PROFESSIONS DES VŒUX TEMPORAIRES ET PERPETUELS DANS LA CONGREGATION DES SŒURS BENEDICTINES DE LA PROVIDENCE

PROFESSIONS DES VŒUX TEMPORAIRES ET PERPETUELS DANS LA CONGREGATION DES SŒURS BENEDICTINES DE LA PROVIDENCE

Ce samedi le 11 juin 2022, la Congrégation des Sœurs Bénédictines de la Providence a accueilli quatre Novices qui ont professé leurs vœux temporaires, et une Sœur qui a fait sa profession des vœux perpétuels. C’était au cours d’une messe célébrée à la paroisse Cathédrale Regina Mundi (Bujumbura). Cette messe était présidée par Mr l’Abbé Félix Fupi, curé de ladite Paroisse et Vicaire épiscopal du Vicariat Saint-Michel.

Cette célébration a vu la participation de nombreux fidèles de la paroisse, des religieux et religieuses, parents et proches venus soutenir ces heureuses religieuses. Au début de cette célébration, l’Abbé Félix leur a souhaité une bonne fête, les qualifiant de « Épouses du Seigneur ». Était présente aussi la Révérende Sœur Marelli Germana, Résidente en Italie et Mère Générale de ladite Congrégation.

Avant de poursuivre, les candidates à la vie consacrée, répondant à l’appel, ont déclaré leur ferme volonté de se consacrer à Jésus-Christ pour toujours, par les vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance dans la Congrégation des Sœurs Bénédictines de la Providence. Dans son homélie, le prélat s’est exclamé : « Le mystère de la foi est un mystère caché qui nous laisse dans la contemplation de l’amour de Dieu » ! Pour lui, ces consacrées avaient déjà surpassé ce mystère parce qu’elles avaient déjà eu cette volonté de s’offrir tout entier à Dieu, corps et âmes, dans l’accomplissement du premier commandement « Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée », un commandement qui interpelle également tout chrétien.

Il a précisé que dans la vie de consacrée, la personne engagée se donne totalement à Dieu par le lien du baptême et dans la joie de faire la volonté de Dieu. « La consécration trouve son authenticité du fait qu’on a une conscience de ce ministère de service non mérité que Dieu offre contre une grande grâce et une grande miséricorde », a-t-il ajouté. Selon le curé, « Le "Oui" des professes est leur ratification à l’amour miséricordieux de Dieu ». Il les a alors invitées à s’attacher à Dieu dans leur mission, car elles seront confrontées à des situations de tentation par le Satan, comme cela avait été dit dans les textes bibliques de ce jour, mais que le Seigneur leur donnera l’Esprit Saint pour les guider, et la Vierge Marie qui intercèdera pour elles.

La profession de foi de l’assemblée a conduit au rituel de la profession des Vœux temporaires de ces Novices et de la profession des Vœux perpétuels d’une Sœur, et de l’accueil de ces vœux par le célébrant.

Une procession des Sœurs Bénédictines de la Providence avec des offrandes dédiées à ce jour spécial dont une bougie, la Bible, un pot en argile, un bouquet de fleur et un Globe terrestre, en signe de leur mission à accomplir, a suivi. À la sortie de la messe, la professe Sœur Fidès Icitegetse nous a fait part de sa joie pour l’étape franchie : « Le Seigneur a exaucé ma prière ». Elle a signalé que c’est à partir de l’école secondaire qu’elle a connu la Congrégation des Sœurs Bénédictines de la Providence, et que depuis lors, elle a cheminé petit à petit et que voilà elle vient d’aboutir à la profession de ses vœux perpétuels.

Rappelons que la Congrégation des Sœurs Bénédictines de la Providence (en latin «Sororum Benedictinarum a Providentia») est une Congrégation religieuse féminine missionnaire internationale vouée à l'enseignement et aux orphelins. Le nom de l'Institut vient du prénom de la fondatrice, Bénédicte Cambiagio Frassinello dont l'Église donne l'exemple d'une Sainte qui fut à la fois épouse, religieuse et fondatrice. Les sœurs Bénédictines de la Providence ont comme charisme « l’Amoureuse Divine Providence » : l'abandon amoureux à la Providence Divine ; la confiance en Celui qui habille les lis du champ et donne la nourriture aux oiseaux de l'air. Cette Congrégation a été fondée en 1838, à Ronco Scrivia (Gênes, Italie). Cette Congrégation a commencé au Burundi depuis les années 1969 dans la commune Kaburantwa (Diocèse Bubanza).

La fête s’est poursuivie par des agapes fraternelles au domicile des Sœurs Bénédictines de la Providence sis au quartier Rohero, une communauté qui accueille généralement les Novices de cette Congrégation. 

Dora Simbare, Paroisse Cathédrale Regina Mundi