Jeunes, ne vous modelez pas sur le monde présent (Rm 12, 2)

L’Apôtre Paul était préoccupé, pensant au risque de virer vers les pratiques antérieures ; ainsi, il a recommandé aux Romains de ne pas se modeler sur le monde présent, mais de montrer la différence étant donné qu’ils étaient devenus de nouvelles créatures



En ce deuxième jour de rencontre, alors que le diocèse de Ngozi abrite un Forum National de la jeunesse depuis lundi 05 août jusqu’au vendredi 09 août 2019, le stade de Vyerwa a vu ce mardi 06 Août un nombre impressionnant de jeunes venus suivre les enseignements dispensés par nos Pasteurs d’âme. Quatre ont été les enseignements qui ont illustré la journée, deux avant midi et deux autres après-midi.

Le premier enseignement de l’avant-midi a été centré sur le thème général du forum : Chers jeunes, «ne vous modelez pas sur le monde présent», présenté par Son Excellence Monseigneur Gervais Banshimiyubusa, Archevêque de l’Archidiocèse de Bujumbura, en même temps Administrateur apostolique du diocèse de Ngozi. Au cours de son enseignement, il est revenu sur l’époque de la rédaction de la lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains. Il a fait savoir que les destinataires de la lettre n’étaient pas du tout des païens, mais des chrétiens que Saint Paul lui-même avait amené à la foi. Etant donné qu’ils étaient auparavant des polythéistes, qui vivaient dans une société corrompue, caractérisée par le consumérisme et l’hédonisme, l’Apôtre Paul était préoccupé, pensant au risque de virer vers les pratiques antérieures, ainsi, il leur a demandé de ne pas se modeler sur le monde présent, mais de montrer la différence étant donné qu’ils étaient devenus de nouvelles créatures. En conclusion, Son Excellence Monseigneur Gervais a invité les jeunes à être lumière et sel du monde, en évitant de perdre leur temps à attendre un éventuel bon exemple qui viendrait du monde. Il les a, en outre, donné un devoir à domicile les invitant à trouver des moments de rencontre dans leurs Mouvements d’Action Catholique et Groupes d’apostolat respectifs pour réfléchir ensemble comment se présente le monde d’aujourd’hui.

 

Le deuxième enseignement centré sur « La culture de la non-violence, de la paix et de la réconciliation» a été développé par son Excellence Monseigneur Simon Ntamwana, Archevêque de l’archidiocèse de Gitega. Dans son exposé, il a souligné quatre piliers de la paix et a recommandé aux jeunes ayant participé au Forum National de s’éduquer pour accéder à la culture de la paix. Les quatre piliers évoqués sont :

Jésus-Christ: « Le Christ est notre paix ». Lors de son incarnation, les Anges de Dieu l’ont
présenté au monde comme prince de la paix : « Gloire à Dieu au plus haut descieux et sur la terre la paix aux hommes objets de sa complaisance» (Lc 2,14). 

La Vérité : La vérité est une et universelle. Jésus lui-même est la Vérité : « Je suis le Chemin,
la Vérité et la Vie » (Jn 14 ,6). Par conséquent, il n’y a pas de paix sans la vérité.

La Justice : Comme le Psalmiste le dit : «Amour et Vérité se rencontrent, Justice et Paix
s’embrassent» (Ps 84,11).

La non-violence : Elle donne la quiétude de l’âme.

Partant de ces piliers, Monseigneur l’archevêque a invité les jeunes à être des artisans de paix. Il a conclu son enseignement en invitant tous les participants à s’éduquer pour arriver à la culture de la paix. Cette culture de la paix éduquera en nous l’image de Dieu.

Les deux exposés ont été suivis par une série de questions posées par les jeunes, avant de participer à la Célébration Eucharistique célébrée par son Excellence Monseigneur Evariste Ngoyagoye, Président de la Commission Episcopale pour l’Apostolat des Laïcs (CEAL). Dans son homélie, méditant sur la Transfiguration du Seigneur Jésus Christ, il est revenu sur la voix qui s’est fait entendre le jour de son baptême dans le Jourdain, une voix qui s’est fait entendre de nouveau le jour où Jésus s’est transfiguré au Mont Thabor en présence de Pierre, Jacques et Jean. Cette voix disait : «Celui-ci est mon Fils, l’Elu, écoutez-le » ! (Lc 9, 36). «Cette voix est adressée à nous », a renchéri Son Excellence Monseigneur Evariste. Il en a profité pour inviter les jeunes à écouter Jésus, le Fils bien aimé de Dieu, Médiateur entre Dieu le Père et les hommes, Chemin qui mène au Père. A la fin de son homélie, il a invité tout un chacun à prier pour les élèves finalistes de l’école post-fondamentale qui ont commencé aujourd’hui l’Examen d’Etat.



Dans l’après-midi, après les rencontres des jeunes dans les mouvements et groupes d’apostolat respectifs, les participants au Forum ont suivi deux autres entretiens. Le premier a été assuré par abbé Jérémie Bukene, Coordinateur de la Commission Diocésaine pour l’Apostolat des Laïcs (CDAL) dans l’Archidiocèse de Bujumbura. Il s’agissait de la présentation du message du Pape François aux Jeunes pour les Journées Mondiales de la Jeunesse qui ont eu lieu du 22 au 27 janvier 2019 au Panama en Amérique Centrale sous le thème « Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole » (Lc 1, 38). Selon le conférencier, à travers ce message, le saint Père invitait les jeunes à se lever et à répondre par «Oui» comme Marie à l’appel du Seigneur. Le Pape demandait aussi aux jeunes de révolutionner le monde après avoir été à l’écoute de la voix du Seigneur, à l’exemple de Marie. Abbé Jérémie a terminé la présentation en invitant les jeunes à vivre la fraternité qui nous vient du baptême sous le regard bienveillant de la Vierge Marie.

Le dernier thème du jour était centré sur l’invitation des jeunes à la vocation missionnaire. Il a été développé par abbé Salvator Ngendabanyikwa, Secrétaire National des Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM). Dans son allocution, il est revenu sur l’envoi des Apôtres en mission par le Seigneur Jésus et en a profité pour dire aux jeunes que le message est adressé à eux : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit» (Mt 28,18-19). Il a terminé par une présentation d’un groupe d’enfants du monde qui évangélisent d’autres jeunes à travers la chanson et la dance.

 

Les enfants du monde en train d’annoncer l’Evangile par la dance

Les activités du jour ont été clôturées par une prière de Son Excellence Monseigneur Evariste Ngoyagoye à 16h 35 min avant que les jeunes ne rentrent dans les familles qui les ont accueillis.

Abbé Marc MANIRAKIZA