ENFIN, LES CEREMONIES D'ORDINATION SACERDOTALE ET DIACONALE S'ACCOMPLISSENT DANS LA PAROISSE BUKWAVU

Les jeunes prêtres doivent entrer dans la mission de détruire le royaume du mal pour instaurer le royaume du bien, caractéristique de celui du Christ. (Mgr Gervais Banshimiyubusa)



L'Archidiocèse de Bujumbura a procédé, ce samedi 20 juillet, à l'ordination sacerdotale et diaconale. Les cérémonies se sont déroulées dans la Paroisse Bukwavu située dans le Vicariat de Muramvya, en Commune Rusaka de la Province Mwaro. La célébration eucharistique a été présidée par S.E Mgr Gervais Banshimiyubusa, Archevêque de l'Archidiocèse, entouré par l'Archevêque émérite du même Archidiocèse, Mgr Evariste Ngoyagoye, le Vicaire Général, Mgr Anatole Ruberinyange, les vicaires des trois vicariats de l'Archidiocèse, les curés des différentes paroisses et les prêtres de l'Archidiocèse.



Ces cérémonies ont été aussi rehaussées par la présence de divers chrétiens de l'Archidiocèse dont les religieux et les religieuses, les laïcs et divers dignitaires du Pays. Le mot d'accueil a été prononcé par le Curé de la Paroisse Bukwavu qui a d'abord retracé l'historique de la Paroisse, tant dans la mission apostolique depuis l'an 1987 que dans l'obtention des jeunes prêtres ressortissants de la même Paroisse depuis 1993, les ordinands du jour totalisant ainsi un effectif de 7 prêtres ressortissants de la Paroisse. Il a remercié l'Archidiocèse pour l'honneur qu'il place dans ladite Paroisse qui accueille les mêmes cérémonies pour la deuxième fois de son existence, après celles de 2013.

 



La célébration eucharistique au cours de laquelle les candidats aux différents ministères (sacerdoce, diaconat, acolytat et lectorat) ont été ordonnés et investis par les mains de S.E Mgr Gervais Banshimiyubusa, s'est inspiré des textes bibliques comme celui de Luc 4, 16-21, lecture qui présente le sacerdoce comme fondé sur celui du Christ.
Dans son homélie, l'Archevêque a d'abord félicité la communauté chrétienne de l'Archidiocèse pour le don des serviteurs de Dieu qu'elle avait à bénéficier: «Chers chrétiens, bien-aimés du Seigneur, nous sommes heureux des merveilles que Dieu a faits pour nous aujourd'hui, ici dans la Paroisse Bukwavu. Dieu a choisi vos familles, vos paroisses, pour étendre le salut du Christ en se servant de vos fils; réjouissez-vous-en donc» !

L'Archevêque a, toutefois, indiqué le caractère apostolique de la mission à laquelle aspirent les ordinands. Selon lui, c'est une mission à ne pas prendre à la légère, d'où celui qui la reçoit doit d'abord être oint du Christ par l'Esprit Saint, afin qu'il soit fortifié. «La mission sacerdotale consiste donc en la sanctification, non seulement de soi-même, mais surtout de tout le peuple de Dieu», a-t-il indiqué. Se référant à la lecture biblique de Jérémie, il a montré un autre caractère de leur mission, celui de détruire le royaume du mal pour instaurer le royaume du bien, qui est la mission-même du Christ.



