Vous êtes ici : HomeVie d'EgliseEvénements et NouvellesClôture de l’Année Sainte du Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde au Burundi

Evénements et Nouvelles

Clôture de l’Année Sainte du Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde au Burundi

En date du 20 novembre 2016, à l’occasion de la solennité du Christ-Roi, tous les Evêques de l’Eglise Catholique du Burundi, le Nonce Apostolique, beaucoup de prêtres, de religieux ainsi que beaucoup de fidèles venant de différents diocèses du pays étaient rassemblés au Sanctuaire marial Mont Sion de Gikungu à Bujumbura où la Messe solennelle en honneur du Christ-Roi et de la Clôture de l’Année de la Miséricorde a été célébrée.

 

Le Président de l’Assemblée Nationale Honorable Pascal Nyabenda et sa femme ainsi que l’Honorable Spès Caritas Njebarikanuye, Madame le Premier Vice-Président du Senat étaient présents dans ces cérémonies.

Avant la célébration de la Messe, les élèves de l’ITABU Bugwana dans le Diocèse de Muyinga ont exécuté un hymne de l’Année de la Miséricorde qui a pris la première place dans le concours de l’Hymne de l’Année Sainte du Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde dans l’Eglise du Burundi.

Au début de la Messe, le Recteur du sanctuaire Mont Sion Gikungu Père Yves a adressé aux participants un mot d’accueil. Par après, Son Excellence Monseigneur Wojciech ZAŁUSKI, Nonce Apostolique au Burundi, a pris la parole et a exprimé sa joie.



Après le discours du Nonce Apostolique, son Excellence Monseigneur Evariste Ngoyagoye, Archevêque de  Bujumbura et Vice-Président de la Conférence de l’Eglise Catholique au Burundi a présidé la célébration eucharistique de ce jour. Dans son homélie, il a dit à l’assemblée que c’était l’occasion de remercier Dieu pour les bienfaits accordés par Dieu durant toute l’Année sainte du Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde. Il a rappelé que même si on était en train de clôturer l’Année de la Miséricorde, Dieu ne ferme pas sa miséricorde: la miséricorde de Dieu est éternelle.



Après la communion, son Excellence le Président de l’Assemblée Nationale a prononcé son discours. Dans son discours, il a remercié l’Archevêque de Bujumbura et le curé de la Cathédrale Regina Mundi qui ont organisé quelques quatre jours de préparation afin de passer  la porte sainte.  En s’adressant aux Evêques de l’Eglise Catholique du Burundi, il a demandé deux choses: se mettre ensemble pour voir comment les réfugiés burundais peuvent rentrer dans leur pays; la lutte contre la pauvreté en créant et en multipliant le travail et les coopératives dans les communautés de base.    

Le discours du Président de l’Assemblée Nationale a été suivi par celui du Président de la Conférence Episcopale, Son Excellence Monseigneur Gervais Banshimiyubusa, Evêque de Ngozi.

Dans son discours, il  a rappelé à l’Assemblée présente qu’ils se sont réunis ensemble pour se joindre au Saint Père le Pape François qui était en train de clôturer l’Année Sainte du Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde au niveau de l’Eglise universelle et pour montrer que nous formons une seule famille dans notre pèlerinage sur la terre parce que nous partageons la vie. Il a rappelé que nous venons avec un cœur d’action de grâce. En remerciant les participants à cette célébration, il a d’abord remercié le Nonce Apostolique qui était venu comme le représentant du Pape, les Evêques, les autorités administratives en commençant par le Président de l’Assemblée Nationale, les autorités d’autres confessions religieuses en commençant par l’Evêque de l’Eglise anglicane qui était présent, les prêtres, les délégués des différents diocèses ainsi que les chrétiens de Bujumbura en particulier ceux de Mont Sion Gikungu.
     
Il a rendu grâce à Dieu pour tout ce qu’on a pu faire, pour les instructions données et reçues, pour les œuvres de miséricorde spirituelles ou corporelles, les multiples œuvres de miséricorde invisibles connues seulement par Dieu, les pèlerinages faits vers les églises où les portes saintes étaient ouvertes, ce qui a fait que les chrétiens ont eu l’occasion de recevoir le sacrements de la Réconciliation et la miséricorde et  des indulgences. Monseigneur Gervais Banshimiyubusa a remercié les prêtres pour l’effort et l’amour de la pastorale qu’ils ont manifestés pour que les fidèles puissent passer  la porte sainte. Ceux qui ont commis le péché d’avortement ont eu l’occasion de se confesser chez n’importe quel prêtre sans fatigue. Ceux qui vivaient sans le sacrement de mariage ont eu l’occasion de régulariser leur vie matrimoniale. Beaucoup de chrétiens qui étaient dans le péché public ont eu l’occasion de retrouver la vie de grâce. Monseigneur Gervais Banshimiyubusa a terminé son discours en distribuant les copies de la Bulle Misericordiae vultus en kirundi (Inyonga z’ikigongwe c’Imana) aux autres Evêques. Ces derniers les ont données aux délégués de chaque Diocèse, signe de leur envoi pour être des témoins de la miséricorde.  


La Messe de ce jour était animée par la Chorale Saint Martin du Mont Sion Gikungu et celle du Grand Séminaire Saint Curé d’Ars de Bujumbura. Le commentateur pendant la Messe était Monsieur l’Abbé Désiré Niyibizi.

Abbé Désiré Niyibizi

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 15 invités et aucun membre en ligne