AUJOURD'HUI C'EST LE 4 AVRIL, MEMOIRE DE SAINT ISIDORE DE SEVILLE, PATRON DES INTERNAUTES ET DES INFORMATICIENS

Il a été choisi saint Patron des internautes et des informaticiens à cause de la structure de son ouvrage, «les Etymologies», qui préfigure les inventions du classement des bases de données et d'indexation du potentiel d'Internet.

 

Êtes-vous internaute et/ou informaticien? Ne vous arrive-t-il pas, lorsque vous naviguez entre les différents sites web et les réseaux sociaux, ou lorsque vous essayez de retrouver les données ou informations stockées dans votre ordinateur, de rencontrer un bug inexplicable dans votre ordinateur, pourtant ordinairement bon pour la casse, mais qui ne parvient pas à se mettre en route? Je pense qu'il suffit d'appeler tout simplement St Isidore de Séville pour un dépannage «divin»...! Déjà, il y en a qui lui disent mille mercis, tandis que d'autres l'appellent à leur rescousse lorsqu'ils débuggent leurs ordinateurs.

Et vous, l'avez-vous déjà essayé? Voici une information qui pourrait vous être indispensable pour votre survie morale et de foi avec votre internet et ordinateur, il suffit d'y croire. Des internautes et des informaticiens, et tous ceux qui veulent bien se joindre à eux, invoquent son nom. Et souvent le résultat...! L'ordinateur voudra bien s'allumer, se connecter à Internet, et leur permettre d'aller faire les téléchargements des pilotes défaillants. N'est-ce pas que ça c'est du miracle? Malgré nos connaissances, nous nous retrouvons souvent «nuls...» en informatique, et nous sommes obligés de faire recours à cette intervention «divine».

Le saint patron des informaticiens est  Isidore de Séville ; il est fêté le 4 avril. Religieux espagnol du VIIème siècle, il a été choisi saint Patron des internautes et des informaticiens à cause de la structure d'un ouvrage en 20 tomes nommé ,   «Les Etymologies» qui rappelle celle de certaines bases de données nommées «les tries», et préfigure les inventions futures du classement alphabétique, puis de la notion d'index et dont l'exhaustivité évoque le potentiel d'Internet. Il a été proclamé, en 2002, saint patron des informaticiens, des utilisateurs de l'informatique, de l'Internet et des internautes.
Isidore de Séville  (en latin : Isidorus Hispalensis), né entre 560 et 570 à Carthagène, est un ecclésiastique du VIIème siècle, évêque métropolitain d'Hispalis (Séville), une des principales villes du royaume wisigothique, entre 601 et 636. Son père, Severianus, avait dû fuir Carthagène devant les Wisigoths qui, non contents d'être des barbares, avaient adopté l'hérésie arienne et persécutaient les catholiques. Il se réfugia à Séville. Isidore est l'un de ses quatre enfants, dont les trois autres sont: Léandre, Florentine, Fulgence. Ils deviendront des saints. Il vient d'une famille influente (son frère, Léandre, ami du pape Grégoire le Grand) qui contribue largement à convertir les Wisigoths au christianisme trinitaire. A la mort de ses parents, il est encore bien jeune, mais son frère ainé, saint Léandre, devenu évêque de Séville, l'élève comme un fils. Isidore se nourrit, se gave, des livres dont regorge la bibliothèque fraternelle. En 599, à la mort de Léandre, Isidore lui succède comme évêque de Séville.
Tout en gouvernant avec un grand dévouement son diocèse, il écrit sans relâche, car toutes les richesses de la culture classique qui ont enchanté sa jeunesse, il les sentait menacées par les invasions barbares. Or ce sont des trésors qui peuvent être utiles pour une meilleure compréhension des Écritures. Il rédige donc de très nombreux ouvrages, dont le plus connu "les Étymologies" (de l'origine des choses) est une encyclopédie qui transmettra aux siècles suivants l'essentiel de la culture antique.

Selon Isidore de Séville, l'apôtre Jacques le Majeur parcourut jusqu'aux confins de la Terre. Dans le De Ortu et Obitu Sanctorum Patrum (La naissance et la mort des saints Pères), il écrit : «Jacques, fils de Zébédée et frère de Jean [...], prêcha l'Évangile en Hispanie, dans les régions occidentales, et diffusa la lumière de sa prédication aux confins de la Terre». Il reprend dans cet ouvrage les affirmations du De Sanctis Prophetis parvenu à Isidore de Séville, vraisemblablement à l'époque de la présence byzantine, dans le voisinage des provinces wisigothes, voisines de celle où vit Isidore.
C'est à cette époque (vers 650) que commence à circuler une traduction latine des catalogues apostoliques grecs qui présentent comme particularité remarquable de faire prêcher à Jacques l'Évangile «en Espagne et dans les régions de l'Occident» (au lieu de Jérusalem). Isidore meurt à Séville le 4 avril 636, et c'est en 653, le VIIIème Concile de Tolède convoqué par Receswinthe, qu'il sera nommé Doctor egregius (Docteur éminent). Il est canonisé en 1598 et déclaré Docteur de l'Église en 1722, sous l'impulsion du roi d'Espagne, Philippe III.

Demandons-lui de prier pour nous qui utilisons ces appareils mobiles, nous qui habitons ce nouveau monde, qui parlons ce nouveau langage, qui gagnons de nouvelles attitudes, habitudes et manières de vivre afin que tout ce que nous faisons avec soit pour notre salut, le salut de nos interlocuteurs et la gloire de Dieu. Que cet instrument soit un moyen à notre portée pour évangéliser ce nouveau continent.
St Isidore de Séville, prie pour nous qui utilisons Facebook et Whatsapp.
 

Bonne fête patronale à tous les «Isidore» et «Isidora». Demeurez dans la grâce et la faveur de votre saint patron, tous les jours de votre vie.

Michel NIBITANGA, CEDICOM