Vous êtes ici : AccueilInstituts de formationLes Grands SéminairesGrand Séminiare St Curé d’Ars de BujumburaNouvelles St Curé d’Ars de BujumburaUne soirée particulière au Grand Séminaire St Curé d’Ars : Le Cercle Saint Paul clôture ses activités de l’Année Académique (2018-2019) par une veillée culturelle.

Nouvelles St Curé d’Ars de Bujumbura

Une soirée particulière au Grand Séminaire St Curé d’Ars : Le Cercle Saint Paul clôture ses activités de l’Année Académique (2018-2019) par une veillée culturelle.

C’était ce samedi le 06 Avril 2019, dans les enceintes du Grand Séminaire St Curé d’Ars de Bujumbura que le Cercle Saint Paul avait organisé une veillée culturelle pour conclure les activités de cette année académique 2018-2019. Dans son discours d’ouverture, Fratri Akimana Bède, représentant du Cercle Saint Paul à Bujumbura a, au nom de tous les membres du Cercle Saint Paul, remercié Dieu qui leur a donné cette occasion d’être ensemble en cette soirée pour exhiber leurs talents.

Introduisant cette veillée, il a reconnu la soif de ceux qui étaient présents : « Qu’il y ait des attentes dans le cœur de chacun ou des questions sur ce que va être cette soirée, c’est la marque de notre nature humaine qui a toujours tendance à anticiper ce que pourraient être les moments à venir sans toutefois y parvenir ». Ce représentant a pris l’occasion de rappeler certains objectifs du Cercle Saint Paul, soulignant en particulier la valorisation de la culture Burundaise.

 

     

Des danses traditionnelles, des jeux diversifés et surtout une pièce de théâtre préparée par Fratri Jean Claude Ndayishimiye intitulé « Dupfa iki ? ». Celle-ci montrait que la ségrégation sociale peut prendre source dans une idéologie fomentée par un groupe de gens pour des intérêts égoïstes qui taisent toujours leurs noms. S’ensuit toujours une situation qui tourne au vinaigre que seuls des sages parviendront à débrouiller à l’aide des mécanismes de dialogue. Significatifs sont les proverbes en kirundi qui ont conclu cette brève pièce de théâtre: « Imanga imarwa n’ukuyaga » et « Bene Imana baruta bene imari ».

Quant au Recteur, Monsieur l’Abbé Emmanuel GIHUTU dans son discours, il a remercié vivement les membres du Cercle Saint Paul, un Trésor, un Honneur et un Centre initiatique pour l’amour, la valorisation et l’évangélisation de la culture, devait-il préciser. Rappelant qu’un peuple sans culture est un peuple sans identité et donc sans visage, il n’a pas manqué d’ajouté qu’il est aussi sans âme, et sans unité. Il lui sera impossible d’unir ses forces en résistance à des forces du mal qui le balloteront dans tous les sens. Il a noté la tendance à ignorer certains éléments de notre culture donnant l’exemple de certaines fêtes familiales que les gens sont en train de perdre préférant l’économie de temps et d’argent à la valeur de notre culture. Autant de raisons pour le Cercle Saint Paul de la revaloriser de façon plus déterminée. 

Cette soirée culturelle s’est terminée par une bénédiction.

Vive le Cercle Saint Paul !

Vive le Grand Séminaire de Bujumbura !

Fratri IRAKOZE Edouard

Conférence des Evêques Catholiques du Burundi

visite ad limina

cecabmessage

historique

                                                                                                                   affiche2017

Qui est en ligne?

Nous avons 66 invités et aucun membre en ligne