compromet leur avenir, mais il porte aussi atteinte à la culture et aux mœurs des Burundais.

7. Tel que prévu à l’ordre du jour de leur réunion, les Evêques ont examiné les rapports financiers des quatre Grands Séminaires du Burundi et en ont été satisfaits. En lien avec ce sujet, ils ont aussi parlé de la poursuite de leur projet de remise en route de l’Année Propédeutique.

8. Un autre point à l’ordre du jour de leur réunion a été l’examen du projet des Statuts du Réseau SAREPTA X, une initiative du Renouveau Charismatique Catholique du Burundi (RCCB), consistant à initier des groupements d’Epargne et de crédit en vue de créer une microfinance. Faute de temps pour conclure sur la question, les Evêques se sont proposé d’y revenir prochainement, dans une réunion extraordinaire.

9. Les Evêques ont été ensuite informés sur la gestion des infrastructures du Centre de Formation Permanente de la Commission Episcopale pour l’Apostolat des Laïcs, qui se trouve là où la majorité des gens connaît sous le nom de « NDONGOZI ». Ils ont été contents de voir qu’il y a assez de places disponibles pour mener à bien la formation en question. Mais, pour ce qui est de la gestion des infrastructures, ils ont recommandé une amélioration allant surtout dans le sens de privilégier la communion entre les services qui y sont logés.

10. Avant de passer au dernier point mis à l’ordre du jour de leur réunion, les Evêques ont revu ensemble les défis auxquels le Journal NDONGOZI doit faire face aujourd’hui.
11. Pour terminer, étant donné que le mandat des organes dirigeants de la CECAB expirait ce jour-là, selon les Statuts, les Evêques ont procédé aux élections et ont renouvelé leur confiance à S.E. Mgr Joachim Ntahondereye, Evêque de Muyinga, comme Président de la CECAB et à S.E. Mgr Bonaventure Nahimana, Evêque de Rutana, comme Vice-Président de la CECAB.

Fait à Gitega le 06 décembre 2019.


+Joachim NTAHONDEREYE
 Evêque de Muyinga et Président de la CECAB

Télécharger le Communiqué ici

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 43 invités et aucun membre en ligne