DISCOURS DU RECTEUR DU GRAND SEMINAIRE DE KIRYAMA LORS DE L’OUVERTURE DE L’ANNÉE ACADEMIQUE 2018-2019, le 24 NOVEMBRE 2018

DISCOURS DU RECTEUR DU GRAND SEMINAIRE DE KIRYAMA LORS DE L’OUVERTURE DE L’ANNÉE ACADEMIQUE 2018-2019, le 24 NOVEMBRE 2018

Excellence Mgr. l’Evêque du Diocèse Rutana et Président de la Commission Episcopale pour les Séminaires et les Noviciats,

Excellence Mgr. l’Evêque du Diocèse de Bururi,

Excellence Mgr. l’Evêque émérite du Diocèse de Ngozi et Jubilaire, puisque vous fêtez votre jubilé d’or d’Episcopat,

Monsieur l’Abbé Secrétaire Général de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi,

Mgr le Vicaire Général du Diocèse de Bururi,

Révérends Pères Recteurs des Grands Séminaires de Gitega, Bujumbura et Burasira,

Révérend Père Recteur sortant du Grand Séminaire Saint Charles Lwanga de Kiryama,

Révérende Mère Régionale des Sœurs Bene Tereziya,

Monsieur les Abbés Professeurs et Formateurs dans les Grands Séminaires,

Monsieur les Abbés Animateurs diocésains des Vocations,

Madame l’Administrateur de la Commune de Songa (représentée par le Chef de Zone),

Monsieur le Curé de la Paroisse de Kiryama,

Révérend Père du Foyer de Charité de Kiryama,

Monsieur l’Abbé Directeur de l’ETS Kiryama,

Monsieur l’Abbé Directeur de la Laiterie de Kiryama,

Messieurs les Abbés ici présents,

Révérendes Sœurs,

Distingués invités,

Chère famille du Grand Séminaire de Kiryama,

Au nom de la Communauté du Grand Séminaire saint Charles Lwanga de Kiryama, j’adresse à chacun et à tous ma salutation cordiale et vous souhaite encore une fois la bienvenue dans cette Pépinière de la Conférence des Evêques où poussent et grandissent les futurs prêtres. Nous vous remercions d’avoir répondu à notre invitation. «Iyo dutamba twirorera canke tukavuza impundu tutagira abayakira, vyarikutubabaza».

Cette Fête de l’Ouverture solennelle de l’année académique a été reportée une fois pour des raisons indépendantes de notre volonté, c’est pourquoi nous nous réjouissons maintenant qu’enfin ce jour soit venu. Peut-être qu’au-delà de cette attente une certaine providence nous était réservée. Cela parce que l’ouverture solennelle de l’année académique devance d’un jour la Solennité du Christ Roi de l’univers, duquel toute chose découle et auquel nous voulons nous conformer avec plus d’énergie et de volonté pendant cette année académique comme nous l’avons formulé à travers le thème de l’année, je cite : « Venez ! Marchons à la lumière du Seigneur » (Is 2, 5). Je reviendrai sur ce thème plus tard.

 


Excellences Messeigneurs,

Révérends Pères,

Révérende Sœur,

Messieurs les Abbés,

Distingués invités,

Chère Famille du Grand Séminaire de Kiryama,

Cette année académique que nous ouvrons solennellement a commencé il y a presque 2 mois, ce qui laisse entendre un avancement considérable à tous les niveaux de la vie du Séminaire. Les Cours ont été dispensés régulièrement et sans interruption de telle sorte que nous terminerons le semestre selon le calendrier fixé. Même les nouveaux venus, c’est-à-dire les Séminaristes de la 1ère Année de Théologie, les éducateurs comme l’Abbé CIZA Gabriel, la Sœur Spès HABONIMANA, Aide-Econome, ainsi que le Recteur – du moins dans ses fonctions – ont été bien intégrés dans la famille du Séminaire même si nous avons toujours à apprendre, heureusement que nous avons de bons maîtres. La vie du Séminaire dans ses différents aspects continue son cours normal. Avec un nombre de 115 Séminaristes, et de là un plus de 9 Séminaristes par rapport à l’année passée, le Grand Séminaire de Kiryama continue à croître. De ces 115 Séminaristes, il y a 4 Religieux internes, dont 1 Frère de la Congrégation des Pères Missionnaires de Marie Mère de la Réconciliation et 3 Frères de la Congrégation des Apôtres du Bon Pasteur et de la Reine du Cénacle. La présence de ces Religieux enrichit le Séminaire via leur témoignage inspiré par le charisme de chaque Congrégation.


