JUBILE DE 5 ANS DE LA PAROISSE SAINTS WILLIBALD &WALBURGA DE GUGENDANA

JUBILE DE 5 ANS DE LA PAROISSE SAINTS WILLIBALD &WALBURGA DE GUGENDANA

«Dans ces 5 années, Bugendana a repris une apparence verdoyante, qu’elle ne retourne pas dans les situations de pleurs à cause de la haine viscérale» !

Ce Samedi le 18 Janvier 2020, un jour tinté de toutes les couleurs de solennité et de joie à BUGENDANA. La célébration du jubilé de 5 ans d’érection canonique de cette paroisse a fait que le partenariat entre le Diocèse d’Eichstätt en Allemagne et l’Archidiocèse de Gitega soit manifestement mis en évidence ce jour. Les deux diocèses, se trouvaient face à face à Bugendana. La délégation officielle d’Eichstätt avait rehaussé de sa présence les cérémonies de ce jour. La messe a été célébrée par l’Archevêque de Gitega entouré par son Vicaire Général Monseigneur Nestor NIYOKINDI et le Vicaire Général d’Eichstätt Monseigneur Michael HUBER ainsi qu’un nombre non négligeables de prêtres de la Région pastorale de Mugera et d’autres venus d’ailleurs.


La messe a commencé à 9h30 du matin. Dans son discours d’accueil, le curé de la paroisse Bugendana, Abbé Privat NDUHIRUBUSA, a remercié les divers invités pour avoir répondu présent à l’invitation. Cette paroisse, disait-il, a été érigée canoniquement le 22 Juin 2014. Depuis cette date, on savoure déjà les biens et les grâces reçus. On peut citer à ce sujet les chrétiens qui ont reçu des sacrements, les conversions diverses, les nouveaux adhérents en provenances des autres confessions religieuses. Au début, la paroisse comptait plus ou moins 19 000 chrétiens, mais aujourd’hui ils arrivent à 25 342 selon le recensement effectué l’année passée. Les fidèles se sentent déjà comme des apôtres dans leurs communautés ecclésiales de base. La paroisse compte 7 succursales construites et les vocations sacerdotales et religieuses ne sont pas l’objet d’un mythe. Il y a de l’espoir. Ce jubilé, a-t-il souligné, vient à point nommé et avec beaucoup des fruits de l’Esprit Saint. Ils ont une seule vocation commune : prendre le modèle des Saints patrons en vue du pardon et la réconciliation qui sont la source de la paix véritable. Au cours de cette période, on a accueilli 627 chrétiens qui ont regagné l’Eglise famille et parmi ceux-ci, il y a 143 remariés religieusement. A Noël, les enfants baptisés étaient 621.

Dans son homélie, Monseigneur Simon NTAMWANA, Archevêque de Gitega, a loué la beauté de Bugendana grâce á ses jeunes dévoués à l’apostolat jusqu’à ce que même un tout petit enfant participe à la liturgie comme le petit gamin qui a bien lu la première lecture (1S2,1-11). Selon l’Archevêque, cela doit inciter tout le monde à bien préparer l’avenir meilleur de notre Eglise. La paroisse de Bugendana, selon lui, a été engendrée par deux diocèses réunis : Gitega et Eichstätt, c’est pourquoi les représentants de ces deux diocèses sont tous venus à Bugendana pour que l’acclamation vienne des deux côtés. Que les saints Willibald et Walburga intercèdent pour les chrétiens de Bugendana et qu’ils acheminent cette acclamation au ciel. Il a félicité les paroissiens et les a invités à se réjouir afin que Bugendana change. Ils doivent s’unir à Anne de la Bible, femme d’Elikana pour chanter un cantique de louange au Seigneur qui se souvient des humbles de cœur. Dans ces 5 années, il est vrai, Bugendana a repris une apparence verdoyante, qu’elle ne retourne pas dans les situations de pleurs à cause de la haine viscérale. Nous voulons qu’avec le Christ, nous louons le Père. Comme dans la coutume burundaise le remerciement suppose et appelle le sur-don. «Cela, ajouta-t-il, me regarde et, et surtout je m’adresse à l’Evêque d’Eichstätt, qu’il vive ! Lui qui a voulu construire Bugendana».



Après l’homélie, l’Archevêque a passé à accueillir 14 ministres ordinaires du saint Sacrement (deux par succursale), toutes des femmes. Après cela il a accueilli 35 couples jubilaires de 50, 25 et 5 ans de mariage et qui ont émis de nouveau leurs consentements.

À la fin de la messe, le vicaire général d’Eichstätt a pris la parole pour féliciter les gens de Bugendana en son nom et au nom des autres membres de ce groupe qui a visité l’Archidiocèse de Gitega et surtout au nom de l’Evêque d’Eichstätt Greghor Maria Honkher. Il a exprimé ses émotions par un chant dans sa langue maternelle dont la traduction est : «Soyez toujours dans la joie…». Il a souhaité cette joie à ceux qui étaient dans une année jubilaire et celles qui avaient reçu l’apostolat d’être ministres ordinaires du saint Sacrement. Pour lui, c’est un honneur pour le diocèse d’Eichstätt pour avoir aidé à construire l’Eglise de Bugendana. Il est vrai qu’on a utilisé beaucoup de chose pour finir la construction, mais cela ne suffit pas, on a besoin en premier lieu des chrétiens, les seuls pierres vivantes et l’angle. Comme leçon morale, il a dit que l’homme a besoin de l’abri et de la nourriture pour vivre ; mais cela ne suffit pas. La preuve en est qu’un chercheur allemand a enfermé un tout petit enfant dans un local où trouvait à manger en suffisance, mais l’enfant est resté frustré. Pourquoi cette frustration ? En fait l’homme se sent aisé quand il trouve son prochain qui lui manifeste l’amour. Nous avons besoin de l’amour, a-t-il insisté, c’est l’essentiel, nous avons besoin des hommes charitables qui pensent aux autres, des gens en qui on peut mettre confiance et qui peuvent mettre leur confiance dans leurs prochains. Quant aux patrons de la paroisse Bugendana : Willibald et Walburga, sa paroisse natale est sous le patronage de saint Walburga au moment où il passe toujours, quand il va au bureau, à côté d’une Eglise dédiée à saint Willibald. Il a promis d’invoquer ces Saints en faveur de Bugendana chaque fois qu’il y passera. Avant de terminer son discours, il a signalé que pendant les six jours qu’ils venaient de passer au Burundi, ils ont été accueillis comme des princes et princesses. Son souhait est que ce partenariat demeure pour toujours.



Avant de regagner sa place, le président du conseil paroissial a apporté du cadeau-souvenir envers ces hôtes. C’était un tableau joli sur lequel il est dessiné la paroisse Bugendana entre l’Evêque de Gitega et celui d’Eichstätt. Eux aussi ils ont donné un petit souvenir à notre diocèse via Monseigneur Simon NTAMWANA. C’était une croix qui traverse le globe terrestre, signe de la paix que le monde a tellement besoin. Le lendemain, Dimanche 19 Janvier, nos visiteurs ont pris l’avion pour rentrer chez eux en Allemagne. Que Dieu protège cette unité entre l’Archidiocèse de Gitega et le diocèse d’Eichstätt.

Abbé Théophile NDAYISHIMIYE