Vous êtes ici : AccueilVie d'EgliseCommuniquésCommuniqué de clôture de l’Assemblée Plénière de la CECAB du mois de mars 2020

Communiqués

Communiqué de clôture de l’Assemblée Plénière de la CECAB du mois de mars 2020

A3

De gauche à droite S.E. Mgr Joachim NTAHONDEREYE, Evêque de Muyinga et Président de la CECAB et S.E.Mgr Bonaventure NAHIMANA, Evêque de Rutana et Vice-Président de la CECAB

 1. Du 4 au 6 mars 2020, les Evêques membres de la Conférences des Evêques Catholiques du Burundi se sont réunis dans leur Assemblée Plénière ordinaire du mois de mars 2020 dans les enceintes de l’Archevêché de Bujumbura.

2. A cette Assemblée participaient pour la première fois S.E. Mgr Georges BIZIMANA, en sa qualité d’Evêque de Ngozi et S.E. Mgr Salvator NICITERETSE, en sa qualité d’Evêque nommé du Diocèse de Bururi. C’est pour cela que, dès l’ouverture de la session, le Président de la CECAB S.E. Mgr Joachim NTAHONDEREYE, Evêque de Muyinga, leur a souhaité particulièrement la bienvenue et leur a adressé, au nom de la CECAB, de fraternelles félicitations et des encouragements à bien accomplir leur noble mission.

3. Après l’approbation de l’ordre du jour, les Evêques ont procédé, comme d’habitude, à l’échange des informations sur la vie en Eglise et sur la situation socio-économique et politique dans leurs diocèses respectifs.

 - Sur le plan ecclésial, ils se sont réjouis de la grande participation des chrétiens aux fêtes de Noël et de Nouvel An ainsi que du bon accueil réservé par les familles aux enfants de l’enfance missionnaire – chanteurs de l’étoile – qui les ont visitées après la solennité de l’Epiphanie. Ils ont noté aussi avec joie que, le 3ème Dimanche du temps ordinaire, tous les Diocèse ont célébré le Dimanche de la Parole de Dieu instauré par le Pape François, ainsi que la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, la Journée mondiale de la Vie Consacrée et la Journée mondiale des malades. 

Ils ont constaté enfin avec autant de joie que pas mal de diocèses avaient organisé des retraites pour les prêtres, que les retraites de préparation à la solennité de Pâques qui marquent ce temps fort de Carême ont bien démarré partout et que le pèlerinage de la Croix des jeunes se poursuit sans incidents et porte beaucoup de fruits spirituels dans le diocèse de Muyinga.
- Sur le plan socio-économique et politique, les Evêques se sont montrés préoccupés par les pluies diluviennes qui, presque partout dans le pays, sont cause de mauvaises récoltes et de destruction de certaines infrastructures d’intérêt public. L’Archidiocèse de Bujumbura qui en a particulièrement souffert a saisi l’occasion pour appeler les autres diocèses au secours des victimes de ces pluies. Quant à l’Évêque de Muyinga, il a déploré la disparition de presque toute une famille à Nyarunazi, dans la paroisse de Muramba, suite à un coup de foudre qui s’est abattu sur leur maison.

- Mis à part ces faits déplorables, les Evêques se sont réjouis de la nette amélioration de la situation sécuritaire même si quelques cas d’intolérance politique s’observent encore ici et là.

4. Tel que prévu à l’ordre du jour de leur réunion, les Evêques ont examiné les rapports financiers de GEMECA et du Secrétariat de la Conférence.

5. Le thème principal de la session était ainsi formulé : « Comme Eglise, comment vivre et agir face à la situation socio politique du moment ?” En guise d’introduction aux échanges sur ce thème, les Evêques ont suivi deux conférences portant sur l’analyse de cette situation du point de vue d’un analyste politique et du point de vue d’un théologien.

Partant des éléments des deux analyses, les Evêques ont renouvelé en eux la conscience de leur mission de veilleurs ou de guetteurs, selon l’expression du Livre du Prophète Isaïe (cf. Is 21, 11-12) et ils se sont attelés à discerner les actions à mener pour y répondre. Entre autres actions, ils ont estimé devoir renforcer la communion ecclésiale pour que prêtres, religieux et laïcs se sentent tous concernés par l’engagement à être ferment de la renaissance nationale. Ils ont aussi convenu de poursuivre la mise en exécution de leur projet « Contribution à la consolidation d’une culture démocratique » conçu pour accompagner le processus électoral. De même ont-ils jugé pertinent de relancer et de renforcer le projet « guérison des mémoires ».

6. Les Evêques ont clôturé leur session en s’engageant à redoubler d’efforts pour aider les Burundais à privilégier toujours le dialogue et la concertation en vue de construire ensemble notre patrie.

 Fait à Bujumbura, le 09 mars 2020

 +Joachim NTAHONDEREYE

Evêque de Muyinga et Président de la CECAB

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 55 invités et aucun membre en ligne