Après les Séminaristes, il revient à préciser que le Collège des Formateurs est resté au nombre de 12. Le collège a dû en effet enregistrer deux changements suite à de nouvelles nominations, dont celle de l’ancien Recteur, Monsieur l’Abbé Denis NDIKUMANA nommé Curé de la Paroisse de KIVOGA et celle de l’ancien Directeur Académique, Monsieur l’Abbé Caliope BAZITWINSHI, nommé Directeur du Département pour la Traduction et l’Apostolat de la Bible, DAB en sigles. Même si le cadre approprié où nous leur adresserons notre gratitude est réservé, car aujourd’hui c’est le jour officiel des adieux, je me permets anticipativement de dire au Recteur et au Directeur académique sortants que le Grand Séminaire de Kiryama leur sera toujours reconnaissant pour leur contribution à son développement et à son épanouissement. D’aucuns pourraient penser que la Communauté du Grand Séminaire n’a salué que des départs. Non, elle a accueilli heureusement de nouveaux arrivants, dont l’Abbé CIZA Gabriel comme Professeur de Moral et le nouveau Recteur qui vous parle. Du côté des Religieuses, la Communauté s’est vue enrichie par la venue de Sœur Spès HABONIMANA, qui a permuté avec Sœur Agnès. Nous sommes reconnaissants envers la Sr Agnès pour son don de soi dans le service de l’Economat pendant les 4 ans qu’elle venait de servir le Grand Séminaire. Que la Révérende Mère Régionale veuille transmettre nos sentiments de gratitude envers la Révérende Mère Générale de l’Institut des Sœurs Bene Tereza pour les services pleins d’amour et de dévouement que les Sœurs Bene Teresa rendent à ce Grand Séminaire. A la famille du Grand Séminaires appartiennent aussi 26 travailleurs qui contribuent aussi par leur travail et attachement au Séminaire au bien-être de toute la maison.  Vous entendez par ici que, même si ce Grand Séminaire est jeune de 6 ans, il est composé de 157 personnes, dont 115 Séminaristes, 12 Formateurs, 4 Sœurs et 26 travailleurs. Plus que ça, il a déjà formé 109 Clercs, dont 88 Prêtres et 21 Diacres.


Dans cette perspective, nous adressons nos remerciements à la Conférence des Evêques, à travers Son Excellence Mgr. l’Evêque Président de la Commission Episcopale pour les Séminaires et les Noviciats, pour l’attention que nos Pasteurs portent sur cette Institution en nous augmentant chaque année le nombre de Professeurs et en nous soutenant par les conseils et par la facilitation dans toute initiative visant le développement de cette Maison. Dans cette logique, vous manifestez, Excellence Mgr., votre vision envers les Grands Séminaires qui constituent le cœur des Diocèses comme le souligne le Concile Vatican II dans le Décret pour la formation des Prêtres, Optatam Totius (OT) III, 5.  Cette conviction du Concile découle du fait que le renouvellement de l’Eglise passe par de bons Prêtres Pasteurs qui aiment l’Eglise, qui sentent avec elle et qui, par conséquent, imitent le Christ « qui n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et pour donner sa vie en rançon des multitudes » (Mc 10, 45; cf. Jn13, 12-17) et pour que, devenus les serviteurs de tous, ils en gagnent un plus grand nombre (cf. 1 Co 9, 10)» (OT III, 4). Le Grand Séminaire a donc une mission importante de préparer de tels prêtres animés par l’Esprit Saint et donc prêts à rendre le Christ présent au monde. C’est en d’autres termes ce que souligne le Saint Pape Jean Paul II dans l’Exhortation Post synodale Pastores Dabo Vobis (PDV) en disant : «Pour l'avenir de l'évangélisation de l'humanité, l'Église considère comme une tâche de grande importance et particulièrement délicate la formation attentive des futurs prêtres, diocésains et religieux, prolongée durant toute leur vie, pour favoriser leur sanctification personnelle dans le ministère et une constante mise à jour de leur engagement pastoral» (PDV 2 ; cf. aussi le Préambule d’OT)


C’est dans cette perspective que le Thème de cette année académique nous oriente vers le Christ Grand Prêtre, lui qui est la Lumière du monde. [Lumen Gentium (LG 1)]. Tiré de la Prophétie d’Isaïe 2, 5, le Prophète nous interpelle en ces termes : « Venez, marchons à la lumière du Seigneur ». Cet appel fut adressé à la maison de Jacob qui hésitait à suivre l’unique vrai Dieu alors que celui-ci l’appelait de par l’alliance conclue à être l’exemple et le lampadaire au milieu des peuples (Is 42, 6 ; 49, 6). Le fait que le Prophète lui-même s’implique dans cette invitation montre une volonté ferme à opérer une conversion décisive et collective. Nous, la Communauté du Grand Séminaire de Kiryama avons opté à nous approprier cet appel pour faire du Christ notre Maître et notre Lumière dans la vie de chaque jour et sur le long chemin de la réalisation de notre vocation. C’est pourquoi je me permets d’emprunter les paroles du Prophète en m’adressant à la Famille du Grand Séminaire de Kiryama en disant : « Venez, marchons à la lumière du Seigneur » et lui nous conduira même sur des sentiers inconnus pour nous mener à destination. Marcher dans la lumière signifie fuir les ténèbres, accueillir le salut dont nous avons bénéficié dans le Christ Jésus. Ce thème est un programme de toute notre vie. Il sera notre guide toute l’année et nous aurons de nombreuses occasions pour l’exploiter, que ce soit à travers les lectures spirituelles, récollections ou d’autres cadres de partage et d’échange.


Excellences Messeigneurs,

Révérends Pères,

Révérende Sœur,

Messieurs les Abbés,

Distingués invités,

Cher Famille du Grand Séminaire de Kiryama,

La mission de formation et d’accompagnement des futurs prêtres pasteurs à l’exemple du Christ n’est pas possible par les simples forces limitées de l’homme. C’est pourquoi nous sommes reconnaissants en premier lieu envers Dieu qui est le premier Formateur qui fait passer l’homme dans sa moule pour le modeler à son Fils unique Jésus Christ, vrai Homme et vrai Dieu. Nous les Formateurs ne sommes que des instruments dans la main du Maître, ce qui laisse comprendre que nous devons nous-mêmes nous laisser chaque jour former et inspirer par Lui pour enfin ne donner que ce que nous recevons de Lui. Pour cette raison, nous sommes reconnaissants envers beaucoup de personnes qui se donnent par leur prière, leur amitié et par leur générosité pour soutenir notre Grand Séminaire. Permettez-moi à ce point de citer quelques-unes: la Conférence des Evêques qui est même la Patronne de cette Maison, le Diocèse de Bururi qui héberge ce Grand Séminaire, l’Œuvre Pontificale de Saint Pierre Apôtre qui nous soutient énormément dans la formation des futurs prêtres, Missio Autriche qui donne un appui considérable pour la formation et le fonctionnement de toute la maison ainsi que d’autres amis du Grand Séminaire sans oublier nos Voisins comme l’ETS, la Laiterie, la Paroisse Kiryama, le Foyer de Charité, les Sœurs Disciples du Christ et les familles environnantes qui sans cesse nous témoignent de leur amitié et soutien. Que Dieu vous bénisse tous !

De même, une telle mission ne se laisse pas accomplir sans embûches, à plus forte raison pour un Grand Séminaire si jeune. Certaines difficultés sont à surmonter :

Du côté académique : le volume horaire qui revient à chaque Professeur est encore trop élevé, ce qui fait que le temps pour les recherches personnelles manque. Il y a un besoin de Professeurs résidents (pour faciliter aussi l’accompagnement des Séminaristes) : au moins 1 pour la Théologie Morale, 1 pour la Théologie dogmatique, 2 pour la Bible. Pour la Liturgie nous n’avons personne. Ici nous portons notre doléance à S.E. Mgr. l’Evêque chargé des Séminaires et des Noviciats au sein de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi quand bien même nous sommes conscients des efforts et du souci de la Conférence des Evêques à ce point.

Du côté des infrastructures : nous devons préparer dans les années à venir un projet de restauration de certaines parties de la maison, qui soit sont fissurées ou endommagées par l’humidité. Dans ce domaine, nous avons aussi un manque de chambres pour les visiteurs.

Au niveau de l’économat : les longues distances à parcourir pour arriver au marché, liées à l’état des routes, entrainent beaucoup de dépenses dans l’entretien des véhicules et pèsent lourd sur l’économat. A ce point il nous manque un petit camion Dyna qui soit résistant à la route et approprié pour les gros achats.

Face à tous ces défis, nous voulons continuer les efforts engagés par mon prédécesseur et le conseil de direction pour promouvoir le secteur de l’auto-prise en charge du Grand Séminaire. La question a été amorcée au conseil de Direction. Nous allons bientôt collecter les avis de toute la Communauté à travers les différentes représentations pour définir les priorités et par après élaborer un plan stratégique de 3 ans qui sera soumise à la Conférence des Evêques pour approbation. Nous voulons aussi et avant tout, sous la lumière du Seigneur, donner plus de place à la direction et à l’accompagnement spirituel, à la vie de prière pour que nous construisions tout sur une base sûre.
Excellences Messeigneurs,

Révérends Pères,

Révérende Sœur,

Messieurs les Abbés,

Distingués invités,

Cher Famille du Grand Séminaire de Kiryama,

Le Poète et Ecrivain allemand Hermann Hesse, dans son Poème « Stufen, càd. Les étapes ou les Echelons » nous dit ce qui suit : « Chaque début contient un enchantement qui l’habite et celui-ci nous protège et nous aide à vivre » (UndjedemAnfangwohnteinZauberinne, der uns beschütztund der uns hilft, zu leben). Cette année académique est plein de signes d’espoir parce ce que nous sommes confiants dans le Seigneur qui appelle ses fils et ses filles à le suivre. Lui-même est notre joie, notre rempart, il nous donne tout ce dont nous avons besoin, pourvu que nous marchions sur ses sentiers et accomplissions sa volonté. Que la Sainte Vierge Marie, la Mère des Prêtres et Etoile de l’Evangélisation intercède pour nous. Que Saint Charles Lwanga et Compagnons prient pour nous et implorent sur notre Famille du Grand Séminaire et à vous tous les bénédictions divines.

Je vous remercie.


                                                                            Mr l’Abbé Giscard HAKIZIMANA
                                                                            Recteur du G.S. Charles Louanga de KIRYAMA