LES CEREMONIES D'ORDINATIONS SACERDOTALE ET DIACONALE, ET COLLATION DES MINISTERES DE LECTORAT ET D'ACOLYTAT DANS LA PAROISSE RUGAZI

LES CEREMONIES D'ORDINATIONS SACERDOTALE ET DIACONALE, ET COLLATION DES MINISTERES DE LECTORAT ET D'ACOLYTAT DANS LA PAROISSE RUGAZI

S.E. Mgr Gervais Banshimiyubusa, l'Archevêque de l'Archidiocèse de Bujumbura, a présidé à l’Eucharistie au cours de laquelle 14 Diacres ont été ordonnés Prêtres (dont 11 incardinés dans l'Archidiocèse et 3 de la Congrégation des Pères Schoenstatt) et 6 Acolytes ordonnés Diacres. Aussi, pendant ces cérémonies, un nombre important des séminaristes ont reçu des ministères de Lectorat et d'Acolytat. C'était le samedi 18 Juillet 2020, dans la Paroisse Rugazi.

A ses côtés, étaient pour la concélébration, S.E. Mgr Évariste Ngoyagoye, l'Archevêque émérite et Mgr Anatole Ruberinyange le Vicaire Général de l'Archidiocèse qui, dans ces cérémonies, procédait à l'appel des ordinands. Il était aussi entouré de tous les Vicaires épiscopaux des quatre vicariats que compte l'Archidiocèse et de nombreux Prêtres de l'Archidiocèse de Bujumbura, mais également de nombreux Frères et Sœurs de diverses Congrégations. Aussi, ces cérémonies ont été rehaussées par la présence du premier Ministre de la République du Burundi, Monsieur le CPG Alain Guillaume Bunyoni et son épouse, avec une immense assemblée de fidèles, parents ou parentés, amis et connaissances des ordinands venus les soutenir.

L'Archevêque a commencé par expliquer les rites du jour, tout en indiquant qu'un prêtre doit être compris avant tout comme quelqu'un qui est choisi parmi le peuple, avec toutes les facultés d'un être humain, mais qui, pour avoir été élu de Dieu, est appelé à œuvrer plutôt dans son Ministère d'évangélisation et de sanctification de son peuple. Il a ensuite remercié Dieu pour le don, combien précieux, Il a donné à l'Archidiocèse de Bujumbura, mais aussi aux parents pour ne s'être pas laissé constituer un obstacle à leurs enfants qui, le moment venu, sont arrivés à point nommé de vivre leur vocation sacerdotale.

Quant aux jeunes prêtres, il leur a rappelé combien ils sont des envoyés de Dieu et qu'ils ont plu à Dieu, raison pour laquelle ils doivent se montrer effectivement de véritables envoyés de Dieu. Il leur a aussi conseillé d'être toujours attentifs à l'écoute de Dieu. Pour lui, ceux qui travaillent dans la vigne du Seigneur ne doivent aucunement attendre une quelconque récompense matérielle. Ils doivent plutôt se mettre en tête que leur récompense leur sera donnée dans le ciel. Dans l'attente de ce jour glorieux, ces derniers devront œuvrer par l'amour qu'ils ont envers Dieu et pour sa gloire.

Après les cérémonies, la rédaction du Centre Diocésain de Communication de Bujumbura aura eu l'honneur de recevoir des témoignages de ceux qui ont été ordonnés prêtres. L'Abbé Isaïe Ntakirutimana, ému de joie d'être ordonné prêtre, nous a confié que c'est pour lui le moment opportun de rendre plutôt grâce à Dieu pour l'avoir appelé à œuvrer dans son Ministère sacerdotal, mais aussi pour lui avoir permis de franchir un tel parcours. Ce jeune prêtre a aussi a adressé un message à d'autres jeunes, leur interpellant de surtout écouter la Voix de Dieu quand Il les appelle à aller vers ce Ministère. Il leur a aussi encouragé à vaincre la peur de s'engager. Reconnaissant la grandeur de l'étendue du champ pastoral nécessitant des Ministres du Seigneurs pour y travailler, ce jeune Prêtre aura utilisé les mots de Jésus, quand Il disait que la moisson est grande, mais qu’il y a peu d'ouvriers. S'agissant de ceux qui ignorent la voix de Dieu par rapport à leur vocation, il leur a conseillé d'y méditer davantage, sans se lasser, implorant surtout les conseils des anciens dans la vocation sacerdotale qui ont un peu plus de sagesse.



Des témoignages, c'était aussi de la part de l'une des parents des Diacres ordonnés prêtres. Une mère du nom de Madame Odile Hatungimana, après avoir félicité les nouveaux Prêtres, Diacres, Lecteurs et Acolytes, son message était une sorte de prière pour eux: elle a demandé que le Saint Esprit les raccompagne en tout et partout. Cependant, elle n'a pas manqué de formuler un appel à d'autres parents qui refusent à leurs enfants de se vouer à Dieu, notamment pour ce ministère sacerdotal. Elle leur a recommandé de laisser jaillir en leurs enfants la Lumière du Christ, afin d'illuminer le monde. Ce fut aussi l'allocution de celui qui a parlé au nom de tous les parents des ordinands. Il a demandé à tous ceux qui étaient dans ces cérémonies à toujours prier pour ces nouveaux envoyés de Dieu. Aux jeunes prêtres, il leur a demandé de toujours prier Dieu pour lui présenter tous les obstacles qu'ils vont rencontrer.

Au nom de l'Etat, le Premier Ministre, après avoir félicité les nouveaux Prêtres, Diacres, Lecteurs et Acolytes, s'est appuyé sur la signification générale du mot «Prêtre» pour exprimer combien la nation les considère comme des «Pères», ce qu'ils sont réellement, pour interpeller leur contribution à l'édification du pays, non seulement sur le plan spirituel, mais aussi économiquement. Il a demandé à la population de s'unir pour la paix et la sécurité, sans oublier de continuer à observer les mesures contre la pandémie du Coronavirus, en se protégeant et en protégeant les autres pour en fait adhérer au programme du Gouvernement.

Les cérémonies se sont terminées par le partage d'un verre de joie. Soulignons que la Paroisse Rugazi, bien qu'encore jeune, car elle n'a même pas encore totalisé 3 ans, elle vient de faire observer l'ordination d'un plus grand nombre de prêtres, à comparer aux deux ordinations sacerdotales antérieures, car pour l'année passé, dans la Paroisse Bukwavu, c'était 7 Prêtres, et 10 dans la Paroisse Kinindo pour l'an 2018.

Niella Nice Mupfasoni, Stagiaire au CEDICOM