Vous êtes ici : HomeVie d'EgliseEvénements et Nouvelles

Evénements et Nouvelles

La visite du Cardinal Peter Turkson dans l’Eglise du Burundi

Le 20 août 2016, l’Eglise Catholique du Burundi a eu la joie d’accueillir Son Eminence le Cardinal Peter Turkson chargé de Commission Justice et Paix au

Vatican.

 Cardinalseul

Le 21 août 2016, le Cardinal Peter Turkson, en présence du Nonce apostolique et des évêques de l’Eglise Catholique du Burundi, de quelques prêtres et beaucoup de fidèles, a présidé une Messe dans l’Eglise Cathédrale de Bujumbura communément appelée Paroisse Regina Mundi. Avant d’entamer son homélie qui a été faite en Anglais et traduite en Kirundi par son Excellence Monseigneur Joachim Ntahondereye, Evêque du Diocèse de Muyinga, il a fait savoir à l’assemblée présente qu’il est du Ghana, pays entouré par des pays francophone: à l’Est, il y a Côte d’Ivoire, Togo à l’ouest, Burkina Faso au Nord et la Mer au Sud.

CardinaletJoachim

En se basant sur les lectures de la Parole de Dieu du 21ème il a dit qu’on était invité à célébrer le mystère du salut comme une expérience du rassemblement: rassemblement dans une unité de la famille humaine provoquée toujours par les personnes ainsi que les groupes que le Seigneur décide à utiliser. Il a aussi précisé que la parole de Dieu invite à célébrer l’unité des hommes, Dieu a désiré dès la création des hommes mais qui a été détruite par le péché. Mais Dieu dans sa bonté a tout fait tout, comme le disaient le prophète Isaïe, la lettre aux hébreux et l’extrait de l’Evangile, pour nous rassembler dans l’unité.
Le Cardinal a rappelé que comme nous le lisons dans le livre de la Genèse, Dieu nous a créés en tant qu’une seule famille en nous destinant à vivre comme des frères. Caïn et Abele étaient des frères mais la vanité des hommes a provoqué la destruction de cette unité, la dispersion des hommes jusqu’à l’incompréhension. Ce qui est remarquable est que Dieu n’a jamais abandonné son premier dessein dès notre création; il a tout fait pour nous rassembler en commençant par Abraham qu’il a destiné à être le Père des nations et à apporter la bénédiction à tous les hommes.


Dieu a appelé Abraham en le tirant des hommes dispersés et en le destinant à être la bénédiction pour tout le peuple. Dès ce jour, tous ceux qui ont accepté d’être du côté d’Abraham sont bénis et deviennent la bénédiction pour leurs amis. Mais ceux qui ont refusé de croire restent toujours dispersés. C’est pour cela que Dieu a choisi Abraham pour qu’il apporte la bénédiction à l’humanité et ceux qui croient en Dieu et qui répondent favorablement à son appel comme lui sont bénis et deviennent la bénédiction pour leurs frères.


Dieu a continué son dessein de nous rassembler dans l’unité en passant par la descendance d’Abraham: descendance que Dieu a rassemblée et qui l’a constituée pays d’Israël. Mais les problèmes n’ont pas manqué: ils ont été dispersés encore et sont devenus des esclaves en Babylone. Après leur dispersion, Dieu a manifesté encore sa gloire et les a ramenés dans leur pays Jérusalem.
Par après son dessein s’est accompli dans son fils Jésus. Dans son fils Jésus, Dieu veut rassembler les pays: ceux qui viennent de l’Est, de l’Ouest, du Sud et du Nord sont appelés à partager avec Lui la joie dans sa gloire. Mais ce sont ceux qui acceptent de répondre à son invitation et qui croient en Jésus qui entrent dans la gloire de Dieu.


Pour Son Eminence le Cardinal Peter Turkson, l’invitation de ce 21ème Dimanche était de célébrer le salut de l’œuvre Dieu qui rassemble les hommes en les retirant du lieu où ils étaient dispersés. Cette œuvre c’est celle que Dieu accomplit en passant par les hommes: Il a commencé par Abraham; par après, il a montré sa gloire dans le pays d’Israël et dans les derniers temps Il l’a fait en passant par son Fils Jésus. Les hommes qui croient et qui l’acceptent, Dieu les rassemble dans l’unité et ils parviennent à vaincre les divisions et tous ceux qui les poussent à se diviser pour qu’ils reviennent dans l’unité et partager avec Lui.
Le Cardinal a souligné l’importance du temps de la communion. Il a dit qu’après avoir entendu et médité la Parole de Dieu, il y a le temps de recevoir l’Eucharistie. A ce moment, il faut que chacun se souvienne que quand il va accueillir l’Eucharistie, reçoit le don de Dieu qui veut nous rassembler dans l’unité. En recevant ce don, il devient l’artisan de cette unité.


Avant de conclure son homélie, le Cardinal a dit aux participants à la Messe que ce sont eux qui sont les Abraham que Dieu désire faire passer la bénédiction et qu’ils sont le peuple d’Israël auquel Dieu manifeste sa gloire pour qu’ils L’aident à rassembler les personnes dispersées. Selon lui, il faut «que chacun, après avoir quitté l’église rentre en méditant qu’il est envoyé pour être une bénédiction pour les autres et partage avec Dieu cette œuvre de rassembler dans l’unité».
En s’adressant encore aux participants de la messe, il a dit qu’il voyait devant lui les Abraham et Jésus Christ en eux qui veut nous rassembler dans l’unité. Il a dit qu’il était heureux de prier pour eux pour que chacun, après avoir reçu Jésus et être rentré chez lui, sente qu’il devient l’artisan de l’unité et l’apôtre de rassembler ses frères. Sa parole finale a été celle: «Que Dieu nous bénisse tous».
Abbé Désiré NIYIBIZI

La recherche de la paix et le respect de la dignité de la personne humaine doivent toujours être au centre des préoccupations des dirigeants des pays de la Sous-région : appel lancé par les Evêques membres de l'ACEAC

aceac juin 2016          

Du 25 au 29 juin 2016, les Evêques, membres de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (ACEAC)  qui regroupe les Conférences Episcopales du Burundi, de la République Démocratique du Congo et du Rwanda, se sont réunis au Centre d’Accueil Caritas à Kinshasa, pour leur XIIème Assemblée Plénière Ordinaire. A la fin de cette Assemblée, ils ont publié un communiqué de presse dans lequel ils constatent avec amertume des situations socio-politiques particulières qui menacent les trois pays (RD Congo, Rwanda, Burundi) et qui interpellent l’Eglise. Partant de ce constat, ils lancent un appel à tous les peuples de la Sous-région :

Aux chrétiens, ils exhortent à être des témoins de la miséricorde de Dieu auprès de leurs frères et sœurs, à porter de multiples fruits de pardon et de réconciliation dans tous les secteurs de la vie, à être partout des témoins de la fraternité en renforçant les liens d’amitié sans limites, en résistant à toute tentative de manipulation ethnique, tribale ou régionale.

Aux dirigeants des trois pays de la Sous-région, ils rappellent que la recherche de la paix et le respect de la dignité de la personne humaine doivent toujours être  au centre de leurs préoccupations.

Aux politiciens, ils demandent  de bannir  tout discours et toute  action de nature à perturber la paix, à provoquer et à entretenir  des divisions, des préjugés  et des frustrations au sein des populations et entre les peuples de la  Sous-région.

Dans cette Assemblée, les Evêques avaient commencé par suivre une Conférence régionale  sur la mobilité humaine dans la Sous-région de Grands Lacs sur le thème : Défis et enjeux pastoraux de la mobilité humaine dans les Eglises de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale. Ils ont aussi procédé au renouvellement de nouveaux organes de l’Association.

Cliquer ici pour télécharger le Communiqué.

Abbé Lambert Niciteretse

La personne consacrée, témoin et instrument de la miséricorde divine

internov5Du Lundi 04  au Samedi 9 Avril 2016 s’est tenue au Grand Séminaire Saint Jean-Paul II de Gitega, une Session nationale de formation pour l'Internoviciat du Burundi autour du thème, “La personne consacrée, témoin et instrument de la miséricorde divine”. C’est Abbé Audace NDAYISHIMIYE, Professeur et Educateur au Grand Séminaire Saint Charles Lwanga de Kryama qui était l’Animateur de la Session.

Lire la suite...

La joie duJubilé d’or de Son Excellence Monseigneur Evariste Ngoyagoye

Le 16 janvier 2016, Son Excellence Monseigneur Evariste Ngoyagoye, Archevêque de l’Archidiocèse de Bujumbura et Vice-Président de la Conférence Episcopale de l’Eglise Catholique du Burundi, a célébré son Jubilé de 50 ans de la vie sacerdotale. 