Au moment de la réception du sacrement d'ordre, les futurs prêtres étaient présentés par le Vicaire Général de l'Archidiocèse - à part l'un des ordinands, issu de la congrégation des Peres blancs missionnaires d'Afrique qui a été présenté par l'envoyé de sa congrégation - c'était pour témoigner de leur accompagnement tout au long de leur cheminement. Le Vicaire Général appelait chaque candidat par son nom, et ce dernier se levait et répondait: «Me voici» ! Puis, il s'avançait vers l'Archevêque alors que le Vicaire Général, se tournant vers l’Archevêque, répliquait que l'assemblée chrétienne en place lui présente le candidat, demandant qu'il lui ordonne pour la charge du presbytérat. L'Archevêque posait la question de savoir si les sept candidats à l'ordination sacerdotale ont les aptitudes requises, et le Vicaire Général répondait par l'affirmatif. Et l'Archevêque indiqua alors qu'il les choisit pour l'ordre du presbytérat ou diaconat. Ensuite, chaque ordinand s'approchait de l'Archevêque et, agenouillé devant lui, mettait ses mains jointes entre les mains de l'Archevêque. Il promettait de vivre en communion avec lui et ses successeurs, dans le respect et l'obéissance. Et l'Archevêque prononçait ces mots confirmatifs de l'ordre: «Que Dieu lui-même achève en vous ce qu'il a commencé». Ont suivi, par après, le rite d’'imposition des mains et la prière de consécration. Les candidats recevaient le don de l'Esprit Saint pour la charge qui leur était confiée.

Cette étape fut bouclée par la vêture : l'étole et la chasuble. Puis, l'Archevêque a oint les paumes de leurs mains par le saint Chrême, une onction signifiant que le don de l'Esprit Saint leur fortifie pour sanctifier le peuple de Dieu. Enfin, l’archevêque leur a remis la patène portant du pain et le calice contenant du vin, instruments nécessaires à leur nouveau ministère. L'Archevêque les a, par la suite, félicités ainsi que tout le presbyterium, un signe d’accueil et de communion. Pareilles félicitations furent données par les membres de leurs familles. Dans la suite de la célébration eucharistique, les nouveaux prêtres ont exercé, pour la première fois, leur ministère et ont même donné à la fin une bénédiction solennelle au peuple de Dieu.



A la fin de la célébration eucharistique, nous avons recueilli quelques témoignages. L'Abbé Prosper NSIMIRIMANA est un jeune prêtre ordonné, né et baptisé dans la Paroisse Mayuyu. Il nous a confié que quand il était encore très jeune, après s'être converti au Catholicisme (car auparavant il était dans une autre religion), il était dans le Mouvement des Xavériens et que c'est là où il tire son inspiration, voulant imiter le Patron du Mouvement, Saint François Xavier. Pour lui, c'est donc un sentiment de satisfaction de pouvoir enfin jouir du résultat de sa vocation tel qu'il l’avait longtemps voulu.

Nous avons aussi reçu la réjouissance du représentant des parents Mr Gérard NDENZAKO (frère de Mr l'Abbé Renauld Sixte NTUNGICIMPAYE de la Paroisse Kinindo s’exprimant au nom de son père déjà décédé) qui a indiqué que c'est un grand honneur dans leur famille de voir leur enfant, qui a servi le Seigneur depuis son enfance, accéder aujourd'hui à l’ordre du presbytérat. Il se souviendra toujours de l'enfant Renauld Sixte, autrefois ‟Servant de Messe”, qu'il revoit aujourd'hui célébrant l’Eucharistie.



Rappelons que l'ordination sacerdotale est une célébration liturgique où le prêtre reçoit de l'Evêque le 2-ème degré du sacrement de l’ordre et dans lequel le nouveau prêtre reçoit un caractère indélébile qui est une marque ineffaçable comme le sacrement du baptême. Il entre ainsi dans le «Presbyterium» qui est la communauté des prêtres unis autour de leur Evêque. Signalons aussi que 7 diacres ont été ordonnés prêtres, et 10 acolytes ordonnés diacres. Il y eut également la collation des ministères de lectorat et d'acolytat. Les différentes paroisses qui avaient des candidats à l'ordination sont Bukwavu, Karinzi, Rugazi, Mayuyu et Kinindo.



Michel NIBITANGA, CEDICOM, à la Paroisse Bukwavu