Vous êtes ici : HomeVie d'EgliseEvénements et NouvellesATELIER SUR LES COMMUNAUTES ECCLESIALES DE BASE ET LES JEUNES (NAIROBI KENYA).

Evénements et Nouvelles

ATELIER SUR LES COMMUNAUTES ECCLESIALES DE BASE ET LES JEUNES (NAIROBI KENYA).

nairobi1

Du 13 au 17 Septembre 2018, s’est tenu à Nairobi un atelier sur la pastorale des Communautés Ecclésiales de Base et les jeunes, organisé par AMECEA (Association of Member Episcopal Conferences in Eastern Africa) dont les pays membres sont : l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, le Malawi, l’Ouganda, le Soudan, le Soudan du Sud, le Djibouti, la Tanzanie et la Zambie. Le thème de cet atelier était : « Une nouvelle manière d’être Eglise pour les jeunes ? Les communautés Ecclésiales de Base et les jeunes ». Ce thème rentre bien dans l’optique du Synode des Evêques sur les jeunes qui se tiendra à Rome du 3 au 28 Octobre 2018 avec comme thème principal : « Les Jeunes, la Foi et le Discernement ».  En plus des membres de l’AMECEA, étaient invités certains membres-délégués de l’ACEAC (Burundi, Rwanda, RDC), de l’ACERAC (Cameroun), et de CERAO (Burkina Faso, Mali), des invités qui, pourrait-on dire, viennent des pays francophones.

Rappelons ici que cet atelier était le cinquième du Réseau des Communautés Ecclésiales de Base en Afrique. Il s’agit d’une initiative qui réunit des chercheurs et des experts en théologie travaillant dans le domaine de la pastorale, et tout particulièrement de la pastorale appliquée des Communautés Ecclésiales de Base. Ce Réseau est organisé et soutenu par Missio Aix-la-Chapelle avec l’appui des services de la pastorale du Symposium des Conférences Episcopales de l’Afrique et de Madagascar (SCEAM) et de l’Association des Membres des Conférences Episcopales de l’Afrique Orientale (AMECEA).

Parmi les objectifs visés par cet atelier, on peut en signaler certains : « Ecouter les jeunes et apprendre de leurs expériences dans les communautés Ecclésiales de Base », « Développer des stratégies pour atteindre les jeunes par le biais des CEB », « Relever les défis des jeunes en général et les défis des CEB dans les Eglises particulières », « Montrer les efforts du Magistère local dans la pastorale des CEB », et enfin « Montrer ce que font les CEB chez elles pour attirer les jeunes ». Au cours de l’Atelier, des conférences ont été présentées et de nombreux thèmes ont fait objet de discussion en groupes. Pendant les discussions, il s’est relevé un grand défi de la non-participation des jeunes dans les réunions des CEB et de là comment faire pour les intéresser, pour les y attirer, pour qu’ils puissent participer activement dans la vie de leurs CEB respectives et de l’Eglise en général.

Face à ce défi, deux tendances se sont présentées : d’une part, une tendance de ceux qui prétendaient que dans les CEB, les jeunes n’ont pas un espace d’expression, qu’ils sont marginalisés et ainsi ne sont pas libres d’agir. Les partisans de cette tendance voulaient donc que les jeunes soient séparés de leurs CEB d’origine et qu’ils forment à part des « Communautés Ecclésiales de Base pour les jeunes » ! D’autre part, il y avait une tendance de ceux qui soutenaient l’unité d’une CEB comme famille indivisible. Pour les membres de cette tendance donc, constituer des groupes à part et les appeler des « Communautés Ecclésiales de Base » serait un non-sens, une aberration car détruirait la nature même d’une CEB. Ne voulant pas retourner sur la définition et les caractéristiques d’une CEB, au terme des discussions, les participants ont convenu qu’« Il existe des jeunes d’une telle Communauté Ecclésiale de Base et jamais une Communauté Ecclésiale de Base pour les jeunes ».

 


Par la suite, des propositions ont été formulées pour pouvoir attirer les jeunes au sein des CEB ou tout simplement pour les y intéresser :

-    Mettre des cours sur les CEB dans le cursus de formation théologique dans les Grands Séminaires et dans les Universités Catholiques (Ecclésiologie),

-    Création des Bulletins sur les CEB,

-    Animation des Sessions dans les écoles sous-convention catholique, dans les Grands Séminaires et dans les Universités Catholiques sur les CEB,

-    Organisation des Sessions de formation des responsables des CEB pour la prise en considération, en premier lieu du défi en question, en deuxième lieu du rôle aussi irremplaçable des jeunes dans la vie d’une CEB,

-    Participation des responsables de l’Eglise (les Clercs : Evêques, prêtres, Diacres), mais également les religieux et religieuses, dans les réunions des CEB,

-    Célébrer quelquefois des sacrements dans les CEB où les jeunes assumeraient des responsabilités comme les lectures, les chants, etc.

-    Inclure des jeunes dans la désignation des responsables des CEB, au moins qu’ils soient représentés au sein du comité directeur de la CEB,

-    Donner des responsabilités aux jeunes lors de la tenue d’une réunion des CEB,

-    Adoption par les adultes des comportements encourageant les jeunes comme la compréhension, l’estime, savoir remercier ces jeunes pour les services accomplis au sein des CEB, savoir dire « merci », etc.


Les activités de l’atelier ayant duré trois jours au complet, le dernier était dédié à la concrétisation ou mieux à la pratique, où les membres du Réseau ont pu visiter les CEB de la paroisse périphérique de DANDORA (Nairobi) et où ils ont presque partagé toute la journée : une messe présidée par l’Evêque-Auxiliaire de Nairobi, avec concélébration de l’Evêque du Diocèse de Bukoba (Tanzanie) qui est lui-même membre du Réseau et de nombreux prêtres ; après la messe, ils ont partagé le repas, lequel repas a manifesté l’esprit de communion qui caractérise une CEB et qui constitue même sa spiritualité ;  à partir de 14h30 ont commencé les réunions des « CEB pour les jeunes ». Le déroulement de la réunion suivait la méthode proposée par le théologien LUMKO (en 7 étapes), celui-ci a beaucoup travaillé sur les CEB.

nairobi2

En conclusion, il faut noter que des dignitaires de marque ont rehaussé de leur présence ledit atelier et surtout au moment de son ouverture. Ainsi, ouverte par le Secrétaire Général de l’AMECEA (nouvellement nommé en ses fonctions), a suivi le discours du Secrétaire Général de la Conférence Catholique des Evêques du Kenya qui a donné la bienvenue aux participants, ensuite celui du Secrétaire Général du SCEAM, et enfin le discours de la Représentante de Missio Aachen. Tous ont souligné l’importance de cette pastorale des CEB et ont rappelé que toutes églises en Afrique en ont fait une priorité.


                                                                        Abbé Barbatus NDANGA.

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 28 invités et aucun membre en ligne