Les cérémonies de ce jour ont été ouvertes par une Messe d’action de grâce qu’il a célébrée dans l’église Cathédrale Regina Mundi de Bujumbura en présence de tous les Evêques de l’Eglise Catholique du Burundi, six Evêques de l’Eglise Catholique du Rwanda, beaucoup de prêtres, les diacres de Bujumbura, les religieux et beaucoup de chrétiens.

 
Etant présents aussi le Président du Senat Honorable RévérienNdikuriyo, le premier Vice-Président Son Excellence Monsieur JosephButore, beaucoup d’autorités politiques et administratives ainsi que certains représentants des Eglises protestantes.

Dans son homélie, il est revenu sur l’homélie que le pape Paul VI a faite le 6 janvier 1966 lors de leur ordination sacerdotale à Rome. Ledit pape avait insisté sur le ministère et la valeur du prêtre. C’est ainsi qu’il a posé cette question à ceux qui venaient d’être ordonné avec Monseigneur Evariste: «Vous venez d’être ordonné prêtres. Est-ce que vous comprenez ce qui vous est arrivés? Avez-vous compris que avez affronté un ministère sacré?». L’archevêque a continué avec les paroles du Pape Paul VI quand il rappelait que quand on devient prêtre on entre dans la communion avec Dieu dans la prière quotidienne et dans la communion avec l’Eglise. Le pape a clôturé son homélie en les invitant à bien méditer sur le ministère sacerdotal auquel ils venaient d’être appelés.
Après l’action de grâce, beaucoup de personnes ont félicité le jubilaire: Monseigneur Anatole Ruberinyangeau nom du clergé de l’archidiocèse de Bujumbura, Son Excellence Monseigneur Banshimiyubusa au nom de la Conférence Episcopale de l’Eglise Catholique du Burundi, le premier Vice-Président au nom du gouvernement burundais et le président de l’ACEAC.
Après la célébration eucharistique, la fête a continué dans les salles de la Paroisse Regina Mundi où l’ambiance était marquée par le partage du repas, par des danses et par les cadeaux offerts à Monseigneur le jubilaire. 

 Abbe Desire NIYIBIZI

LA CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DES MISSIONS 2015

OPML'Eglise Catholique célèbre chaque année, la journée mondiale des Missions. Cette année, elle a été célébrée le dimanche 18 octobre 2015. Cette Œuvre C'est le fruit de Pauline Jaricot (1799-1862) qui, quand elle avait l’âge de 17 ans. Elle s’est s’associé avec d’autres jeunes ouvrières des usines de son père pour soutenir l’Évangélisation. Elle a promu la participation à l’Evangélisation par la prière et la collecte des fonds pour soutenir les missionnaires. L’œuvre s'est étendue dans toute l’Europe et finit par attirer l’attention du Pape qui, le 3 mai 1922, l’accueilli comme l’œuvre Pontificale de la Propagation de la Foi.

Lire la suite...

La Bible en Kirundi

biblekirundi1

Les cérémonies d’accueil de la Bible en kirundi ont eu lieu le 24 juillet 2014 à la paroisse Saint Michel à Bujumbura où tous les Evêques réunis, ensemble avec les prêtres, religieux, religieuses et les autres fidèles ont célébré une messe d’action de grâce.

C’est depuis longtemps que l’Eglise du Burundi était en attente de la Bible catholique en kirundi. Suite au travail assidû et tenace du groupe chargé de la traduction cette Bible et des soutiens de divers ordres, il a été possible pour l’Eglise du Burundi d’avoir enfin la Parole de Dieu dans sa propre langue.

Lire la suite...

Jubilé d’or du Sanctuaire Marial de Mugera

En date du 15 août 2011, Solennité de l’Assomption, l’Eglise du Burundi a procédé à l’ouverture de l’année jubilaire du Sanctuaire Marial de Mugera. C’est un Sanctuaire situé dans l’Archidiocèse de Gitega sur la colline de Mugera et qui a été inauguré comme Sanctuaire national du Burundi le 15 août 1961 par les Evêques en présence d’une foule nombreuse de chrétiens venus de tous les coins du pays. A ce moment là, comme les Burundais se préparaient à son Indépendance, les Evêques ont consacré le Burundi à la Sainte Vierge Marie, Reine de la Paix.

Lire la suite...

Jubilé d’Or du Sacerdoce de S.E. Mgr Venant Bacinoni

bacinoniLe Diocèse de Bururi se réjouit pour son Pasteur qui célèbre son Jubilé d’Or du Sacerdoce. Cet événement inoubliable a été célébré en date du 11 juillet 2015 dans la paroisse de Bururi. La joie du diocèse de Bururi était double puisque la célébration du Jubilé de son Pasteur a coïncidé avec les ordinations sacerdotales et diaconales.

50 ans de vie sacerdotale est une grâce de Dieu pour l’Evêque lui-même et pour toute son Eglise. L’Evêque jubilaire a été ordonné prêtre le 20 avril 1965 à Rutovu par Mgr Joseph Martin. Dès lors il a assumé beaucoup de charges dans l’Eglise au Burundi et ailleurs jusqu’à sa nomination par le Pape Benoît XVI comme 3è Evêque de Bururi, en date du 25 juin 2007. Son ordination épiscopale a eu   lieu en date du 8 septembre 2007.

Lire la suite...

Joie des fidèles du Diocèse de Bubanza pour le retour de S.E. Mgr Jean NTAGWARARA

Mgr Ntagwarara Vendredi, le 22 janvier 2016, Son Excellence Monseigneur Jean Ntagwarara, Evêque    de Bubanza a débarqué à l’Aéroport International de Bujumbura après plus de 4 ans d’absence  dans son Diocèse. Il a été accueilli par une foule de fidèles prêtres, religieux, religieuses et laïcs du Diocèse de Bubanza ainsi que l’Evêque Coadjuteur de Bubanza, Son Excellence Monseigneur Georges Bizimana. Etaient aussi présents les membres de sa famille.

Lire la suite...

Contribution de l’Eglise du Burundi pour le Synode sur la Famille

 Msr president2Dans le Synode qui se déroule à Rome sur la Famille, l’Eglise du Burundi a été représentée par S.E. Mgr Gervais Banshimiyubusa, Evêque de Ngozi et Président de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi.

En date du 06 octobre 2015, il a présenté sa première contribution. Cette 1ère contribution concerne l’importance de la foi pour pouvoir nager à contre-courant malgré le changement des contextes socio-culturels qui fait que la foi n’est plus socialement partagée. En partant du fait qu’au Burundi les jeunes aiment toujours se marier religieusement (ce qui n’est plus le cas partout) et que les familles sont nombreuses à tenir debout, il invite les Pères synodaux et l’Eglise tout entière à rendre grâce à Dieu pour cela. Il avoue que dans des villes, il y a des familles qui sont déjà victimes des idéologies de la postmodernité, mais que là aussi il y a de nombreuses familles qui continuent à rester fidèles à leurs engagements.

S.E. Mgr Gervais Banshimiyubusa                                                                                                 

Ces familles, dit-il, sont en gros, celles qui ont pu bénéficier de bonnes sessions de formation et d’accompagnement pour les couples ou qui appartiennent à des Mouvements d’Action catholique pour les familles. Il en conclut qu’avec la foi, on arrive à tenir le coup, à la manière de Moise qui, comme tous les autres étaient dans le désert, mais qui, grâce à sa foi, avançait comme s’il voyait l’Invisible. Il veut par-là, insister pour que le contexte religieux de la foi soit au cœur de leurs considérations pour que le remède à chercher aille à l’essentiel, au-delà des contextes socio-culturels et anthropologiques qui changeront toujours. Pour trouver le texte in extenso de cette 1ère contribution, cliquer ici (1).

Lire la suite...

Audience de S.E. Mgr l’Evêque de Ngozi et Président de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi chez S.E. Monsieur le Premier Vice-Président de la République du Burundi

msr vice presidentS.E. Mgr Gervais Banshimiyubusa, Evêque du Diocèse de Ngozi et Président de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi (CECAB) a été reçu en audience par S.E. Monsieur Gaston Sindimwo, Premier Vice-Président de la République du Burundi. C’était ce mardi 15 septembre 2015, à 11 heures, dans les salons de la Première Vice-Présidence, sur invitation de cette Autorité politique du pays.

Lire la suite...

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 16 invités et aucun membre en ligne