Vous êtes ici : HomeVie d'EgliseMessagesMessage du Pape François pour le Carême 2018 : « À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira » (Mt 24, 12)

Messages

Message du Pape François pour le Carême 2018 : « À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira » (Mt 24, 12)

Le Pape François a publié le message du Carême 2018  qui a pour thème : « À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira » (Mt 24, 12). Dans ce message, le Pape commence par préciser  encore une fois le sens du Carême : Il est le « signe sacramentel de notre conversion », qui annonce et nous offre la possibilité de revenir au Seigneur de tout notre cœur et par toute notre vie. Le Pape souhaite dans ce message inviter l’Eglise entière à vivre ce temps de grâce dans la joie et en vérité.

Partant du contexte dans lequel Jésus s’exprime dans le chapitre 24 de l’Evangile de Saint Matthieu, le Pape dénonce les faux prophètes et indique leurs traits caractéristiques. Selon le Pape, certains faux prophètes sont comme des « charmeurs de serpents », c’est-à-dire qu’ils utilisent les émotions humaines pour réduire les personnes en esclavage et les mener à leur gré. D’autres sont des « charlatans » qui offrent des solutions simples et immédiates aux souffrances, des remèdes qui se révèlent cependant totalement inefficaces. Ce sont des escrocs, qui offrent des choses sans valeur, privent par contre de ce qui est le plus précieux : la dignité, la liberté et la capacité d’aimer. Chacun de nous est ainsi appelé à discerner en son coeur et à examiner s’il est menacé par les mensonges de ces faux prophètes.
En se référant à l’image de Dante Alghieri dans sa description de l’Enfer, le Pape François invite chacun à se demander comment la charité se refroidit en nous  et à identifie les signes qui nous avertissent que l’amour risque de s’éteindre en nous.

Ce qui éteint la charité c’est avant tout l’avidité de l’argent, « la racine de tous les maux » (1Tm 6, 10). Elle est suivie du refus de Dieu, et donc du refus de trouver en lui notre consolation, préférant notre désolation au réconfort de sa Parole et de ses Sacrements. Le message indique comment le refroidissement de la charité produit aussi des effets négatifs sur la création.

L’amour se refroidit également dans nos communautés. En se référant à l’Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium, le Pape François décrit les signes les plus évidents de ce manque d’amour: l’acédie égoïste, le pessimisme stérile, la tentation de l’isolement et de l’engagement dans des guerres fratricides sans fin, la mentalité mondaine qui conduit à ne rechercher que les apparences, réduisant ainsi l’ardeur missionnaire.

Si nous constatons en nous-mêmes ou autour de nous ces signes ci-haut décrits, c’est que l’Eglise, notre mère et notre éducatrice, nous offre pendant ce temps du Carême, avec le remède parfois amer de la vérité, le doux remède de la prière, de l’aumône et du jeûne.

Le Pape termine son message en rappelant l’initiative des « 24 heures pour le Seigneur », qui nous invite à célébrer le sacrement de Réconciliation pendant l’adoration eucharistique. Cette initiative se déroulera cette année les vendredi 9 et samedi 10 mars,  et chaque diocèse est invité  à laisser au moins une église ouverte pendant 24 heures pour offrir la possibilité de l’adoration eucharistique et de la confession sacramentelle.

Cliquer ici pour télécharger le message.

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 29 invités et aucun membre en ligne