Vous êtes ici : HomeVie d'EgliseEvénements et NouvellesUne voix du Synode des Evêques sur la famille à Rome

Evénements et Nouvelles

Une voix du Synode des Evêques sur la famille à Rome

Pères synodaux en Assemblée générale initiale avec le Pape François

Le Synode sur la Famille est en cours à Rome depuis le 04 octobre 2015. Comme d’habitude, c’est par une eucharistie solennelle présidée par le Saint-Père lui-même que cette XIVème Assemblée Générale Ordinaire du Synode des Evêques a commencé dans la Basilique de Saint Pierre à Rome.

Comme l’a dit le Pape François lui-même, on dirait que les textes de l’Ecriture de cette messe avaient été providentiellement prévus pour cette circonstance. La première lecture parle en effet du mariage et de la famille comme un chemin de bonheur, un refus par Dieu de voir l’homme qu’il a créé vivre dans la solitude, sans amour et sans famille. Elle dit en effet : « il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra » (Gn 2,18). Et l’Evangile du jour, en reportant l’homme à retrouver les dispositions de Dieu à l’origine, il veut qu’on dépasse le simple légalisme pour retrouver le projet du bonheur que Dieu a voulu pour sa créature dès le commencement (Mc 10,2 et sv).

A partir de ces textes, le Pape a justement axé son homélie sur le « drame de la solitude » ; « l’amour entre l’homme et la femme », puis « la famille ». Une homélie qui vaut la peine d’être régulièrement méditée en couples et par ceux qui aident les couples à construire leurs familles car, outre qu’il s’agit d’un aliment spirituel, elle nous donne une nouvelle manière de comprendre les choses.

C’est, nourris à cette même table de la Parole et du Pain eucharistique, que les Pères synodaux ont commencé leurs travaux le lendemain et qu’ils les continuent en présence et en communion avec le Saint Père, le Successeur de Pierre. Les travaux s’alternent en assemblées générales et en groupes de travail. Dans les assemblées générales, chaque Père synodal a le droit d’intervenir officiellement une fois pour présenter ce qu’il a prévu comme Représentant de son Eglise ou de son Institut et autant de fois que le temps le permet dans les interventions libres qui durent une heure chaque jour. Toute intervention dure 3 minutes. C’est aussi au cours de ces assemblées générales que les Délégués fraternels (des autres Confessions religieuses) et les auditeurs (pour ce synode il y a de nombreux couples) interviennent pour donner leurs points de vue ou leurs témoignages. Les travaux en groupes sont faits selon les langues parlées. Dans ce Synode, il y a 3 groupes francophones, 4 groupes anglophones, 3 groupes de langue italienne ; 2 de langue espagnole et 1 de langue allemande.

Le travail est divisé en trois sections qui suivent le « document de travail » qu’on appelle « Instrumentum Laboris » et il suit la méthodologie du « voir, juger, agir ». Il s’agit en fait de prendre une photo de la famille telle qu’elle se présente à nos yeux ; la lire et l’apprécier selon le regard du Christ, puis donner une réponse pastorale à la situation actuelle des familles selon le cœur du Christ, dans la vérité et la miséricorde.

Ce Synode sur la Famille sera clôturé le 25 octobre 2015.

Propos recueillis par l’Abbé Lambert Niciteretse

Secrétaire Général de la CECAB

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne