Vous êtes ici : HomeVie d'EgliseEvénements et NouvellesRéunion ordinaire de l’ACOREB à Bujumbura

Evénements et Nouvelles

Réunion ordinaire de l’ACOREB à Bujumbura

evenement

Les Evêques membres de l’Association des Conférences Episcopales du Rwanda et du Burundi (ACOREB) se sont réunis du 17 au 20 Mars 2015 dans leur Assemblée ordinaire qui a eu lieu au Foyer de Charité de Bujumbura.

La réunion a été ouverte par une prière animée par S.E. Mgr Evariste NGOYAGOYE, Archevêque de Bujumbura et Vice-Président de la CECAB qui a salué le Nonce Apostolique au Burundi, S.E. Mgr Wojciech ZAŁUSKI qui a participé à l’ouverture de la réunion. Il a aussi salué et souhaité la bienvenue à tous les membres des deux Conférences épiscopales spécialement à S. E. Mgr Célestin HAKIZIMANA, Nouvel Evêque de Gikongoro et au nouveau Secrétaire Général de la Conférence Episcopale du Rwanda, l’Abbé Jean de Dieu HODARI, qui participaient à la réunion pour la première fois.

Après l’échange sur les situations socio-politiques et ecclésiales dans l’Eglise du Rwanda et du Burundi, les Evêques ont suivi une conférence sur les implications de la Nouvelle Ethique Mondiale post moderne sur la famille et sur la pastorale familiale. Ils ont également échangé sur l’état d’avancement des travaux de préparation pour l’Assemblée ordinaire du Synode des Evêques sur la famille qui aura lieu à Rome, du 4 au 25 octobre 2015 ainsi que la situation de l’Institut Catéchétique Africain (ICA Muyange).

Concernant l’échange sur les situations socio-politiques au Rwanda et au Burundi, le point qui a particulièrement retenu l’attention des Evêques concerne le processus électoral en cours. Ils ont exprimé qu’il y a une exigence de maintenir la paix à travers ce processus électoral et pour qu’il y ait une paix durable dans les deux pays, l’Eglise recommande la formation de la jeunesse aux valeurs du respect de l’autre et à la non-violence ainsi que la diffusion de l’enseignement social de l’Eglise à travers les instituts de formation.

A propos des situations ecclésiales dans les deux pays, l’attention a été fixée sur l’éducation et la santé où les Evêques recommandent que les conventions existantes entre l’Eglise et l’Etat dans ces deux domaines soient respectées pour une meilleure collaboration. A cause du changement du système éducatif dans les deux pays, les Evêques constatent une baisse du niveau de formation et reconnaissent qu’il faut essayer de le redresser. Ils se rendent compte que le cours de religion n’est pas dispensé comme il faut dans toutes les écoles et s’engagent à intensifier la pastorale de l’Eglise aussi bien dans les écoles privées que publiques.

Un autre point relevé concerne la formation dans les grands séminaires. A ce sujet, les Evêques des deux pays constatent que les candidats séminaristes deviennent de plus en plus nombreux et dépassent les capacités d’accueil des structures déjà disponibles. Pour essayer d’y remédier, chaque Eglise devra arrêter des stratégies pour augmenter les structures là où c’est possible.

Au sujet de la Nouvelle Ethique Mondiale, les Evêques ont été éclairés sur les menaces de cette Ethique et sur la pastorale familiale à adopter pour y faire face, notamment : défendre la famille et ses valeurs, former les consciences sur les défis actuels de la famille, continuer à promouvoir la dignité de la femme, poursuivre la diffusion des méthodes naturelles de la régulation des naissances et renforcer les Commissions épiscopales et diocésaines pour la pastorale familiale.

Quant à l’état d’avancement des travaux de préparation pour le Synode sur la famille, les Evêques des deux Conférences Episcopales ont informé que les fidèles dans diverses commissions diocésaines sont en train de répondre au questionnaire des lineamenta et que la mise en commun des réponses est attendue prochainement pour en faire une synthèse à envoyer à Rome avant le 15 avril 2015.

Quant à l’ICA Muyange, Institut qui se trouve dans la ville de Kayanza dans le Diocèse de Ngozi, les différents diocèses doivent être sensibilisés pour envoyer des candidats en plus. Il faut aussi établir un cadre de collaboration de cet Institut avec la Faculté de Catéchèse et des Sciences Religieuses à l’Université Catholique du Rwanda (UCR).

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne