Vous êtes ici : AccueilVie d'EgliseEvénements et NouvellesBurundi : les Évêques s’engagent pour une pastorale digitale

Evénements et Nouvelles

Burundi : les Évêques s’engagent pour une pastorale digitale

« Nous avons invité les experts dans le domaine des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication parce que nous voudrions bien savoir comment fonctionnent ces techniques et nous rendre compte des opportunités qu’elles offrent dans la pastorale d’évangélisation. » Tels sont les propos de Son Excellence Monseigneur Joachim Ntahondereye, Evêque du Diocèse catholique de Muyinga et Président de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi (CECAB) au bout de la formation de deux jours, tenue du 21 au 22 mars à Mont Sion à l’intention de tous les Archevêques et Evêques du Burundi.  

Même si les hommes partagent le même milieu de vie, le monde subit de profondes et rapides mutations de telle sorte qu’il y a des personnes qui désormais passent leurs journées voire leurs nuits sur les réseaux sociaux comme s’ils habitaient un autre continent, le continent digital. C’est une portion du peuple de Dieu qui a besoin d’être accompagnée et évangélisée. Dans les galeries qui longent les différentes autoroutes, ils se confrontent à des défis variés. Les Pasteurs ont senti le besoin d’apprendre à utiliser ces nouvelles technologies afin de pouvoir emprunter les mêmes moyens et aller à la rencontre des fidèles 2.0 dans ces périphéries existentielles, comme le rappelle le Pape François. Au nouveau continent et à la nouvelle culture digitale correspond une nouvelle évangélisation. Les Pasteurs ont pris conscience que ce continent a besoin des missionnaires digitaux à y envoyer en commençant par eux-mêmes.

 

l est intéressant de voir que chaque Pasteur a fait un pas vers les fidèles online à travers l’inscription sur les réseaux sociaux essentiellement Facebook et Twitter… Désormais, les fidèles peuvent aller les trouver et leur parler. Ils n’ont pas manqué de s’arrêter sur les différents écueils auquel le navigateur peut se heurter s’il n’est pas avisé. En tout état de cause, les réseaux sociaux sont des portes de vérité et d’évangélisation comme le disait le Pape Benoît XVI.

L’évangélisation par les médias, c’est aussi l’exploitation au maximum de la Radio Maria Burundi. L’Abbé aumônier de ce médium, Désiré BIREHA a été invité par le Secrétariat de la CECAB pour présenter aux excellences l’état actuel de la Radio et les opportunités pastorales qu’elle offre. Il en a profité pour leur demander de faire aimer la Radio, de la mettre à profit dans la pastorale et surtout de soutenir ses initiatives. En effet, la Radio est en train de finaliser les travaux de construction de son siège, ce qui lui a coûté une fortune. La Radio Maria aujourd’hui doit s’adresser aux chrétiens 2.0, des chrétiens digitaux. Aussi a-t-elle planté ses antennes sur le continent digital : Site web, Facebook et bientôt Twitter et Instagram.

Au cours de cet atelier, les Archevêques et Evêques burundais se sont penchés sur la structure de ce site web pour alors voir ensemble comment le mettre à jour et intégrer de nouveaux modules lui permettant de fournir facilement de l’information aux lecteurs. Vous saurez que cet atelier suit celui qui avait été organisé en novembre dernier en faveur des responsables diocésains chargés de la communication ainsi que les responsables des services interdiocésains.

Abbé Dieudonné NIYIBIZI

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 12 invités et aucun membre en ligne